Manteau Erwan DMGR 18

Manteau Erwan DMGR 18

Mémoire Manteau LIC DMRG 18 Table des matières Remerciements Introduction A. Le groupe : Les Mousquetaires B. L’enseigne Intermarché C. Mon rôle D. Le plan d’action E. La problématlque Partie : Diagnostic e l. 1 1’analyse des p orag Sni* to View 1. 2 1’étude du march « snacking » 1. 3 1’analyse de la clientèle 1. 4 1’analyse de la concurrence 1. 5 les préconisations 1. 6 le choix et sa justification Partie Il : Répercussions et réflexions sur 11. la mise en œuvre 11. 2 Le marchandisage d’organisation 11. 3 Le marchandisage de séduction 11. 4 Le marchandisage de gestion 11. les répercussions 11. 6 La conclusion Bibliographie Annexes la mise en œuvre m’aider pour réussir au mieux cette année. Merci aux camarades de classe, avec qui j’ai passé une année sympathique et mémorable. Enfin, je souhaite remercier les membres du jury qui ont accepté de participer à ma soutenance et qui sont présents aujourd’hui.

Le marché du « snacking poursuit sa croissance, dynamisé par la conquête de nouveaux territoires produits et par l’essor, en matière de moments de consommation, de nouvelles convivialités (apéritif dînatoire, brunch, plateaux TV) qui permettent d’assurer de ouveaux gisements de croissance pour les prochaines

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
années. Les occasions de consommation se multiplient sous la poussée de la déstructuration des repas et de l’hypermobilité. La baisse du pouvoir d’achat plaide aussi en faveur du snacking » au détriment de la restauration sur place.

Intermarché se doit de profiter de cette opportunité et crée une offre claire et pertinente pour sa clientèle afin d’augmenter son activité commerciale. Pour cela le point de vente peut s’appuyer sur un groupe lui aussi en plein essor. A. Un groupe puissant « es Mousquetaires » est un groupe spécialisé dans la grande istribution alimentaire. Il s’agit d’un réseau d’associés*2 ou chaque adhérent est propriétaire du capital de son entreprise. OF d’affaires du groupe fin 2012 s’élève à 39,1 milliards d’euros, la particularité du groupe « les mousquetaires » est que cent pour cent du capital est détenu par les adhérents.

Cette bonne santé financière permet à 1200 PME et PMI de s’engager aux côtés des Mousquetaires, En 2012 le groupe détient prés de 13. 3% des parts de marché (annexe 1) de la grande distribution alimentaire. La proximité géographique Les mousquetaires sont connus essentiellement pour la grande istribution alimentaire mais le groupe est présent également dans plusieurs secteurs d’activité avec six enseignes Intermarché, Netto, Bricomarché, Brico Cash, Roady, Poivre Rouge.

Actuellement il existe 3785 points de vente, dont plus de 2 845 en France, on compte 2 300 Intermarché en Europe, dont 1803 en France (annexe 2). 4 une logistique souple et puissante Le groupe s’appuie sur près de 10 000 collaborateurs afin de gérer et optimiser sa logistique. En effet, 10 millions de tonnes de marchandises sont stockées et transportées par an à l’aide de 2 300 semi-remorques répartis sur 46 bases ogistiques. Des hommes et des femmes convaincus Le principe d’indépendants a séduit 2 889 chefs d’entreprise qui gère de manière autonome leurs points de vente. ? Les mousquetaires » est un moteur au niveau de Ve industriel français et 1er armateur de pêche fraîche en France. B. Le point de vente Intermarché est une enseigne spécialisée dans la grande Conformément à la nouvelle politique du groupe, il s’agit d’un « inter express » puisqu’ il est implanté en plein centre de la ville de Malakoff. L’Intermarché de Malakoff est ouvert depuis mai 2006, par les adhérents Mr et Mme Amblard.

Le format Il s’agit d’un Intermarché express conformément à la nouvelle politique du groupe, le 9 juin 2009 (annexe 3), les Mousquetaires ont annoncé l’extension du nom Intermarché à toutes leurs filiales alimentaires, hormis Netto. Ainsi, Intermarché se déclinera en fonction de la surface de vente, ainsi que de son emplacement. Les Intermarché Express seront les ponts de vente installés en centre-ville. En effet le point de vente est situé en plein centre-ville de Malakoff et dispose d’une surface commerciale de 900 ma. L’effectif est d’environ 45 salariés ont 27 à temps partiel (annexe 4).

Les produits L’unité commerciale est divisée en 3 secteurs ; il y a tout dabord le secteur frais qul comporte les rayons traiteur, boucherie, fruits et légumes. Puis le secteur liquide avec les rayons vins, soda et eau. E le plus conséquent en PAGF OF produits ? plus forte marge pour runité commerciale et enfin les marques nationales (Fleury Michon). Le prix Au niveau du positionnement*3, l’enseigne a choisi de combattre la vie chère (entrée de gamme) et de donner aux consommateurs les moyens d’améliorer leur qualité de vie en le développement durable. appuyant sur un pilier L’unité commerciale propose une politique de prix moyen de gamme s’adaptant ainsi aux prospects de sa zone de chalandise, l’unité commerciale s’adresse à une clientèle citadine avec des revenus aisés La place Il s’agit d’une clientèle citadine ayant des revenus aisés 23 573. 29 euros par ménage par an, elle est composée essentiellement de cadres et professions intermédiaires entre 30 et 44 ans. C’est une clientèle composée de plusieurs segments*4 notamment les familles nombreuses, les retraités, les salariés de bureau et les étudiants.

Le point de vente s’appuie sur on implantation citadine et joue sur l’image de proximité. La promotion Le point de vente bénéficie de la communication nationale du groupe « les mousquetaires » et renforce sa communication locale avec les catalogues promotions (tracts), mais également à travers son site internet et la publicité sur le lieu de vente. Sa communication locale s’ c les catalogues, PAGF s OF assistant manager au secteur frais, j’ai la responsabilité de trois rayons (traiteur, charcuterie, saurisserie) avec une personne ? manage.

Le rôle d’un manager est multiple, le poste que j’occupe s’apparente au profil d’un manager e proximité, avec un management et une gestion des rayons quotidiennes et de manière opérationnelle avec une stratégie à court et moyen terme. L’activité s’articule autour de quatre domaines de compétences, la dynamisation des ventes, la fidélisation de la clientèle, l’animation de l’équipe et la gestlon du point de vente. La dynamisation des ventes L’analyse des ventes permet de connaitre la rentabilité par segments, par gammes, par produits et ainsi connaitre les points forts et faibles de son rayon et apporter des axes d’amélioration.

II faut également veiller à la bonne tenue du agasin, du rayon pour obtenir une Image de qualité dans l’esprit des clients. J’ai pour mission d’organiser la mise en rayon et superviser le réassort afin d’optimiser les heures de travail face aux charges de travail. Enfin il faut analyser l’évolution des tendances du marché, de la consommation, de la clientèle pour être à l’affut de nouveaux pôles d’attractivités et augmenter son activité commerciale.

Fidéllsatlon de la clientèle La relation client est primordiale dans le secteur du commerce il est donc important de savoir gérer les litiges et assurer la mise ne place de la qualité de ervice : accueil client, attitude de vente, tenue v encaissement, tenue de PAGF 6 OF rentabilité de chaque rayon il faut impérativement travailler sur le parcours client, le zoning qui permet de disposer les produits stratégiquement. Enfin fétude sur la typologie clients permet d’adapter son assortiment avec la demande.

Dynamisation des équipes Le manager doit optimiser l’organisation du travail de l’équipe, cela passe par l’animation de l’équipe au quotidien, et la fixation d’objectifs réalisables. Ils doivent permettent de développer les compétences de son équipe et favoriser la délégation. Il y a ?galement la participation au recrutement et l’intégration des nouveaux collaborateurs. 7 Gestion du point de vente L’objectif principal du manager reste de développer et optimiser le chiffre d’affaires, pour cela il faut savoir gérer l’approvisionnement et être responsable de la fiabilité des stocks.

Il est important de savoir mettre en place des actions correctrices et toujours être en éveil sur son environnement. D. L’avenir du groupe et de l’enseigne Les Plans et priorités 2013 du groupe « les Mousquetaires » un an après le lancement de la nouvelle segmentation des points de vente Intermarché et e début du déploiement du nouveau concept Netto, ITM alimentaire poursuivent s 7 OF vente doit également se mettre en adéquation avec les objectifs du groupe.

Pour cette année l’unité commerciale a opté pour deux projets afin d’optimiser sa crossance et sa rentabilité. Ces deux investissements sont une nouvelle caisse afin d’augmenter la productivité, améliorer la satisfaction clientèle et ainsi augmenter le flux client Le second projet est le changement des meubles frais pour augmenter l’offre, le panier moyen, le chiffre d’affaire et attirer une nouvelle clientèle. E. problématlque

L’analyse des performances du secteur frais montre une baisse constante du panier moyen, ainsi que la stagnation du flux client alors que le point de vente a pourtant développé son chiffre d’affaires, pour y remédier, une réorganisation du lineaire*5 au secteur frais est mise en place avec notamment la création d’un nouveau pôle d’attractivité « le snacking » l’objectlf est de réimplanter le rayon traiteur tout en incluant une nouvelle offre, ce qui amène la problématique suivante : Comment redynamiser et améliorer les performances commerciales du rayon traiteur ainsi que l’attraction d’une ouvelle clientèle ? Partie I : Diagnostic et préconisation Le projet Une réorganisation totale du secteur frais est mise place avec rachat de nouveaux meubles, ce qui permet un gain considérable de linéaire. La surface limitée du ma asin limité jusqu’alors l’assortiment et certaines en nécessaires pour connaitre l’importance de ce marché et son rôle au sein de notre point de vente. 1. 1 L’analyse des performances Afin de juger de la création dun nouveau pôle d’attractivité, il faut observer la situation générale du magasin, du secteur frais et plus précisément du rayon traiteur pour décider s’il st juste de se lancer dans ce projet.

Le point de vente En effet l’unité commerciale a enregistré un chlffre d’affaires en 2012 d’environ 15,4 millions d’euros (annexe 6). L’unité commerciale engendre donc une évolution de *4. 85 % par rapport à 2011 On observe que Palimentaire représente 14. 2 millions d’euros soit 97. 26% du chiffre d’affaires total (annexe 7). Cela s’explique par le format du magasin et son implantation, en effet la surface limitée (900 m2) laisse la place essentiellement aux produits alimentaires. Le secteur sec représente 7. 6 millions d’euros soit 50. 90% du hiffre d’affaires total.

Pour sa part le secteur frais représente 7. 3 millions soit 49. 10% alors que le nombre de références dans ce dernier est deux fois moins représenté. On observe donc qu’avec un nombre de références limité le secteur frais représente près de la moitié du chiffre d’affaires de l’alimentaire du point de vente, ce qui montre son importance pour la croissance du magasin. Les futurs projets du développement commercial de l’unité commercial doivent donc concerner le secteur PAGF flux client on peut observer une légère hausse de 1. 14%. 9 Le secteur frais

Le secteur frais présente un bilan contrasté puisqu’on constate que le chiffre d’affaires et le panier moyen sont en baisse sur Pannée 2012 malgré la hausse générale du flux client (annexe 8). En effet, le chiffre d’affaires passe de 7. 3 millions en 2011 à 7. 1 million d’euros en 2012, donc une évolution négative de -3. 21 % Nous observons une légère baisse du panier moyen -3. 80% de 2010 à 2011 et – 4. 20% de 2011 à 2012. Cela s’explique par l’assortiment en place au sein de l’unité commerciale. En effet, la superficie du magasin limite l’offre et ne permet pas un large choix à la clientèle.

Le secteur frais dispose donc d’intéressantes opportunités mais cela passe par une réorganisation de l’ensemble du secteur. Performances du rayon traiteur Le rayon traiteur présente un chiffre d’affaires croissant depuis 2011 puisqu’il est passé de 664620. 6 euros à 687975. 7 soit une évolution de 3. 51% (annexe 9). Le rayon bénéficie du trafic intéressant et en légère croissance du point de vente +1. 14% . Cependant on remarque que le panier moyen est en égère baisse -0. 47% de 2010 à 2011 et 0. 60% de 2011 à 2012. Nous constatons donc que le oint de vente est en constante évolution positive sur