Mini dissertation mon pere je ‘m’acuse

Mini dissertation mon pere je ‘m’acuse

Dans la soci? t? , plusieurs femmes surmonte les attentes. Le roman ? Mon p? re, je m’accuse ? est un bon exemple des forces ? motives remarquable. Dans ce roman Maria, Elizabeth et Am? lie sont de bons exemples de cette force. Maria Cette file, m? re et adulte a d? avoir un pouvoir incontr? lable pour surmonter les obstacles dont elle a v? cu. Enceinte et non marie, Maria n’? tait pas accept? e par son p? re, car cela ? tait contre la religion et pouvait d? truire la famille dans la soci? t?. Elle a d? donc donner sa fille en adoption. La vie de Maria a chang? pour le mieux elle avait plus de confiance en elle. ?branl? Maria continua sa vie. Quelques ann? es ont pass? es et Maria a revue sa fille dans les mains de son amie. Heureuse qu’Elizabeth ? tait dans de bonnes mains elle poursuit sa vie normal et retrouva espoir non seulement pour elle, mais pour Elizabeth Elizabeth D? s le d? but, Elizabeth avait de la difficult? avec son ? p? re ? car il ne la montrait pas l’affection quelle comme jeune voulait. Il ? tait plut? t

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
r? serv?. En grandissant elle a pris l’affection d’Am? lie. Quand Maria est venue dans le portrait Elizabeth ? tait un peu confus, car Maria la raitait comme son enfant. Le cancer de sa m? re adoptive a boulevers? Elizabeth elle ne savait plus quoi faire ou vers qui se tourner. Am? lie ? tait toujours la pour elle et ? son d? part Elizabeth ? tait perdue. Am? lie Am? lie r? vait d’avoir un enfant, cependant elle ne pouvait pas. Cela ne l’a pas arr? t?. Elle a continu? ? chercher un moyen a avoir un enfant m? me si l’enfant n’? tait pas la sienne. En adoptant elle a bien pris sa responsabilit? comme m? re et ? bien traiter Elizabeth. Quand Maria a dit ? Am? lie la v? rit? qu’elle ? tait la m? re de Maria Am? lie est devenue f? ch? Elle pensait que Maria prendrait Elizabeth. Am? lie est atteint du cancer de cerveau. Boulevers? e pour Elizabeth Am? lie est en grosse panique. Elle ne savait pas ? qui la donne. Elle d? cida ensuite de la redonner ? Maria sachant qu’elle serait en tr? s bonne main. M? me ? prouv? e d’une maladie Am? lie se garda toujours la t? te haute. Bref, Maria, Elizabeth et Am? lie ont v? cu plusieurs guignes. Avec tout le bouleversement elles ont continu? ? vivre en paix et heureux sachent que les choses arrivent pour une bonne raison. Les femmes n’ont pas laiss? e leurs ? motions prendre contr? le.