Mlle

e Loup et l’Agneau I s’agit de deux animaux : un agneau et un loup. Le loup qui est affamé arrive à un ruisseau et aperçoit un agneau chétif en train de s’y désaltérer. Il lui demande alors plein de rage ce qui lui permet de troubler sa boisson. L’agneau répond en argumentant (=discours argumentatif) qu’il boit en dessous du loup et qu’il ne peut donc pas troubler l’eau du loup. Le loup ne pouvant pas répondre à cela dit alors que l’agneau a dit du mal du loup l’an passé. L’agneau répond qu’il n’était pas né.

Le loup, n’y tenant plus, dit alors que de toute façon il s’agissait d’un agneau comme n autre et qu’il fallait qu’il se venge : il emporte donc l’agneau au fond de la forêt et le mange Thèmes : naiVeté (au faim La Mort et le Bûcher 5 p g our la défense, I s’agit ici d’un bûcheron et de la mort (personnalisation). Le bûcheron est couvert de marque de vieillesse et pour cause il est vieux et son travail l’épuise. Un jour il est tant fatigué qu’il s’arrête pour faire le constat de sa vie : il se rend bien compte que le dur

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
labeur qu’il effectue ne lui permet ni d’être aisé, ni d’être heureux.

Il appelle donc la Mort pour que celle-ci l’aide à mourir. La morale nous dit que les hommes préfèrent en général souffrir que mourir : cela montre bien que le bûch Sv. ‘ipe to bûcheron en a vraiment marre. Thèmes : différence, malheur, envie suicidaire Le Renard et la Cigogne Il s’agit de deux animaux : un renard et une cigogne. Un jour le renard invite la cigogne à manger : il sert le repas dans une assiette plate ce qui empêche la cigogne au long bec fin de manger. Pour se venger celle-ci va à son tour inviter le renard et elle va servir le repas dans un vase trop étroit pour le museau du renard.

La morale nous fait comprendre qu’il ne faut pas se oquer des gens car ils pourraient faire la même chose voire pire en contrepartie. Thèmes : ironie, moquerie, farce, honte Le Chêne et le Roseau Il s’agit de deux végétaux personnalisés dans cette fable. Le chêne se moque du roseau qui plie au moindre coup de vent tandis que lui ne bouge pas d’un poil et en plus les roseaux poussent généralement dans les zones humides exposées au vent. Le roseau lui répond alors que contrairement à lui, le roseau se plierait en cas de grands vents alors que le chêne se casserait. y a justement une tempête : le chêne se déracine alors que le roseau se plie et résiste. Thèmes : moquerie, « la grandeur ne fait pas la force » Le Lion et le Moucheron Il s’agit de deux animaux : un lion et un moucheron. Le lion demande au moucheron de déguerpir en le traitant de tous les noms : le moucheron lui fait alors comprendre que ce n’est pas parce qu’il est le roi d IS les noms : le moucheron lui fait alors comprendre que ce n’est pas parce qu’il est le roi des animaux qu’il peut se permettre d’insulter les petits animaux.

Il pique le lion partout, si bien que ce dernier devient complètement fou et se met à rugir. En conséquence, aux alentours tous les animaux sont apeurés par e cri du lion et ceci n’est que l’œuvre du petit moucheron. Le moucheron content s’en va mais sur le chemin il se prend dans une toile d’araignée (qui ne se prive pas de le manger). Cette fable est faite pour dire que toute personne cherchant à nuire à une autre sera châtiée en retour. Thèmes : le pouvoir ne fait pas la force/la supériorité Le Lion et le Rat Il s’agit de deux anlmaux : un lion et un rat.

Le rat sort de terre juste sous les pattes d’un lion, ce dernier, au lieu de le manger lui laisse la vie sauve. Un peu plus tard, le lion se prend dans un filet : l rugit et tente de s’extraire du filet grâce à ses griffes en vain le rat alerté par les rugissements sauve le lion grâce à ses dents. « on a toujours besoin d’un plus petit que soi » Thèmes : besoin d’un plus petit, force inutile, solidarité, patience La Colombe et la Fourmi I s’agit de deux animaux : une colombe et une fourmi.

Une colombe se désaltérait dans un ruisseau : une fourmi y tombe, aussitôt elle l’aide à remonter sur la berge en lui tendant un brin d’herbe. Elle s’envole et un chasseur la elle l’aide à remonter sur la berge en lui tendant un brin d’herbe. Elle s’envole et un chasseur la remarque : aussitôt la fourmi s’élance et pique le chasseur au pied et évite la mort de la colombe. Thèmes : solidarité, aide e Lièvre et les Grenouilles I s’agit d’un lièvre très peureux : tout lui fait peur si bien qu’il dort les yeux ouverts ! n jour il entend un drôle de bruit : il se dépêche de rentrer dans sa tanière : il passe à côté d’un étang. es grenouilles qui s’y trouvent sont alors apeurées par le lièvre sautent partout et rentrent dans leur grotte. Le lièvre se rend compte qu’il n’est pas le seul à avoir aussi peur. Thèmes : peur = défaut que tout le monde peut avoir courage Le Coq et le Renard Il s’agit de deux animaux : un coq et un renard. Le renard rend visite à un coq (qui est perché sur un arbre). Il lui dit qu’aujourd’hui c’est la paix et qu’il peut donc descendre de son arbre sans avoir peur d’être mangé par quelques renards affamés.

Il lui dit alors de descendre pour faire une étreinte au renard pour le remercier de sa gentillesse. Le coq ayant compris la ruse du renard dit qu’il voit de deux lévriers arrivent et qu’il descendrait donc quand ceux-ci arriveraient comme ça il pourrait ‘étreindre tous ensemble. Le renard mécontent que sa ruse n’ait pas fonctionnée s’en va et le coq est satisfait d »voir trompé la propre ruse du renard. Thèm 4 OF IS fonctionnée s’en va et le coq est satisfait d’voir trompé la propre ruse du renard.

Thèmes : tromperie/moquerie, faim, détourner un plan/une ruse Le Corbeau voulant imiter l’Aigle Le corbeau aperçoit un aigle qui emporte dans ses serres un mouton dans le but de le manger. Il veut alors imiter l’aigle : il choisit le plus gros mouton et tente de l’emporter mais ses pattes s’accrochent à la tonsure du mouton : le berger le voit, l’enferme ans une cage et le donne à ses enfants pour que ces derniers jouent avec. Thèmes : avoir les yeux plus gros que le ventre, suivre nafr,’ement un exemple Les Grenouilles qui demandent un roi Les grenouilles sont en démocratie mais veulent passer à une monarchie.

Dieu leur envoie alors un roi : mais ce n’est autre qu’un morceau de bois. Les grenouilles se mettent alors à lui sauter dessus sans qu’il ne fasse rien. Elles se plaignent à Dieu qui leur envoie donc une grue qui les mange toutes. La morale explique qu’il vaut mieux se contenter de ce qu’on a même si ce n’est pas parfait plutôt que de réclamer et d’empirer la situation. Thèmes : monarchie de droit divin, se contenter de ce qu’on a car ça pourrait être pire. Le renard et le Bouc Il s’agit de deux animaux : un renard et un bouc. Ils sont amis.

Ils sont assoiffés si bien qu’ils descendent au fond d’un puits pour s’y désaltérer mais y sont coincés. Le renard cherche alors une rus descendent au fond d’un puits pour s’y désaltérer mais y sont coincés. Le renard cherche alors une ruse pour pouvoir s’en sortir il demande au bouc de faire une rampe afin que le renard puisse sortir et il promet au bouc qu’une fois dehors il le tirera pour l’aider à s’extraire du puits. Le bouc, naif, s’exécute. une fois sorti le renard n’aide pas le bouc et lui dit que s’il avait été moins bête, il ne serait même pas descendu dans ce puits.

Thèmes : naiVeté, mensonge, ruse/tromperle Le Lion devenu vieux e lion affaibli par la vieillesse se fait battre par d’autres animaux qui ont acquis une certaine force alors que lui faiblissait. Quand c’est l’âne qui se présente pour le battre, le lion dit qu’il préfère mourir plutôt que de se faire battre par l’âne. Thèmes : faiblesse, fierté Le Jardinier et son Seigneur Un jardinier avait un très bon jardin avec de belles récoltes mais n lièvre venait le matin et le soir manger un part de sa récolte il va donc voir son seigneur pour s’en plaindre. Ce dernier vient alors le lendemain dîner chez le jardinier.

On repère le lièvre : aussitôt le seigneur et ses suivants le prennent en chasse avec leurs chevaux dont les sabots finissent par détruire totalement le jardin du jardinier. Ils font plus de dégâts en une journée que l’auraient fait cent lièvres en un an. La morale explique que la vie ne sera jamais parfaite : il y a aura t 6 OF IS lièvres en un an. La morale explique que la vie ne sera jamais parfaite : il y a aura toujours quelque chose qui posera roblème mais qu’il faut vivre avec plutôt que de tenter de s’en débarrasser : on pourrait faire pire que mieux.

Thèmes : besoin de vie parfaite, vouloir en faire trop et empirer la situation CAne et le petit Chien L’âne en a marre d’être battu par son maître alors que le chien qul ne fait rien est adoré. L’âne décide donc de caresser son maître qui fait alors venir la personne chargée de battre l’animal (Martin- bâton) l’animal arrête alors tout de suite la comédie. La morale nous explique qu’il est dur de changer d’avis sur quelqu’un (cf l’âne). Thèmes : apparence, incompréhension Le Geai paré des plumes du Paon Un geai se pare d’une mue d’un paon mais on le reconnait et il est blâmé même par les autres geais.

Morale il ne faut pas copier les autres Thèmes : idiotie du plagiat CAvare qui a perdu son trésor Un avare avait enterré sa richesse dans la terre mais il tournait tellement autour qu’une personne s’en douta et lui vola le trésor tandis que l’avare dormait. L’avare se morfond et un passant lui demande alors ce qui lui arrive • l’avare lui explique. Le passant lui dit alors qu’il aurait mieux fait de le garder et de l’utiliser plutôt que de l’enterrer. L’avare lui dit alors qu’il ne touchait jamais à cet argent. Le passant lui dema que de l’enterrer. Cavare lui dit alors qu’il ne touchait jamais à cet argent.

Le passant lui demande alors pourquoi il dévertue à être triste s’il n’utilisait pas cet argent. Thèmes : avarice, sécurité financière (épargne) Le pot de terre et le pot de fer e pot de terre et le pot de fer sont amis. Le pot de fer propose un voyage au pot de terre mais celui refuse en disant qu’il serait brisé en mille morceaux au moindre coup. Le pot de fer lui dit alors qu’il le protègera. Le pot de terre finit par accepter. Le pot de fer voulant trop protéger son ami, au moindre danger se colle à celui-ci, si bien qu’il finit par le briser lui-même.

Morale : il ne faut s’associer qu’avec ses semblables. Thèmes : amitié destructrice, fragilité, différence Le laboureur et ses enfants Un laboureur sent qu’il va mourir : il appelle donc ses enfants et leur dit qu’il ne faut pas qu’ils vendent leurs terres parce qu’un trésor y est caché. Il leur dit qu’il faut qu’ils creusent sans omettre un endroit. Les fils remuent donc le champ de fond en comble mais ne trouvent aucun trésor, par contre la récolte est doublée arce qu’ils ont fait un très bon travail. Morale : le travail est un trésor.

Thèmes : le travail paye La poule aux œufs d’or C’est une poule qui pond des œufs en or. Son propriétaire veut savoir comment ça se passe à l’intérieur de la poule : il décide donc de l’ouvrir e propriétaire veut savoir comment ça se passe à l’intérieur de la poule : il décide donc de rouvrir et finalement rien ne diffère des autres poules. En voulant trop s’enrichir, il a perdu sa source de Thèmes : avarice, richesse/pauvreté Le Serpent et la Lime Un serpent a faim : il va donc chez son voisin l’horloger pour rouver quelque chose à manger. Il ne trouve qu’une lime en acier.

Il essaye de la manger mais la lime lui dit que ça ne servirait à rien parce que plutôt que manger, il s’userait les dents. Thèmes : faim CAne vêtu de la peau du Lion Un âne met une peau de lion, il est alors craint par tout le monde. Mais il y a une oreille qui dépasse et on découvre le tour qu’il a joué. On peut dire que lorsqu’on est craint c’est plus souvent pour notre apparence que pour notre vaillance/vertu. Thèmes : apparence, fourberie Le Lièvre et la Tortue Il s’agit de deux animaux : un lièvre et une tortue. Ils décident de faire une course (tortue propose).

Le renard est certain qu’il va gagner, c’est pourquoi il part vite mais s’arrête avant la ligne d’arrivée pour batifoler, mais quand il voit que la tortue est presque arrivée il fait un sprint et malheureusement pour lui il n’arrive pas avant la tortue. Rien ne sert de courir, il faut partir ? point. Thèmes : fierté, vitesse/lenteur e Chartier embourbé fierté, vitesse/lenteur Le Chartier embourbé Un agriculteur conduit une voiture de foin, il s’embourbe et peste. Il demande de l’aide à hercule mais celui-ci lui dit qu’il doit d’abord ssayer par lui-même et qu’ensuite il l’aidera.

Malgré ses efforts, il n’arrive pas à dégager le char alors hercule lui dit de prendre son fouet et de fouetter son attelage, un miracle se produit et le char sort de la boue. Aide toi et le ciel t’aidera. Thèmes : essayer avant de demander La Jeune veuve Il s’agit d’une femme qui perd son mari. Son père la laisse pleurer mais lui dit ensuite que ça ne lui sert à rien de pleurer car ça ne fera pas revenir pour autant son mari défunt, mais comme elle était jeune, elle pouvait retrouver un autre mari. La jeune veuve interloquée lui dit qu’elle préfèrerait devenir sœur.

Mais petit ? petit, elle sort du deuil et un jour elle demande à son père de lui présenter un autre homme (dont le père lui avait parlé). Thèmes : deuil, sortie de deuil Les animaux malades de la peste Dans cette fable, les animaux sont tous touchés par la peste. Il faut donc trouver le coupable responsable de cette malédiction. Le lion dit que c’est peut être à cause de lui parce qu’il a mangé des moutons et un berger. Aussitôt ses courtisans lui trouvent des circonstances atténuantes (complètement fausses) : la faim. Les autres n’osent pas dénoncer leurs méfaits. L’âne 0 OF