LRTICE Philosophie Dissertations 1

LRTICE Philosophie Dissertations 1

1683 SUJETS DE DISSERTATION DE L’EPREUVE DE PHILOSOPHIE AU BACCALAURÉAT Sommaire INTRODUCTION 2 1. L’art (L-ES-S- Techn. ) . 2. Autrui (L – 3. Le bonheur (L – ES 4. La conscience (L – 5. La croyance (Techn. ) . 6. La culture (L – ES- S- 7. La démonstration (L 8. Le désir (L – ES- 9. Le devoir (L – ES – 10. Le droit (L – ES – 11. Les échanges (ES – 12. L’esprit (L – ES – S) 9 p g Tech n. ) • • • • • • • • • • • 16 – ES — 10 13 15 18 19 — 21 .. 23 25 13. L’État (L -ES 14.

L’existence 15. L’expérience (L Techn. ). 16. L’histoire ( – 17. L’inconscient (L – ES 18. L’interprétation ( 19. La justice (L – ES 20. Le langage (L – 21. La liberté (L – ES 22. ca loi (Techn. ) 48 La matière (L – ES – 23. 24. La morale (L – ES 25. La perception 26 27 29 30 32 • 35 36 37 40 42 50 51 2 OF gg 26. La politique (L – ES 27. raison (L ES-S-

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
28. Le réel (L – ES 29. La religion ( La société (L 30. 54 55 . 57 59 • 61 31. sujet (L – ES – 32. La technique (L -ES-S 33. Le temps 34.

La théorie 35. ce travail (L – ES – 36. La vérité (L 37. – 38. Sujets « inclassables »…. 66 3 OF gg . 62 . 64 69 • 71 72 74 79 80 Les 1683 questions contenues dans ce recueil constituent l’intégralité des sujets de dissertation onnés au baccalauréat ou prévus pour les sessions de remplacement entre 1996 et 2013. Les sujets ont été classés selon les notions des programmes des séries générales et technologiques auxquels ils se réfèrent. Ces notions ont été classées par ordre alphabétique. our chaque notion, nous avons rappelé au(x) programme(s) de quelle(s) série(s) elle se rapporte. Pour des raisons pratiques, nous nous sommes restreints à la liste des notions des programmes actuellement en vigueur, datant de la rentrée de 2003 pour les séries générales et celle de 2006 pour les séries technologiques. Certaines notions des programmes antérieurs ayant disparu (par exemple l’imagination), on trouvera dans la dernière rubrique de ce recueil les sujets « inclassables » en fonction des notions actuelles.

Les notions « couplées » dans les programme (par exemple « le travail et la technique » en séries générales ou « l’art et la technique » en séries technologiques) ont été systématiquement « découplées » en tant rubriques de ce recueil. En effet, « la présentation de certaines notions en couple vise uniquement à définir une priorité dans l’ordre des problèmes que ces notions ermettent de formuler » (Programme de philosophie des séries générales, 11. 1 . Or cette « priorité » n’empêche pas ombreux suiets de 4 gg que sur une seule des notions couplées (par exemple des sujets sur la technique, sans rapport au travail en séries générales, même depuis 2003). Cependant, à l’intérieur de chaque rubrique, on trouvera des sous-rubriques correspondant également aux notions des programmes ; près de la moitié des sujets se réfèrent en effet à deux, voire trois notions. Par exemple, dans la rubrique sur le bonheur, la sous-rubrique sur autrui comporte le ujet : « Peut-on faire le bonheur d’autrui ?

C’est de cette manière qu’on pourra trouver les sujets se rapportant aux notions couplées dans les programmes. Par exemple, si l’on cherche des sujets sur la matière et l’esprit, on les trouvera dans la sous-rubrique sur l’esprit de la rubrique sur la matière (et vice versa). Les notions couplées dans les programmes sont signalées comme telles dans les sousrubriques portant sur ces couples. Un certain nombre de sujets ne se réfèrent pas explicitement ? une notion des programmes, mais y renvoie implicitement, de manière plus ou moins évidente.

Afin e recourir le moins possible à la catégorie des sujets « inclassables » (voir plus haut), nous avons pris la décision d’associer de manière quasi-systématique certains mots à certaines notions du programme, comme « beauté » à art, « choix » et « responsabilité » à liberté, « gouvernement » à État, « sensation » à perception, etc. D’autres sujets nous ont contraint à des associations qui pourront paraître à certains « orientées » philosophiquement, ce que nous assumons ; par exemple, le sujet « Prétendre distinguer Ihomme de l’animal, est-ce légitime ? ? a été classé en lien avec la culture et OF gg Prétendre distinguer ‘homme de avec le vivant. En cas d’hésitation sur la classification d’un sujet, la question que nous nous sommes posee a toujours été : lorsqu’un professeur cherche un sujet de dissertation en rapport à telle(s) notion(s), trouvera-t-il ce sujet pertinent ? Si vous cherchez un sujet comportant un mot qui n’est pas une notion (par exemple « nature vous pouvez utiliser la fonction de recherche dans un document PDF : – Touche « ctrl » + touche « F » sous Windows ou sous Linux. – Touche « cmd # » + touche « F » sous Mac.

Saisissez le(s) mot(s) recherché(s) puis validez par la touche « ntrée Ce recueil n’aurait pas vu le jour sans le programme BDBac 2011 développé par M. Joël Jung, IPR de philosophie, que nous remercions ici chaleureusement. Marc Anglaret, IATICE de philosophie de l’Académie de Montpellier -2- 1. L’art (L – ES -S- Techn. ) Sujets portant sur l’art – À quoi reconnaît-on une œuvre d’art ? – « Ceci n’est pas de Part » : peut-on justifier ce jugement ? – Créer, est-ce rompre avec la tradition ? – Dire que l’art qu’il n’est pas utilitaire, est-ce dire qu’il est inutile ? En art, tout s’apprend-il ? – En créant, l’artiste ne fait-il que ce qu’il lui plaît ? Est-ce une fonction de l’art que d’embellir la vie ? – Est-il possible d’expliquer une œuvre d’art ? – Expliquer une œuvre d’a prendre ? 6 gg d’inspiration pour rendre compte de la production artistique ? – Faut-il renoncer à définir le beau ? L’art a-t-il pour fonction d’exprimer ce qui échappe à la science ? – L’art change-t-il la vie ? – L’art doit-il s’intéresser à la laideur ? – L’art doit-il suivre la nature ? L’art est-il dérangeant ? – L’art est-il inutile ? L’art est-il l’expression d’une révolte ? – L’art est-il moins nécessaire que la science ? L’art est-il un divertissement ? – L’art est-il un luxe ? L’art est-il utile ? – L’art n’a-t-il pour but que le plaisir ? L’art n’est-il qu’un divertissement ? – L’art n’est-il qu’un jeu ? – L’art n’est-il qu’un luxe ? – L’art n’est-il qu’une affaire de goût ? L’art n’obéit-il à aucune règle ? – L’art nous réconcilie-t-il avec le monde ? – L’art nous rend-il meilleurs ? – L’art peut-il être défini comme la production du beau ? L’art peut-il être populaire ? – L’art peut-il être un refuge ? L’art peut-il revendiquer la laideur ? – L’art peut-il se passer de la référence au beau ? L’art peut-il se passer de règles ? – L’art répond-il à un besoin ? L’art s’adresse-t-il à tous ? – L’art s’enseigne-t-il ? L’art transforme-t-il l’homme ? – L’art transforme-t-il la nature ou la dévoile-t-il ? – L’artiste doit-il chercher à plaire ? – L’artiste est-il nécessairement un homme de génie ? L’artiste est-il un créateur ? – L’artiste fait-il ce qu’il veu OF gg Chumanité peut-elle se passer de l’art ? – L’œuvre d’art doit-elle d’abord plaire ?

L’œuvre d’art est-elle nécessairement belle ? – L’œuvre d’art nous apprend-elle quelque chose ? – L’œuvre est-elle nécessairement la fin de l’art ? – L’originalité fait-elle la valeur de l’œuvre d’art ? L’originalité suffit-elle à faire la valeur d’une œuvre d’art ? – La beauté est-elle la seule fin de l’art ? – La beauté oblige-t-elle à penser ? – La création artistique est-elle seulement l’expression dune subjectivité ? – La reproduction des œuvres d’art nuit-elle à l’art ? – La valeur de l’art réside-t-elle dans son inutilité ? – Le beau est-il toujours surprenant ? Le beau peut-il ne pas plaire ? – Le jugement esthétique requiert-il de s’exercer dans la solitude ou dans la compagnie des hommes ? – Les œuvres d’art peuvent-elles être utiles ? – Les œuvres d’art sont-elles des réalités comme les autres ? Peut-il y avoir des progrès en art ? – Peut-on admettre que toutes les créations artistiques se valent ? – Peut-on aimer une œuvre d’art sans la comprendre ? – Peut-on apprendre à aimer une œuvre d’art ? – Peut-on apprendre à créer ? – Peut-on expliquer une œuvre d’art ? – Peut-on reprocher à l’art d’être inutile ? Peut-on reprocher à une œuvre d’art d’être choquante ? – Peut-on reprocher à une œuvre d’art de ne rien vouloir dire ? – Peut-on se passer de la beauté ? – pour qu’une production soit une œuvre d’art, suffit-il qu’elle me plaise ? – Pourquoi conserver les œuvres d’art ? – Pourquoi des artistes ? Pourquoi s’intéresse-t-on aux œuvres d’art ? – Pourquoi sommes-nous sensibles à la beauté ? – Pouvons-no gg aux œuvres d’art ? – Pouvons-nous nous passer de l’art ? – Puis-je apprécier une œuvre d’art sans comprendre sa signification ? – Qu’admire-t-on dans une œuvre ? Qu’admire-t-on dans une œuvre d’art ? – Qu’est-ce qu’une œuvre d’art réussie ? – Qu’est-ce qui fait la valeur d’une œuvre d’art ? – Que veut-on dire quand on dit : « c’est beau » ? – Que voulons-nous dire lorsque nous disons d’un artiste qu’il a du génie ? – Quelles compétences faut-il avoir pour apprécier une œuvre d’art ? – Qui est artiste ? Rendre visible l’invisible, est-ce la vocation de l’art ? – Sil y a une beauté naturelle, rend-elle l’art inutile ? – Sans l’art, parlerait-on de beauté ? – Si la vie était belle, y aurait-il de l’art ? Tout le monde est-il artiste ? – Toute œuvre d’art nous parle-t-elle de rhomme ? – Toute œuvre d’art veut-elle dire quelque chose ? – Un art peut-il se passer de règles ? – Un artiste doit-il être original ? – un artiste doit-il être un créateur ? – Une œuvre d’art doit-elle nécessairement donner du plaisir ? – Une œuvre d’art est-elle nécessairement belle ? – Une œuvre d’art gagne-t-elle à être commentée ? Une œuvre d’art n’est-elle qu’un objet ? – Une œuvre d’art nous apprend-elle quelque chose ? – une œuvre d’art peut-elle être belle et ne pas me plaire ? Une œuvre d’art peut-elle ne pas être belle ? – Y a-t-il des règles de l’art ? – Y a-t-il un progrès dans I’ Sujets portant sur l’art et la conscience L’art transforme-t-il notre conscience du réel ? – L’expérience de l’œuvre d’art modifie-t-elle la conscience que nous avons du monde ? Sujets portant sur l’art et la culture – Apprécier une œuvre d’art, cela s’apprend-t-il ? – Faut-il être cultivé pour apprécier une œuvre d’art ? Faut-il être instruit pour prendre plaisir à une œuvre d’art ? – L’amour du beau s’apprend-il ? L’œuvre d’art instruit-elle ? La sensibilité aux œuvres d’art demande-t-elle à être éduquée ? Sujets portant sur l’art et la démonstration – Peut-on démontrer qu’une œuvre d’art est belle ? – Peut-on prouver qu’une œuvre d’art est belle ? Sujet portant sur l’art et les échanges – Est-il légitime qu’une œuvre d’art fasse l’objet d’un échange marchand ? Sujet portant sur l’art et l’esprit – L’œuvre d’art est-elle une expression privilégiée de l’esprit ? Sujets portant sur l’art et Phistoire Une œuvre d’art Sadresse-t-elle seulement aux hommes de son temps ? Une œuvre d’art s’explique-t-elle par son contexte historique ? Sujets portant sur l’art et Pinterprétation – Est-on totalement libre dans l’interprétation d’une œuvre d’art ? L’art est-il une interprétation du monde ? – L’artiste est-il le meilleur interprète de son œuvre ? Sujets portant sur l’art et le langage – L’art est-il un langage ? L’art n’est-il qu’un mode d’expression subjectif ? – L’art sait-il montrer ce que le langage ne peut pas dire ? – L’œuvre d’art est-elle un moyen de communiquer ? – Le sentiment du beau est-il communicable ? 0 9