Medee

Medee

Médée n’est pas le personnage le plus sympathique : princesse de Colchide, elle a volé son père, tué son frère et fait bien d’autres victimes par amour pour Jason, qui convoitait la Toison d’or. Superbe relecture par Anouilh de l’histoire de Médée et de Jason. On revoit leur passé,la fuite éperdue à travers la Colchide,leur passion toute neuve, leur compagnonnage de  » petits soldats ». Et maintenant le présent,l’amour qui se délite,l’abandon de Médée pour la jeune Créuse. Je ne connaissais pas la version d’Anouilh et ne regrette vraiment pas de m’être lancée ! e sujet de la pièce est ien sûr le même en faisant de Médée une figure centrale, mais il View next page est légèrement déplacé vers le couple. Médée est plus que j bien celle d’un coupl même de l’intrigue le Dans cette pièce moderne, e et l’histoire est rs, la construction un tiers du livre construit le dialogue attendu entre Jason et Médée. ly a un vrai contraste avec les Tragédies antiques dans le fait qu’il n’y a plus ni dieux ni destin. Jason et Médée sont un couple d’aventuriers, fuyant un pays, réfugiés dans un autre, un vieux couple, dont l’amour a existé et n’est plus.

Les

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
personnages sont lus petits. Ne plus être sous le regard du destin, c’est redevenir simple être humain. le tragique fait place au pathétique. On retrouve dans cette pièce la beauté de l’écriture d’Anouilh dans toute sa simplicité. Médée est fascinante, peut-être même plus qu’Antigone, en ce qu’elle semble sans pitié. Elle est cette magicienne, cette femme amoureuse, qui n’a pas hésité ? démembrer son propre frère et à convaincre les filles de Pélias de mettre à mort leur père. Depuis, la voilà toujours en fuite avec Jason jusqu’à la trahison. C’est à Corinthe, bien sûr, que s’ouvre la pièce. 2