Madame de sevigne

Madame de sevigne

Madame de SEVIGNE Femme de lettres francaises [Litterature classique] Nee Marie de Rabutin-Chantal, le 5 fevrier 1626, a Paris Decedee le 17 avril 1696 a Grignan (Provence) Baronne de Sevigne, dite la marquise de Sevigne ‘uvres remarquables Correspondance privee avec sa fille, Lettres Une jeunesse studieuse Nee dans les milieux aises de la noblesse et de la finance, la jeune Marie de Rabutin Chantal est orpheline des l’age de sept ans.

Elle est recueillie par sa famille maternelle et recoit une education tres poussee, essentiellement litteraire en apprenant le latin, l’espagnol et l’italien. Comme Madeleine de Scudery, elle est avide de culture, mais n’en fera jamais etalage et saura rester simple. Une mondaine Elle devient marquise de Sevigne en 1624. Cependant son mari est infidele, joueur, n’hesite pas a se battre. Il meurt dans un duel pour une autre femme en 1651, laissant a la charge de son epouse agee alors de vingt-cinq ans, deux enfants a elever et des dettes a regler.

Madame de Sevigne est belle, a de l’esprit, et est tres appreciee a la Cour ou elle est entree sept ans plus tot. C’est une jeune femme a la mode dont la compagnie est recherchee. Elle se constitue un cercle

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
d’amis parmi lesquels figurent Mme de La Fayette, Fouquet (ministre), La Rochefoucauld. Une mere passionnee Mme de Sevigne se consacre de plus en plus a ses deux enfants, Marie-Francoise et Charles et particulierement a sa fille. En 1669, « la plus jolie fille de France » se marie.

Les epoux, la mere et son fils vivent dans un hotel particulier loue en plein Paris. Pourtant, un an plus tard, Grignan, le beau fils de Mme de Sevigne, est nomme lieutenant general du roi en Provence. C’est une douloureuse separation pour l’ecrivain qui voit partir sa fille. Elle lui ecrit donc regulierement, plusieurs fois par semaines (trois a quatre lettres), tout en poursuivant parallelement sa correspondance avec son cousin, le conte de Bussy, notamment.

Elle retrouve couramment sa fille, et c’est en Provence qu’elle meurt en 1696, a l’age de 70 ans. Originalite de son « uvre L’originalite de son « uvre repose sur deux points importants : tout d’abord, celle que nous considerons aujourd’hui comme la maitresse de l’art epistolaire (= art de l’ecriture des lettres) au XVIIe siecle, n’a jamais souhaitee que ses lettres soit divulguees en dehors du cadre prive ou des salons (ou elle etait lue et tres appreciee), elle est devenue en quelque sorte un « ecrivain malgre elle ».

Le second point marquant de ces lettres, c’est qu’elles ne sont pas exclusivement destinees a des mondains, contrairement a la correspondance de Voiture ou Balzac. Bussy publia un recueil en 1697 dans lequel figuraient les Lettres de Mme de Sevigne, mais elles seront publiees separement qu’en 1726.