Maupassant

Maupassant

Guy de Maupassant a ecrit la nouvelle litteraire Une Vendetta du courant realisme. Cette nouvelle a ete ecrite en 1883 et publiee pour la premiere fois dans le journal Le Gaulois le 14 octobre 1883, elle a aussi paru dans le recueil Les Contes du Jour et de la Nuit en 1885. Ce recit releve l’histoire d’une mere qui prepare un complot avec sa chienne pour venger l’assassinat de son fils.

Dans les prochains paragraphes, nous allons analyser le theme principal de texte qui est la vengeance ainsi que les sous-themes qui sont la sauvagerie et le devoir, en lien avec plusieurs procedes d’ecritures utilisee dans cette nouvelle. Maintenant, examinons le deuxieme theme dominant du recit, c’est-a-dire, le devoir. Maupassant exprime d’une facon concrete la colere et la peine que ressent la veuve apres le deces de son fils. Il nous fait comprendre par son agressivite qu’elle a un devoir a accomplir.

Par exemple, Maupassant utilise un champs lexical (jure,vangeance , promesse,vandetta,) pour faire comprendre aux lecteurs la colere qu’elle ressent. La femme a un devoir a accomplir c’est-a-dire venger son fils pour le sort qu’il a recu. Dans la metaphore ( Mais elle avait promis, elle avait jure sur le cadavre) Maupassant

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
nous demontre que la femme a un devoir a accomplir car c’est une promesse qu’elle a faite et qu’elle souhaite accomplir.

Ce texte parle du fait qu’une mere est tellement obsedee par l’idee de venger la mort de son fils qu’elle y passe 3 mois a ne presque pas dormir et a entrainer sa chienne a tuer un homme. Le narrateur, qui est absent dans ce recit, veut nous faire comprendre a quel point le sens du devoir peu etre si fort et si tenace chez une mere quand il est questions de ses enfants. D’un autre cote, il veut nous montrer que les moyens utilises par la mere sont tres sauvages et violents, ce qui amene a exprimer la rage degage dans ce texte de Maupassant et aussi l’idee fixe de la mere.