Louix 16

Louix 16

Le style Louis XVI est un style d’ameublement et de decoration employe d’abord en France, de 1774, date du debut du regne de Louis XVI a 1785 environ; il s’est inscrit dans un mouvement europeen de retour au classicisme dans la seconde moitie du XVIIIe siecle. Le neoclassicisme est un mouvement artistique qui s’est developpe dans la peinture, la sculpture, et l’architecture entre 1750 et 1830 environ. Contrairement au romantisme il sacrifie les couleurs pour la perfection de la ligne.

Ne a Rome au moment ou l’on redecouvre Pompei et Herculanum, le mouvement se propage rapidement en France par l’intermediaire des eleves peintres et sculpteurs de l’Academie de France a Rome, et en Angleterre grace a la pratique du Grand Tour de la jeunesse noble britannique, et dans le reste du monde. En Europe centrale, sous l’influence de Winckelmann, il preconise un retour a la vertu et a la simplicite de l’antique apres le baroque et les exces des frivolites du rococo des annees precedentes.

Cette expression nouvelle d’un style ancien voulut rallier tous les arts a ce qu’on appela alors « le grand gout ». On ne jurait plus que par l’antiquite et l’on vecut a la mode de Pompei ou d’Herculanum. Il fut choisi

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
par les nouvelles republiques issues des revolutions francaises et americaines car ce style representait symboliquement la democratie de la Grece antique et de la Republique romaine. La Rome imperiale devint un modele sous Napoleon Ier, mais avec l’emergence du mouvement romantique, ce style disparut peu a peu[1]. Periode[modifier]

Le style Louis XVI commence aux environs de 1774, date du debut du regne du roi. Ce style suit le Style Transition, qui se situe entre 1758 et 1775. Le Style Transition amorce le style Louis XVI en tranchant avec le style Louis XV. Le style Louis XVI se termine aux alentours de 1785, peu avant la Revolution francaise. Le style Directoire lui succedera. Situation politique et culturelle[modifier] Politique[modifier] La Prise de la Bastille par Jean-Pierre Houel (1789) Louis XVI, petit-fils de Louis XV, devient roi en 1774 a seulement 20 ans.

Politiquement il connaitra quelques succes : alliance avec l’Autriche, engagement de la France dans la guerre d’independance des Etats-Unis et des reformes importantes (abolition de la torture, edit de tolerance des protestants… ). Cependant, certaines reformes economiques et institutionnelles passent mal avec notamment l’augmentation des impots et la situation economique se degrade. Les differents ministres se succedent (Turgot, Necker, Calonne, Brienne, puis Necker encore). Le train de vie de la cour est fortement critique. Le roi devient impopulaire.

Louis XVI convoque alors les etats generaux en 1789. Ceux-ci aboutiront a la Revolution francaise, Louis XVI devient alors monarque constitutionnel. Mais apres plusieurs accusations de trahison il est mis en proces par les elus du peuple et guillotine le 21 janvier 1793. Culture[modifier] Pavillon de Mme du Barry, Louveciennes. Le milieu du XVIIIe siecle est une epoque charniere. On decouvre a nouveau l’Antiquite avec la mise au jour les vestiges d’Herculanum (1738) et de Pompei en 1748. Le style antique influenca grandement le mobilier de style Louis XVI et en fut l’un des themes.

L’influence de Madame du Barry, la favorite du roi Louis XV, est grande. Son gout pour le classicisme se fait sentir notamment par le style de son chateau de Louveciennes[1]. Les architectes en vogue, comme Ange-Jacques Gabriel, Claude Nicolas Ledoux ou encore Etienne-Louis Boullee, adoptent le style neoclassique, voir neo-palladien[2]. Ce style incorpore des elements greco-romains (colonnes, fronton, proportions harmonieuses, portique). Dans la peinture, ce retour a l’antique s’opere aussi avec la peinture neoclassique. Esthetique[modifier]

Principales caracteristiques[modifier] Le mobilier Louis XVI est en opposition au style Louis XV : il rejette les formes rocailles du style Louis XV et revient a la rigueur de formes geometriques inspirees, entre autres, par la decouverte de vestiges de l’antiquite a Herculanum et Pompei ( deux villes proches de Naples englouties par l’eruption volcanique du Vesuve). La structure des meubles est remise en valeur avec les formes rectilignes. Les formes rigoureuses telles le rectangle, le carre, le rond et l’ovale empruntees a l’architecture neo-classique.

Le pietement du mobilier reprend les elements du style antique avec notamment le pied cannele ou encore la colonnette carree. Les elements d’ornementation sont aussi minimalistes. Les ornements sont de forme symetrique et leur inspiration se trouve dans la nature vegetale et les themes antiques. Parmi les elements les plus classiques on trouve le n? ud de ruban, le feston et la draperie[3]. Les dorures sont apposes par petites touches en baguettes ou angles (ou ils servent de renfort les points faibles des meubles[4]). * Partie d’un salon style Louis XVI * Pied cannele, caracteristique du style Louis XVI *

Colonnette carree Mobilier[modifier] Meubles emblematiques du style Louis XVI[modifier] Les sieges Les lignes des sieges sont droites et geometrique. Des des de raccordement au angles de l’assise[5] accentuent l’aspect classique du style. On voit toujours le fauteuil a « dossier en cabriolet » re-stylise. De nouveaux fauteuils sont aussi crees pendant cette periode. On peut citer les fauteuils a « dossier de plan droit », a « dossier en medaillon » ou encore a « dossier en montgolfiere ». Ces sieges disposent de pieds canneles, caracteristiques de ce style. La bergere est toujours populaire ; ses lignes sont plus droites. Bergere se terminant par un dossier a chapeau. * Canape en suite de la fin de la periode, recouvert d’une tapisserie de Beauvais. * Causeuse ou fauteuil de la fin de la periode, recouvert d’une tapisserie de Beauvais. * bergeres Louis XVI a medaillon. Les tables et gueridons Les tables sont tres variees du aux usages divers qui en sont faits. On trouve notamment la « table gueridon » qui sert souvent de table a jeux. La table ovale est plutot populaire pendant cette periode. Les armoires et commodes Les armoires sont en bois massif et ont une structure tres similaire au style Louis XV.

La vitrine est un derive de l’armoire qui est creee a cette epoque. Les commodes ont des pieds gaines. Elles comportent de deux a cinq tiroirs ou les divisions entre les tiroirs sont souvent cachees. Les poignees sont simplifiees et ont l’aspect d’un anneau. La « commode en demi-lune » est une creation de l’epoque. * Commode demi-lune Les meubles a ecrire Le secretaire est de forme rectangulaire et comporte un abattant ou s’il n’y en a pas, une tirette qui sert d’ecritoire. Le bureau a cylindre differe tres peu de celui invente pendant la periode de transition.

Ses pieds et ses formes (excepte le rideau en quart de cercle) sont rectilignes. * Secretaire a abattant * Secretaire a abattant par Jean-Francois Leleu, vers 1770 – 1780. * Bureau a cylindre. Les lits On compte deux principales sortes de lit : le lit a la Francaise et le lit a la Polonaise. Nouveaux meubles[modifier] L’influence feminine s’enracine dans la conception du mobilier, c’est ainsi que l’on voit apparaitre des meubles reserves a un usage feminin, les tables a ouvrage, dont le plateau est souvent en forme d’auge, une planche se tire (tirette) afin de recevoir le necessaire a ouvrage. Le « Bonheur du jour » est un meuble qui apparait pendant la Transition, sa structure est un mixte entre le secretaire et le bureau, sa forme est tres geometrique, epuree, il fait son apparition au moment ou la reference a l’Antique se durcit, et le style s’epure beaucoup. * Le « fauteuil a dossier en medaillon » est aussi une creation du style Louis XVI. Il possede un dossier de forme ovale. Cree par Louis Delanois en 1769[6]. * Le « meuble vitrine » est cree a cette epoque. Il prend generalement la forme d’une petite armoire ou les vantaux de bois sont remplaces par des vitrines[5]. La « table gueridon » type jeu de bouillotte, concue pour un jeu de societe dit jeu de bouillotte, cette table est ronde et dispose d’une ceinture a tiroir et quatre pieds. Le dessus de table est en marbre[5]. Pour jouer un dessus en bois etait pose sur le marbre, ce dessus amovible a, la plupart du temps, disparu. Au milieu, on disposait une lampe dite bouillotte dont la base est constituee d’encoches pour contenir les pions des joueurs. Sur un tableau : portrait presume de Louis Thomassin, conserve au musee des Beaux-arts de Pau, on distingue tres bien le plateau. Fauteuil Louis XVI, avec dossier de siege « en medaillon ». * Meuble bonheur-du-jour. * Table gueridon type « jeu de bouillotte ». Materiaux[modifier] Les carcasses de meubles de menuiserie sont le plus souvent realisees en hetre ou en noyer; en revanche, s’agissant des meubles d’ebenisterie, on utilise du sapin ou du chene pour l’ossature et de l’acajou, de l’amarante ou du bois de violette pour le placage[4]. * Hetre. * Acajou. Pour la finition, la gomme-laque et le vernis francais sont toujours utilises.

Des pieces de porcelaine, souvent issues de la Manufacture Royale de Sevres, garnissent les meubles[7]. Le fer forge est utilise pour imiter le style antique. Des plaques d’acier decorent la ceinture des meubles. L’ornementation se complete par du cuivre et du bronze. * Jean-Henri Riesener, nomme « ebeniste ordinaire du roi » en 1774. C’est lui qui fera evoluer le style Louis XV vers le style Louis XVI. * Georges Jacob * Louis Delanois, inventeur du dossier en medaillon. * Carlin * Claude-Charles Saunier * Jean-Francois Leleu * Benemann * Adam Weisweiler