magnard ses

magnard ses

SES 2e Magnard – Extrait (Thème 1 – Question 1) Reproduction interdite SES 2e Magnard – Extrait (Thème 1- Question 1) – Reproduction Enseignement d’exploration OGRAMME Coordination Mireille NIVIÈRE professeur au lycée J catherine BEDDOCK- Professeur au lycée Rhône) Dominique BEDDOCK orq2 Snipe to View vence (Bouches-du- Professeur au lycée de l’Empéri, Salon-de-Provence (Bouches-du- Laurence BENAM Professeur au lycée Lavoisier, Paris (Île-de-France) Florence DELFORT Professeur au lycée Marseilleveyre, Marseille (Bouches-du-Rhône) Thierry FERNANDEZ Professeur au lycée Gambetta, Tourcoing (Nord)

Aissa GRABSI Professeur au lycée Antonin-Artaud, Marseille (Bouches-du- Jean-Pierre GUIDONI Professeur à l’IUFM, Université de Provence (Bouches-du-Rhône) suivants du code de la propriété intellectuelle. L’autorisation d’effectuer des reproductions par reprographie doit être obtenue auprès du Centre Français d’exploitation du drolt de Copie (CFC), 20 rue des Grancts-Augustins – 75006 paris – Tél. : 01 44 07 47 70 – Fax : 01 4634 67 19. Magnard – paris, 2010 5, allée de la 2e DB, 75015 Paris ISBN : 978-2-210-10503-4 Cet ouvrage a été imprimé sur du papier provenant de forêts urablement gérées et par un imprimeur labellisé ImprimVert. 2 SES 2e Magnard – Extrait (Thème 1 – Question 1) – Reproduction préface aux élèves THÈME Question DOC. 1 ZOOM Monde monde des

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
homm des fe 9 mais incapab rquoi les femainsi progressi naturelle e routière, et pourquo de comprenmes famille, vement en fonc ment dou e volu de la cult dre tion des me, la formpour les maths hommes sont que nous avon ure, diffèren s tous desde la société. ences de la qu’il est tellement entr le mode de fonc compétitifs. plasticité cérébral e individu toujours impossib tionnem e, très pron eaux différenen résulte n cerveau ent le de à l’œu s d’un ts. Cett onc comporteme s qui permette nt Itent d’un nts ne sont pas apprent issage. a-t-il un S2_TH . indd 130 En concevant ce manuel, nous avons voulu vous offrir un support efficace qui part de cas concrets (ce sont les pages « Zoom »), vous met les outils intellectuels en main (ce sont les pages « Analyse ») et sollicite, en conclusion, votre esprit d’initiative et de déduction sont les pages « Application h). 106/1 Des « Bilans » vous permettront de faire le point sur vos nouvelles connaissances – ce sont en quelque sorte les étapes de votre parcours ‘explorateur. À la fin de chacun des cinq thèmes, vous trouverez des « Ateliers TICE » qui reposent sur des technolo ies ue vous connaissez souvent mieux 9 d’été consommera davan é. On duits pour les nant e social donn ment les pro et un enseig ce à un grouptatoire : cet « effet de signe illusoire ; que eur est donc sociales, leur appartenan culturels. mation osten consommat distinguer, alors iques alors la conso ries supérieures à se La liberté du limitée par les dynam la position et imiter catégo pousse les des entreprises elle est fortem ries cherchent poraines et vieillis ublicitaires les autres catégodans nos sociétés contem es groupes sociaux les stratégies e dans la société. Cependant également à i laneaeier. PAGF s 2 écon Détermin Schéma Bilan des revenus – Niveau -culturels ants socio _ prix marque , effet de – Marketing PC S Âge, s d’instruct résidence – Lieu de SYNTHESE A.

Consomm tinction Publicité nction Effet de disti on et d’imitati OMMATIO L LA CONS UR SOCIA 6 9 tanéité, que toutl’homme, relèv e de et présente les attributsqui est astreint la Claude Lévi-Strau du relat if et du LE REG ARD ss, Les struc de l’an thropolo tures éléme taires de la paren « La cultu gue té, 1948 croyance re est un ensembl et habitudel’art, le droit, la e complexe qui mor s qu’acqui ert rhom ale, les coutume PAGF 7 2 nnaissa curiosité des élèves et d’éclairer leur choix d’orientation.

Pour cela, les élèves explorent les démarches, les méthodes, les exigences des domaines concernés, à travers des activités, des thématiques ou des questionnements concrets Encart du Bulletin officiel spécial no 4 du 29 avril 2010 Dans le cadre du programme, et sous réserve de respecter les objectifs fixés, les professeurs exerceront leur iberté pédagogique pour organiser leur progression de cours et adapter leurs méthodes de travail à leurs élèves.

Ils traiteront obligatoirement la première question de chacun des cinq thèmes et au mons huit questions sur les dix proposées en respectant un équilibre temporel dans le traitement de chaque question. Ils s’efforceront de mettre les élèves en situation d’activité intellectuelle et veilleront à diversifier leurs dispositifs pédagogiques en développant notamment la recherche documentaire, l’utilisation de l’outil informatique et de l’Internet.

L’élève sera ainsi placé dans une posture de recherche ui doit le conduire à se poser des questions précises, à formuler des hypothèses explicatives et à les confronter aux données empiriques. Dans tous les cas, les professeurs s’attacheront à organiser la réflexion des élèves et surtout à donner du sens aux apprentissages. Thèmes d’exploration et questionnements associés l. Ménages et consommation Comment les revenus et les prix influencentils les choix des consommateurs ? La consommation : un marqueur social ? Revenu disponible, consommation, épargne, pouvoir d’achat.

Consommation ostentatoire, effets de distinction et d’imitation. Entreprise, production marchande et non marchande, valeur ajoutée. Facteurs de production, coûts, productivité, progrès technique. Indications complémentaires à l’usage des professeurs Après avoir constaté que le revenu disponible se répartit entre consommation et épargne et évoqué les différentes formes d’épargne, on montrera à partir de données chiffrées simples que la consommation des ménages dépend à la fois du niveau de leur revenu et du prix des biens.

On mettra en évidence les effets dans le temps de l’évolution du pouvoir d’achat sur la structure de la consommation des ménages. On initiera les élèves à interpréter les valeurs significatives que peuvent prendre les élasticités (prix et revenu) pour quelques types de biens en mettant en évidence l’intérêt de cet outil pour l’économiste.

On montrera que les choix de consommation sont socialement différenciés en fonction de la profession, du niveau d’éducation, de l’habitat, de l’âge. On s’interrogera sur l’influence de la mode et de la publicité sur les comportements de consommation. PAGF 9 facteurs de production en tenant compte de leurs coûts et de leur caractère plus ou moins substituable. On soulignera cette combinaison peut évoluer au cours du temps, sous l’influence de différents facteurs.

On mettra en évidence l’accroissement de la productivité dans le long terme (notamment sous Paction du progrès technique) et ses différents effets. III. Marchés et prix Comment se forment les prix sur un marché ? La pollution : comment remédier aux limites du marché ? IV. Formation et emploi Le diplôme : un passeport pour l’emploi ? Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une insuffisance de la demande ? V. Individus et cultures Comment devenons-nous