Macroéconomie

Macroéconomie

Définition, objet et méthode de la science économique Tout individu à une approche de l’économie dans son quotidien mais ce que l’on retient de l’économie c’est la pluralité des approches. Concrètement, un même phénomène économique peut avoir différentes explications et donc avoir des réponses totalement différentes. Le discours des économistes n’est donc pas unifié donc on peut supposer qu’il y a un problème au niveau scientifique.

L’économie est avant tout une réalité vécue et perçue par les agents économiques. Mais l’économie c’est aussi ne explication de cette réalité réalité pensée. Cela renvoi des outils et des met De façon plus précise champ social et c’est e p g En tant qu’analyse de sur l’observation, elle élite à l’intérieur du e cette réalité. Tout d’abord Ur cette réalité (mettre en relation des phénomènes, dégager des causes et des conséquences) et elle repose également sur faction (force de proposition pour agir sur la réalité).

Section 1. La spécificité du domaine de l’économie L’économie est la science qui permet de mettre en ?ivre des moyens permettant de créer les richesses nécessaires à la distraction des besoins humains. L’économie suppose qu’il y ait un effort pour obtenir ces richesses car elles n’existent pas à

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
l’état naturel. Pour comprendre cette définition et donc pour comprendre la problématique économique, il faut partir du postulat de la rareté d toi nées page des ressources. L’économe est donc la lutte contre la rareté Paragraphe 1 .

La satisfaction des besoins et la rareté des ressources. Dans la mesure où les ressources sont rares alors même que les besoins des individus sont illimités, il faut produire les biens, il faut faire un effort pour obtenir ces richesses. Cela signifie que insomnie ce que l’on a produit entraîne leur épuisement donc il faut éviter l’épuisement des ressources. La production est une réponse à la rareté des ressources. En science économique on oppose la rareté et l’abondance. L’individu ne peut pas produire tout ce dont il a besoin car il a des besoins illimités.

Donc il se spécialise dans des activités productives et il échange avec ce dont il a besoin. Spécialisation entraîne la Division du travail SEMIS. La division du travail est à l’origine de l’idée de productivité. Pour faire un échange il faut mesurer la valeur des biens pour définir un prix. Cachetteraient des échanges suppose un moyen pour les faciliter la monnaie. La monnaie est un bien particulier bisexuelle est acceptée par tous comme moyen de paiement immédiat des biens et des services (= universalité).

La rareté et le risque d’épuisement des ressources imposent le non gaspillage. L’économie suppose également l’efficacité (on ne gaspille pas des ressources rares). Paragraphe 2. Rareté et choix. Lorsque l’individu fait un choix, il fait un sacrifice, il renonce donc à quelque chose ce qui entraîne un coût de renonciation qui correspond à ce que l’individu aurait pu faire en utilisant au d’une ailleurs autre façon ses ressources rares. AI apparaît un coût d’opportunité : En effet, les ressources étant 2 FO s autre façon ses ressources rares.

Il apparaît un coût d’opportunité : En effet, les ressources étant rares, l’utilisation de ces ressources rares suppose des alternatives différentes pour les individus ? de mêmes stock de ressources (capital et travail) ont des fonctions alternatives. Dès lors qu’on utilise des ressources pour un usage, elles ne sont plus disponibles pour les autres usages. Il s’agit de la problématique de l’allocation des ressources ‘économie devient la science des choix. Cette science rares des choix repose sur une hypothèse comportement : les individus sont rationnels.

Paragraphe 3. Définitions de la science économique semis, 1776 : La richesse des nations L’économie politique a pour objet d’étudier comment « procurer au peuple un revenu ou une subsistance suffisante ou de le mettre en état de se procurer lui-même ce revenu ou cette subsistance abondante « Et comment fournir à petit un revenu suffisant pour les services publics « Elle se propose d’enrichir à la fois le peuple et le souverain. » Selon cette définition, l’économie est la science de l’accumulation des richesses.

richard : Des principes de l’économe politique et de l’impôt Selon lui, l’économie politique a pour objet d’étudier la répartition du produit de la terre et du travail entre les classes de la société. Maréchal : Principes d’économie politique (1920) « L’économie politique examine la partie de la VIe Individuelle et sociale qui a le plus particulièrement prêt à l’acquisition et à l’usage des choses matérielles et nécessaires au bien-être. Censés, 1936 : La théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie L 3 FO s bien-être. Ah monnaie Les préoccupations essentielles sont de remédier u chômage et d’éviter la chute du capitalisme. Pour Censés, l’objet de féconde est de « déterminer les forces qui gouvernent les variations des volumes de la production et de l’emploi dans leur ensemble Avec Censés, les préoccupations deviennent macroscopiques. Rabbins, 1947 : Essai sur la nature et la signification de la science économique « L’économie est la science qui étudie le comportement humain en tant que relation entre des fins et des moyens rares à usages alternatifs. L’économie politique regroupe l’analyse des faits économiques, c’est à-dire : la production, les besoins, la consommation, la préparation des revenus, l’épargne, l’investissement et leurs conséquences en matière d’emploi et de prix. Section 2. Les objets de la science économique Quelques soit le problème abordé, il existe une contrainte fondamentale qui est la rareté des ressources. Face à cette contrainte, il faut pouvoir assurer le fonctionnement économique.

Cela revient à poser 3 questions fondamentales : Que produire ? Comment le produire ? Comment répartir le travail ? Paragraphes . Que produire ? L’objectif de l’économie est de mettre en ?ivre les moyens permettant de produire les biens nécessaires à la satisfaction des soins. Le besoin renvoie au manque, à la privation et au désir de faire disparaître ce manque. Pour l’économiste, les besoins sont individuels et subjectifs mais son rôle n’est pas d’en expliquer le fondement (du besoin).

On appelle « besoins économiques » des besoins exprimés 4 FO S économiques » des besoins exprimés pour des biens rares (biens qu’il faut produire). La production se définit comme l’activité destinée à créer les biens et les services nécessaires à la satisfaction des besoins économiques. On appelle « bien économique » un bien rare, utile et qui a un prix. Par opposition, n « bien libre » est un bien qui existe en quantité illimitée. Censément des biens économiques constitue la richesse économique. Biens économiques = Biens matériels + biens immatériels.

Les biens matériels sont les objets stomacales. Parmi eux on distingue les biens de consommation finale (qui sont destinés aux ménages) des biens de production (ceux utilisés par les entreprises). Dans les biens de production, on a les consommations intermédiaires et les biens d’équipement. L’usure de ces biens est immédiate ou progressive. Les biens immatériels sont les services la production et la insémination sont simultanées. Dans les biens économiques, on distingue également les biens privés des biens publics.