Marketing + forces + faiblesses + xbox 360

Marketing + forces + faiblesses + xbox 360

Glossaire d’economie internationale Fixation des termes de l’echange dans le modele de RICARDO Derniere mise a jour le 5 mai 2010 Dans l’analyse de RICARDO, l’echange international fonde sur la specialisation de chaque pays suivant son avantage comparatif respectif n’est mutuellement profitable que si les termes de l’echange sont strictement dans l’intervalle defini pax le rapport des couts de production de chaque pays.

John Stuart MILL (1806-1873) va poursuivre le raisonnement en expliquant comment les termes de l’echange se fixent a l’interieur de cet intervalle (a l’aide des courbes dites de « demande reciproques »). L’analyse sera ensuite formalisee au moyen des outils habituels de la theorie microeconomique (courbe d’indifference et fonction d’offre et de demande). Le principe de base de fixation des termes de l’echange sur le marche mondial (qui est ici limite a deux pays) est simple.

C’est l’interaction de l’offre et de la demande relative des deux biens qui determine leur prix relatif (c’est-a-dire les termes de l’echange). Il faut donc construire successivement les courbes d’offre et de demande mondiales. La courbe d’offre mondiale La courbe d’offre mondiale indique dans quels rapports les quantites de vin et de drap sont offertes sur le marche mondial en fonction de la valeur

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des termes de l’echange.

Nous allons construire cette courbe a partir de l’exemple numerique du tableau utilise pour la demonstration de RICARDO, en ajoutant une donnee supplementaire: la quantite totale de travail disponible dans chaque pays (afin de pouvoir calculer les capacites maximales de production et les differentes facons de repartir la quantite de travail disponible entre les productions des deux biens quand la technologie, c’est-a-dire les coefficients aLi et a*Li [i = 1, 2] sont donnes). Soit donc l’exemple du Drap et du vin chez RICARDO

Avec en plus L = 11250 et L* = 9000, ou L est la quantite totale de travail disponible en Angleterre et L* la quantite totale de travail disponible au Portugal. Ces chiffres permettent de calculer les quantites de biens que chaque pays produit quand il consacre toutes ses ressources a la production du bien pour la production duquel il a un avantage comparatif : millions de m2 de drap pour l’Angleterre millions d’hl de vin pour le Portugal www. economie-cours. fr 1 Glossaire d’economie internationale

Determinons le rapport des quantites vin/drap offertes sur le marche mondial en fonction des differentes valeurs possibles des termes de l’echange du vin exprime en unites de drap : Lorsque les termes de l’echange du vin en drap sont compris dans l’intervalle defini par les couts d’opportunite du vin dans chaque pays, c’est-a-dire quand : le rapport des quantites de vin au drap est donne par : Lorsque les termes de l’echange du vin en drap sont egaux au cout d’opportunite du vin portugais , le

Portugal n’a pas de raison de produire plus de vin et moins de drap qu’en l’absence d’echange. Combien produisait-il de vin et de drap en l’absence d’echange ? Combien produira-t-il de ces biens en libre-echange ? A ce stade du raisonnement, on ne peut pas repondre a ces questions, mais seulement definir l’eventail des combinaisons de production possibles, lequel est determine par la quantite de travail disponible (L*) et les coefficients techniques de production (a*LV et a*LD).

Le Portugal peut produire une quantite de vin allant de 0 a L*/a*LV = 9000/80 = 112,5. Reciproquement, la quantite de drap qu’il peut produire varie entre L*/a*LD = 9000/90 = 100 et 0. Lorsque P = a*LV/a*LD = 0,89, on a P ; aLV/aLD = 1,2, les termes de l’echange sont inferieurs au cout d’opportunite de production du vin anglais. Les anglais n’ont pas interet a produire du vin. Ils ont interet a consacrer toutes leurs ressources a la production du drap.

Quelle que soit la quantite de drap offerte par le Portugal, qui varie entre 0 et 100, il faudra ajouter la quantite anglaise, soit L/aLD = 11250/100 = 112,5. Par consequent, quand, P = a*LV/a*LD = 0,89, l’offre mondiale de vin varie entre 0 et 112,5, l’offre mondiale de drap varie entre 112,5 [quantite produite par l’Angleterre] et 212,5 [quantite produite par l’Angleterre plus la quantite maximale que le Portugal pourrait fournir s’il decidait de ne produire que du drap, soit 9000/90 = 100] et le rapport des quantites vin/drap varie donc entre 0 et 1.

Lorsque les termes de l’echange sont egaux au cout d’opportunite du vin anglais de l’Angleterre c’esta-dire quand P =aLV/aLD=1,2, on montre par un raisonnement similaire au precedent que la quantite vin/drap mondialement offerte varie entre 1 et + l’infini. Ces differentes valeurs du rapport des quantites vin/drap offertes sur le marche mondial en fonction de P peuvent etre representees graphiquement par la courbe d’offre mondiale (voir la figure ci-apres). www. economie-cours. fr 2 Glossaire d’economie internationale La courbe d’offre mondiale (Version neoclassique du modele de RICARDO)

Explication detaillee dans internationale/EXCEL/Ricardo. xlsx le fichier EXCEL : www. mazerolle. fr/Economie- Cette courbe indique quel est le rapport des quantites offertes en fonction des differentes valeurs possibles des termes de l’echange. Lorsque les termes de l’echange sont strictement situes dans l’intervalle defini par les rapports de couts, chaque pays consacre toutes ses ressources a la production du bien pour lequel il possede un avantage comparatif et, par consequent, l’offre mondiale vin/drap est inelastique.

La courbe de demande mondiale La courbe de demande mondiale indique dans quels rapports les quantites de vin et de drap sont demandees sur le marche mondial en fonction de la valeur des termes de l’echange. Cette courbe depend des revenus et des preferences des individus des deux pays. Nous supposons que les preferences sont independantes des revenus et identiques dans les deux pays. Pour simplifier, nous supposons que la fonction d’utilite collective est donnee par : pour l’Angleterre, ou Xv et XD representent respectivement les quantites de vin et de drap consommees et U le niveau d’utilite associe.

La fonction d’utilite du Portugal est : ou X*V et X*D representent respectivement les quantites de vin et de drap consommees et U* le niveau d’utilite associe. www. economie-cours. fr 3 Glossaire d’economie internationale Les fonctions de demande de chaque pays s’obtiennent par resolution d’un probleme de maximisation sous contrainte de la fonction d’utilite. Dans le cas de l’Angleterre, le probleme est donc de maximiser : sous la contrainte : ou pV et pD sont les prix respectifs du vin et du drap et ou w. L est le revenu anglais (masse salariale). Le Lagrangien de ce probleme s’ecrit :

Les conditions du premier ordre de ce probleme sont : En les combinant on obtient la fonction de demande inverse suivante : Cette equation donne la fonction de demande « relative » : elle indique comment varie le rapport des quantites demandees quand le rapport des prix (c’est-a-dire les termes de l’echange) varie. Pour le Portugal, le probleme est symetrique. Il faut maximiser : sous la contrainte ou pV et pD sont les prix respectifs du vin et du drap et ou w*. L* est le revenu Portugais. Le Lagrangien de ce probleme est : www. economie-cours. fr 4 Glossaire d’economie internationale

Les conditions du premier ordre de ce probleme sont : En les combinant on obtient la fonction de demande inverse suivante : Cette equation donne la fonction de demande « relative » du Portugal. La demande mondiale s’obtient en effectuant la somme « horizontale » des quantites demandees par chaque pays pour chaque prix relatif. Comme les deux fonctions de demande sont de la meme forme, la demande mondiale est donnee par : Cette equation est illustree par la courbe de demande sur la figure ci-apres. La courbe de demande mondiale www. economie-cours. fr 5 Glossaire d’economie internationale

Les termes de l’echange Les termes de l’echange s’obtiennent en determinant le point d’intersection des deux courbes. Dans l’exemple numerique que nous avons choisi, le plus simple est de tracer les deux courbes sur un meme graphique (voir la figure ci-apres). On voit alors que la courbe de demande croise la courbe d’offre dans la partie inelastique (verticale) de cette derniere, la ou le rapport des quantites est egal a 1. Par consequent, la valeur correspondante de P, donnee par l’equation (4. 11) est aussi egale a 1. La determination des termes de l’echange (Version neoclassique du modele de RICARDO) www. economie-cours. fr 6