Marchés des capitaux

Marchés des capitaux

Au c?Ur de ces vagues de changements, la finance a connu un essor très important qui conduisait à une meilleure allocation des ressources financières, en gérant des opérations financières entre les prêteurs et les emprunteurs de toute sorte. La finance d’aujourd’hui est une finance moderne, plus flopées quant aux instruments qu’elle utilise, plus perfectionnée quant à son fonctionnement et plus adaptée aux différents intervenant financiers.

A apeuré actuelle, et dans toute économie, on trouve deux types de financements auxquels peuvent recourir les agents financiers concernés, il s’agit de : l’activité économique implique qu’il y ait un agent économique (intermédiaire) qui établit le lien entre les divers agents économiques. Cette interprétation est le fait des institutions financières (les banques) qui d’une part, collectent l’épargne auprès des ménages, et d’autre part, prêtent aux entreprises es sommes nécessaires au financement de leur activité.

Une économie qui fonctionne grâce essentiellement au rôle d’interprétation des banques est appelée « économie d’endettement e financement direct (désintéressé) Les agents économiques à besoin de financement (généralement les états et les entreprises) ont une deuxième possibilité pour se financer, il s’agit, bien entendu, de recourir à ce qu’on appelle « marché de capitaux en émettant des valeurs mobilières de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
placement qui seront acquises directement par les agents économiques souhaitant faire fructifier leur épargne disponible.

Si une économie fonctionne essentiellement grâce aux marchés financiers, on parle alors d’une « économie de marchés financiers Actuellement, le passage apparaît clairement de l’économie d’endettement à péchions de marcha é. C’est ainsi que le rôle du marché financier s’est considérablement développé, et que progressivement sont apparus des instruments financiers procurant à leurs émetteurs des coûts moindres et des rendements élevés, et dépassant par ceci le financement classique et onéreux par la banque.

De ce fait, le présent exposé a pour mission de mettre en exergue ne notion de taille dans le monde financier et dans le monde économique dans un sens plus large, il s’agit bien entendu du concept : « marché de capitaux Ainsi, qu’est ce qu’un marché de capitaux ? Quel est son rôle et ses fonctions ? Quels sont ses compara 23 fonctions ? Quels sont ses compartiments et ses acteurs ? Ai a t-il des risques encourus sur ce marché ? Sont autant de questions auxquelles, nous allons essayer d’apporter des éléments de réponse au cours de cette prestation.

Ainsi, notre intervention va s’articuler autour des axes mis en évidence par le présent schéma . Chapitre 1: présentation des marchés des capitaux 1. Définitions Les marchés des capitaux sont des marchés sur lesquels s’effectuent les transactions sur les actifs financiers et sur leurs dérivés. Ce type de marché assure le financement de l’activité économique que ce soit à court terme à travers le marché monétaire ou à travers le marché financier selon la logique du long terme.

Donc, les marchés des capitaux permettent la rencontre entre les agents économique ayant un excédent des capitaux et les agents ayant besoin de financement. Une place financière est constituée des Institutions financières installés sur un territoire et réalisant des transactions de grandes sommes d’argenté, elle est constituée aussi d’un ensemble industriel de haute technologie spécialisé dans le fonctionnement de ces marchés.

En résumant, une place financière c’est un lieu géographique regroupant des établissements de crédits, des banques d’investissement, des coma rances, des cabinets de unité : – de lieu : les places sont de plus en plus interconnecter grâce aux réseaux modernes de communication ; – de temps : il fonctionne en continu, 24 h sur 24, successivement sur les places financières d’Extrême-Orient, ‘européen et d’homérique du Nord.

Désormais, celui qui investit (ou emprunte) recherche le meilleur rendement en passant d’un titre à l’autre, ou d’une monnaie l’autre, ou d’un procédé de couverture à l’autre : de l’obligation en franc à l’obligation en dollar, de l’action à l’option au future Au total, ces marchés particuliers (financier, change, options, futures sont devenus les sous-ensembles d’un marché financier global, lui-même devenu mondial.

Cela est justifié par plusieurs raisons La croissance vertigineuse de la finance internationale: Dans le passé, la fonction du système financier international était assurer le financement du commerce mondial et des balances des paiements. Or, les flux financiers internationaux ont connu récemment une progression explosive, sans commune mesure avec les besoins de l’économie mondiale. La finance internationale se développe aujourd’hui selon sa propre logique qui n’ plus qu’un rapport indirect avec le financement des échanges et des investissements dans l’économie mondiale.

L’essentiel des opérations financières consiste dans des mouvements de va-et-vient incessants entre les monnaies et les différents instruments financiers. Prédominance des mouvements de capitaux spéculatifs Cette croissance vertigineuse de la finance internationale correspond à un changement systématique, au sens où la nature- même du système financier international s’est transformée, celui- ci étant désormais dominé par la spéculation.

On connaît la définition clan 4 23 transformée, celui-ci étant désormais dominé par la spéculation. On connaît la définition classique de la spéculation donnée en 1939 par calmar : « achat ou vente de biens avec intention de revente (ou de rachat) à une date ultérieure, lorsque l’action est motivée par l’espoir d’une modification du prix en vigueur et on par un avantage lié à l’usage du bien, une transformation quelconque ou le transfert d’un marché à l’autre ».

Selon cette conception, les opérations spéculatives ont quatre caractéristiques: elles impliquent une prise de risque, c’est à dire des prises de position de taux d’intérêt et/ou de taux de change ; ces opérations sont motivées par l’espoir de plus-values liées aux variations anticipées des prix des actifs ? elles sont « pures » ou « sèches », c’est à dire qu’elles sont autosatisfaction et qu’elles n’ont pas de contrepartie directe dans la sphère réelle de l’économie ; elles s’effectuent le plus souvent « à crédit », c’est à dire que les capitaux engagés sont empruntés par les spéculateurs.

Aujourd’hui, une grande partie des transactions financières est directement impulsée par des anticipations sur l’évolution future des cours. Mais dire que les marchés sont devenus foncièrement spéculatifs, c’est également en souligner deux autres aspects. D’une part, les acteurs qui raisonnent à très court terme sur ces marchés sont aujourd’hui prédominants. La myopie croissante de toutes les catégories d’opérateurs est unanimement soulignée. D’autre part, les opérateurs ont tendance à s’abstraire de la réalité des fondamentaux au profit de la recherche d’une opinion quant à la tendance du marché.

Cette dérive spéculative intervient car les marchés sont devenus plus volatils et les investisseurs manquent de points s 3 investisseurs manquent de points de repères pour ancrer leurs anticipations. 3. Rôles et fonctions des marchés de capitaux: a) Financement permanent de l’économie -La fonction principale des marchés des capitaux est de drainer l’épargne afin de la transformer en instruments financiers susceptibles de servir au financement de l’économie domestique. Ai collecte de l’épargne auprès des agents ayant des excédents financiers permettant ainsi aux entreprises, à l’état et aux collectivités locales présentant souvent des besoins de financement bancaires classiques. Bu) Structurer la liquidité grâce à une multitude de produits, les marchés de capitaux permettent de structurer la liquidité de l’épargne. C’est ainsi que chaque épargnant cherche le produit le plus adapté à ses besoins, en fonction de son aversion au risque et de la duré de la disponibilité de son épargne.

Sur le marché des capitaux, les détenteurs de l’offre sont les gênes dits  » à capacité d’épargne positive en l’occurrence les ménages essentiellement et aussi les entreprises. Les demandeurs sont d’une part les états, l’état providence moderne nécessitant des investissements considérables et d’autre part bien sûr les entreprises : ce sont les agents que l’on appelle  » à besoin de financement L’épargnant qui a un besoin d’avoir accès rapide à son épargne choisira des produits de placement court terme (moins d’un an).

D’autres épargnants n’auront pas de difficultés à investir pour une durée de un à cinq ans (moyen terme). D’autres enfin auront des horizons de placement lointains le dix ou quinze ans (long terme). Par ailleurs, selon le degré d’aversion au risque, un épargnant n’éprouvera a 6 3 terme). Par ailleurs, selon le degré d’aversion au risque, un épargnant n’éprouvera aucune difficulté à investir dans les actions (placement le plus risqué, mais potentiellement le plus rentable) alors qu’un autre préférera investir en bons de trésor (placement peu risqué mais peu rentable). ) Servir de référence pour apprécier la valeur des actifs: La cotation boursière affichée par les marchés des capitaux permet aux investisseurs déprécier de manière permanente les entreprises. L’information donnée étant fiable, d’un accès facile et relayée par les principaux médias financiers. Les marchés de capitaux constituent donc à coté des autres modes d’évaluations un outil d’appréciation incontestable de la valeur des entreprises ou de leur capacité d’endettement. A ce titre, il existe sur les marchés de capitaux plusieurs types de prix d’actifs financiers ou de produits dérivés.

On distingue en effet des prix calculés, des prix déterminés par les mécanismes des marchés et des prix composites ou intégrant une part calculés et une part liée aux mécanismes de l’offre et de la amande. Prix calculé: un prix pour les opérations sur le marché primaire. Lorsque entreprise s’introduit en bourse pour y faire appel public à l’épargne, elle sollicitera les services de sociétés spécialisées qui mettront en ?ouvre des méthodes de calcul mathématiques du prix auquel l’action sera introduite en bourse. Rixe déterminé par les forces de marché: c’est le prix dans le marché secondaire où les actions acquises vont être céder à un prix dépendant de l’offre et de la demande dans le marché. Cet équilibre est le déterminant de la fluctuation de la valeur des actifs financiers à tout instant. Prix composites : la valeur de la prime d’une op valeur des actifs financiers à tout instant. Prix composites : la valeur de la prime d’une option est un prix composite intégrant à la fois une part calculée suivant des formules mathématiques connues et une part découlant de la rencontre entre l’offre et la demande. ) Contribuer à la mutation des entreprises Les marchés des capitaux permettent de faciliter les changements dans la structure financière des grandes entreprises cotées en bourse, c’est-à-dire dans la répartition de leur capital entre les différents actionnaires. Ils permettent ainsi les alliances, les restructurations, les fusions et les rachats d’entreprises. Coffre publique d’achat (OP) est une opération financière qui permet à une entreprise de prendre le contrôle d’une autre en proposant publiquement aux actionnaires de cette dernière de racheter leurs actions à un prix plus élevé que les cours du marché.

Une OP peut se faire avec l’accord (OP « amicale ») ou non (OP « inamicale des dirigeants. L’entreprise qui cherche à prendre le contrôle d’une société cotée peut aussi lancer une offre publique d’échange (ÉPÉE) en offrant en rémunération ses repères actions au lieu de paiement en espèces. Les privatisation d’entreprises publiques, réalisées grâce à la vente par l’état des titres de sociétés dont il était propriétaire, ont permis de modifier totalement la structure financière de nombreuses entreprises. ) Négociation quasi permanente du risque: Les marchés de capitaux offrent aux investisseurs la possibilité de couvrir des risques ou de prise de risque (spéculation): couverture des risques: il s’agit de couvrir les risques genres par une intervention sur un marché dans le but de se prémunir entre la volatilité des prix, des cours et des intervention sur un marché dans le but de se prémunir contre la volatilité des prix, des cours et des taux. Spéculer: il est aussi possible d’acheter ou de vendre un actif financier dans l’espoir d’en tirer un profit du seul fait de la variation des cours, des prix ou des taux d’intérêt.

Ces prises de position font partie des plus risquées. Lors de ces opérations, on peut recevoir soit un gain, soit une perte. Procéder à des arbitrages :il s’agit d’effectuer des opérations simultanées d’achat et de vente des titres, marchandises,… Dans e but de tirer profit des différences des taux, cours,… Ai une date donnée, entre deux marchés ou, sur un même marché, entre deux échéances. Chapitre 11: les compartiments et les intéressante des marchés des capitaux 1. Es compartiments des marchés des capitaux: a) critères de classification: Les trois grands marchés de capitaux et leurs différents compartiments peuvent être classés en fonction de plusieurs critères faisant ressortir leurs caractéristiques essentielles . Marché primaire / marché secondaire Une des classifications possibles consiste à distinguer entre les opérations financières relatives à la souscription d’une émission (marché primaire) et celles portant sur les échanges entre détenteurs de titres déjà émis (marché secondaire).

De son côté, le marché secondaire peut fonctionner de deux manières. L’une d’elles réside dans l’organisation des échanges, où acheteurs et vendeurs de titres se rencontrent en un lieu central pour effectuer leurs transactions (marché organisé). Cautère organisation possible d’un marché secondaire est celle du marché de gré a gré, sur lequel les opérations localisées en des lieux différents. Échéance court, moyen et long terme Une a 3 localisées en des lieux différents. Une autre méthode de classification porte sur l’échéance initiale de l’opération financière.

En général, on distingue les échéances initiales inférieures à un an (marché monétaire) et celles qui sont supérieures ou égales à un an (marché financier). Le marché monétaire se distingue dans une certaine mesure des autres marchés de capitaux en ce sens qu’il s’agit généralement d’un marché interbancaire sur lequel se traitent des opérations de montant élevé. En outre, les banques centrales y mettent en ouvre leur politique monétaire en influant sur les conditions prévalant sur ce marché.

Types d’instruments financiers une dernière classification consiste à opérer une distinction en fonction de la nature des instruments financiers négociés sur chaque marché (marché d’actions ou marché de titres de créance). Ce qui différencie essentiellement réaction du titre de créance, c’est le fait que l’action n’entraîne pas d’obligation de remboursement, tandis que le titre de créance représente une créance financière généralement appelée à être remboursée pour un montant et à un taux d’intérêt déterminés.