Modele de Dissertation

Modele de Dissertation

Actuellement, il nous parait naturel que l’état s’impose comme étant la seule source de régulation de nos sociétés. Il est nécessaire de définir l’état. C’est-à-dire les entre citoyens, les bai s C – suivie vie nixe page formes que peuvent rôles dans les différé de légitimité sans tenir compte des moments légitimes de Ur et les différentes ait difficile de parler critiques à l’égard du rôle presque oppressant de l’état dans certains cas.

Plusieurs courants de pensée sont en effet contre l’accroissement du pouvoir de l’état dans la société. L’état semble détruire par moment les acquis sociaux dans le domaine de la liberté. Et le nouvel ordre mondial auquel on fait face, rend de plus en plus à troquer le rôle de l’état par celui de la communauté internationale dans la gestion de l’économie et de la société moderne. Cette de nature et la culture, tels sont les enjeux auxquels répondent la once vienne « est nécessité de former un état.

Les penseurs comme rousseur ou hobbies ont montré que pour échapper à l’état de nature et les violences qu’elle engendre, les hommes n’ont eu d’échappatoire que d’établir un « contrat social » empêchant les uns de faire subir la loi

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
du plus fort aux autres. Troquer l’indépendance contre la liberté que nous offre l’état, dans le sens où l’état existe par notre volonté, on échappe alors à nos instincts. On soumet notre volonté personnelle à la volonté générale pour empêcher les pulsions individuelles de dicter notre volonté.

Là est la base légitime de tout état : protéger les plus faibles contre les plus forts, établir des intérêts communs aux individus pour les empêcher de se nuire. Le rôle régulateur de l’état se justifie aussi par les limites du marché à se réguler tout seul par exemple. Les crises cycliques du capitalisme montrent la nécessité des interventions dans l’économie. Les guerres ont aussi montré le rôle social que peut revêtir l’état : dans la gestion des ressources mais Ar-dessus tout dans les plans de reconstruction.

baveriez a en effet montré lors de la seconde guerre mondiale le rôle indispensable de l’état dans la mise en place d’une politique de plein emploi pour appliquer efficacement les politiques sociales. Son idée du « élever statue » (état providence) a été très vite repris par beaucoup d’états et a permis d’améliorer le sort de beaucoup citoyens. Aux états-Unis, on essaye de convertir le plus possible l’état dans les domaines où la f 2 FO s citoyens. Les domaines où la force est nécessaire justice, pouvoirs régalions,…

Certains états par contre utilisent ce « légitime monopole de la violence » pour améliorer le sort de ses citoyens, on notera par exemple le gouvernement de singulier qualifié de « démocratie autoritaire La société traditionnelle amalgame a quant à elle réussi à balancer entre la présence de l’état et l’autonomie des personnes à l’aide du « dénomination » qui accepte l’autorité royale mais qui laisse les citoyens avec une relative liberté. Mais bon nombre de courants de pensée ont critiqué ce rôle de l’état.

Le libéralisme, modèle suivi aux états Unis repousse l’état à son ultime utilité alors que l’anarchisme prône plus pour ‘autogestion et la libre détermination des peuples. Malgré les critiques modernes de l’anarchisme, les kibboutz en israélien, société suivant le modèle l’autogestion montrent que des petites sociétés anarchistes peuvent exister. Les populations vivent de moins en moins bien la manière dont l’état contrôle leur vie. L’état « beige brocher » lutta secrétaire est très critiqué. Car beaucoup pensent que troquer la liberté pour plus de sécurité ne court pas la peine.

On est en effet en sécurité en prison mais on n’en est pas pour autant heureux. La monopolisation montre que les états ne peuvent plus être les seuls à avoir le droit de gérer les sociétés. En effets, actuellement toutes nos sociétés sont liées, économie 3 FO s sont liées, économiquement mais aussi, nous avons un avenir commun à partager sur cette planète. Le « choix d’ingérence » est d’autant plus nécessaire lorsque certains états bafouent les droits fondamentaux de ses citoyens, ces droits qui forment le patrimoine commun à tous les peuples.

Les contrats sociaux établis par les anciennes sociétés ont montré qu’il était nécessaire de mettre en place des états, d’autant plus que les sociétés modernes ont soins de plus de gestion. Il est d’ailleurs possible de s’épanouir dans l’état en tant qu’individu, et les différentes formes d’états montrent que les particularités sont tout de même respectées. Mais être protégé par l’état ne signifie pas pour autant aliéner ses libertés.

Le libéralisme et l’anarchisme combattent à chacun selon leur manière l’état « beige brocher Et la communauté internationale tend de plus en plus à forcer le « droit d »ingérence » pour pallier aux crises internationales. La politisation de l’émotion(Petite dissertation) Caractéristique qui nous différencie des animaux, l’émotion réduit ce qu’il y a de plus humain en nous. L’émotion qui ne tient la plus part du temps pas compte de la raison peut être utilisée pour manipuler la personne humaine. Comment la politique utilise-t- elle cette émotion pour parvenir ses fins ?

Plusieurs moyens sont utilisés par la politique pour contrôler et surtout manipuler les émotions. Ces pratiques peuvent aussi montre les 4 FO S pour contrôler et surtout manipuler les émotions. Ces pratiques peuvent aussi montre les limites de nos démocraties actuelles. Depuis l’antiquité, bon nombre de penseurs grecs se sont insurgés contre l’utilisation de finition euro contrôler les citoyens. En effet, avec la naissance de la rhétorique, un médecin pourrait être accusé de faire du mal aux enfants alors que le confiseur paraîtrait comme leur bienfaiteur.

Les communicants et publicitaires actuels ont bien compris la forces des émotions et les utilisent outrance dans les campagnes électorales ou les spots de campagnes. L’utilisation de l’émotion dépend d’ailleurs souvent d’un autre facteur : l’argent, argent recueilli par les levées de fonds qui permettent l’adhésion par l’émotion des « mécènes ». Cela montre que nos démocraties sont assujetties à émotion, élue qui peut manipuler le mieux les émotions peut gagner à coups sûr.

Même les sociétés occidentales sont touchées par cette politisation de l’émotion : abîma symbole de la lutte des noirs, hollandaise symbole de la justice sociale perdue ou revalorisant à son époque symbole de l’évolution sociale. L’émotion est très utile pour la politique et elle peut faire sa force. Mais elle démontre les mauvais côtés de la politique aussi.