Marché financier

Marché financier

Ainsi, ont été créées la Caisse nationale de crédit agricole en 1962, les sociétés d’investissement et la société nationale d’investissement en 1966. Sous son règne, le système financier a connu des transformations et réformes majeures allant dans le sens dune plus grande libéralisation et d’une plus grande ouverture à la concurrence étrangère, sans oublier la consolidation des groupes financiers comme la Banque américaine du Commerce Extérieur, et ce, grâce à une politique de privatisation avisée.

Politique de privatisation qui a insufflé une nouvelle dynamique au marché boursier, autre outil efficient de financement des investissements. Pour répondre aux besoins et exigences de la population, le système financier national doit davantage intégrer les mutations et restructurations en cours dans le nouvel environnement de l’économie mondiale. Le marc se trouve, en effet, face à de nouveaux défis. L’heure est à la compétitivité, à la transparence, à la créativité et l’innovation.

Le système financier américain est plus que jamais appelé à moderniser ses structures, à créer de nouveaux produits financiers et à s’adapter au nouveau contexte monétaire international sur FO international sur le plan interne, financier doit jouer son rôle de locomotive non seulement pour mobiliser l’épargne et la canaliser vers l’investissement mais surtout

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
pour permettre l’entreprise particulièrement les petites et moyennes entreprises- de bénéficier du financement et de l’accompagner d’un processus de mise à niveau afin qu’elle soit en mesure de faire face à la concurrence étrangère, notamment européenne .

En premier lieu, l’objet de notre étude s’articulera autour du marché financier et son organisation En second lieu, nous nous intéresserons aux différents instruments et produits financiers En troisième et dernier lieu, nous tenterons d’expliquer le rôle du marché financier au sein de l’économie américaine. Définition et organisation du marché financier Définition du marché financier : C’est le lieu d’émission et d’échange des valeurs mobilières, principalement les actions et les obligations.

On parle de lieux sur lesquels des agents qui ont des besoins de financement peuvent trouver en face d’eux des agents disposés à avancer des fonds excédentaires en contrepartie d’une rémunération appropriée : C’est le rôle que tient le marché manière pour des financements à long terme. Dans ce marché, les investisseurs contribuent au financement de l’état et des entreprises par le placement de leurs épargnes.

L’échange des instruments financiers, appelés aussi titres ou valeurs mobilières, se fait soit -directement (de gré a gré), – indirectement (dans un lieu organisé, structuré et réglementé). Ai FO Organisation du marché financier : Le fonctionnement du marché financier repose sur l’activité de deux compartiments dont les fonctions sont différentes et complémentaires : le marché primaire ( marché d’occasion) t le marché secondaire (marché boursier ou marché neuf). Marché primaire . Le marché primaire est celui des émissions de titres ( actions, obligations et produits financiers).

Il met en relation les agents à déficit de financement ( besoin de liquidités) c’est-à-dire les entreprises, les collectivités locales et l’état qui émettent des produits financiers (actions, obligations et autres produits), et les agents à surplus de financement ( excédent de liquidités), les épargnants, essentiellement les ménages, qui les souscrivent. C’est le rôle du marché primaire d’assurer la rencontre directe entre de nouveaux épargnants et les agents économiques (entreprises, états, organismes publics) recherchant des fonds.

Le marché financier remplit donc sa fonction lorsqu’ parvient attirer une épargne nouvelle. Le marché financier facilite donc le développement des entreprises et contribuent aux plans de développement et d’améliorations de l’état. N. B: Les propositions d’investissement des vendeurs peuvent être cotées, amenées sur le marché et vendues aux acheteurs. Dans ce contexte, le vendeur es auteur et le prix de ce au sein de laquelle les propositions d’investissement des entendeurs peuvent être cotées, amenées sur le marché, et vendues aux acheteurs.

Dans ce contexte, le vendeur est appelé un émetteur et le prix de ce qui est vendu est le prix démission. Mais une fois qu’une action ou une obligation émise sur marché a été achetée par un investisseur, nous avons affaire à un marché secondaire. Un marché secondaire est le lieu de rencontre d’investisseurs désireux de vendre et d’investisseurs désireux d’acheter. Ce processus donne lieu à un cours déterminé par le niveau de l’offre et de la demande à un moment donné.

Le marché secondaire ne concerne que l’échange des valeurs mobilières déjà émises. Par exemple, un épargnant ayant souscrit à une émission d’obligations d’état peut souhaiter revendre ce titre acheté à l’état ; c’est sur le marché secondaire qu’il pourra réaliser cette opération. Ces donc sur ce marché secondaire que varient les prix des valeurs mobilières, appelés cours. Ces cours peuvent alors s’écarter considérablement du cours d’émission fixé par l’émetteur de valeur mobilières (marché primaires).

Sur le marché secondaire, qui correspond au terme de « Bourse », ‘émetteur n’intervient plus (sauf s’il souhaite racheter ses propres actions) puisque seules les offres et les demandes de titres déterminent les cours. A la Bourse, les titres déjà émis s’échangent contre de l’argent liquide. Marché primaire Marché financier émission de nouvelles val 5 FO secondaire existe parce que les actions et les obligations (de même qu’un nombre important de produits financiers) sont ce qu’on appelle des « instruments négociables ». Ce qui signifie qu’ils peuvent être achetés et vendus par les investisseurs après avoir été émis.

Les actions et les obligations sont donc émises sur le marché primaire où elles se voient attribuer un prix d’émission,’ et elles sont négociées sur le marché secondaire, où on leur attribue un prix du marché. On remarque toutefois que les termes de marché financier et de bourse sont souvent pris comme synonymes pour désigner l’ensemble des deux compartiments. Marché primaire et marché secondaire sont des marchés Indissociables car un épargnant n’achètera des valeurs lors de leur émission que s’il dispose de la possibilité de s’en défaire à de bonnes conditions (sans perte) sur le marché secondaire.

La bonne santé de la Bourse (cours à la hausse) est donc une condition pour attirer l’épargne vers ceux qui ont besoin de capitaux (marché primaire). Pour bien comprendre le marché financier, il est indispensable d’expliquer les instruments financiers. Instruments financiers Le marché financier est un marché sur lequel se négocient des valeurs mobilières à savoir les actions, les obligations. -actions : L’action est un titre de propriété représentant une fraction de capital d’une entreprise. Ce titre ouvre droit à une rémunération appelée dividende et ne participation au pouvoir de décision.

Le dividende distribué varie en fonction du niveau 6 FO assemblée générale d’actionnaire, chaque action donne droit une voix. L’acquéreur d’actions devient propriétaire de l’entreprise au prorata de ses titres, et assume la totalité des risques de l’entreprise. Les actions sont des valeurs à revenu aléatoire et variable, qui donnent lieu à des dividendes quel ne peuvent être versés que lorsque l’entreprise réalise des bénéfices mais pouvant varier selon l’importance des résultats. Ces actions sont émises lors de la constitution des sociétés ou ‘occasion de toute augmentation du capital.

Elles sont soit en numéraire, soit d’apport ; leur montant nominal ne peut être inférieur à 100 des. Les actions ne sont négociables qu’après immatriculation de la société au registre du commerce ou la réalisation de l’augmentation de capital. Actions au porteur : Le nom du propriétaire est connu de l’intermédiaire financier mais n’est pas communiqué à la société émettrice. C’est la solution la plus fréquente. Actions nominations : Comme son nom indique, le nom du propriétaire est connu de la société émettrice.

Ceci facilite la communication entre les deux parties. Marché des actions : Le marché actions est un marché financier où sont vendues et achetées des actions de différents types d’entreprises.. En tant qu’instrument de placement, l’achat des actions permet aux investisseurs particuliers de devenir les associés des plus grandes entreprises privées ressentes sur le marché. Le marché actions est oc s cotées et d’actions non 7 FO achetées et vendues de gré à gré à travers un intermédiaire financier.

En Bourse, il existe trois types de marchés actions ou compartiments Le marché principal : réservé à des sociétés disposant d’une taille relativement Importante. Le marché développement : Réservé à des sociétés disposant d’une taille relativement moyenne (PÂME/PÂME). Le marché croissance. Ces le compartiment du marché actions réservé aux entreprise à forte croissance avec un portefeuille de projets à financer. Ex : stars up Obligations : Les obligations sont une autre variété de valeurs négociables en bourse.

Ce sont des titres de créances (dettes à long et moyen terme émises par l’état, les institutionnels, ou les entreprises) qui auvent être négociables en bourse. Comme pour les actions, l’obligation est d’abord émise sur le marché primaire. L’acheteur d’une obligation (l’obligataire) participe à l’endettement de l’entreprise émettrice ou de l’état émetteur, en lui prêtant une certaine somme d’argent qui lui rapportera pendant toute la durée du prêt un intérêt annuel, fixé au moment de l’émission de l’empesé ont.

Cet intérêt annuel est représenté par un coupon. L’obligataire perçoit pendant la durée de l’emprunt, un intérêt en fonction du montant de l’obligation, fixé à la souscription de ‘obligation. Le remboursement de l’obligation peut intervenir avant son terme par tirage au sort. Un emprunt obligataire est caractérisé par sa durée, le prix d’émission de l’obligation le taux et les modalités d’amortissement. 8 2 assuré d’être remboursé du montant de sa mise, s’il garde les titres jusqu’ échéance.

D’autre part, en achetant une obligation, l’épargnant est assuré d’un revenu fixe. Les intérêts versés annuellement sont connus d’van ce. Concernant la rémunération de l’obligation, le taux nominal qui représente le taux contractuel doit être distingué du taux de entendement actuariel qui représente la rémunération réelle du titre en tenant compte de tous les éléments caractéristiques du titre (prix d’émission, prix de remboursement, modalités d’amortissements… ). Le remboursement de la somme prêtée est appelé amortissement de l’emprunt.

Il peut se faire : mené totalité à l’échéance (ni fine) ; alpaga annuités constantes ; alpaga amortissements constants ; Dans les comptes de l’entreprise, l’emprunt obligataire est inscrit au passif du bilan parmi les dettes financières. Les intérêts servis aux obligataires constituent des frais financiers pour l’entreprise. Enfin, le cours de l’obligation varie en fonction du taux d’intérêt du marché, indépendamment de la situation de l’émetteur. Si les taux d’intérêt du marché augmentent, le cours des obligations aura tendance à baisser.