livre

livre

THEME 1 : Approches des territoires de proximité. Introduction : *Territoire : espace aménagé par une société humaine qui fini par se l’approprier voire s’y identifier. *Territoire de proximité : environnement proche d’un individu dans lequel s’inscrit son domicile, ses loisirs, son quotidien en bref. *Aménagement du territoire : désigne la transformation volontaire et planifié d’un territoire par 1 ou plusieurs acteurs spatiaux. l. Etude de cas : l’agrandissement de la ZAC du Mas de la Cour. I. Le projet du Mas d au Sud Est de pagglo p g d’attirer des activités 2.

Les acteurs : IIe à Châteaubernard i est dans le but ciales (40 hectares). – la CDC (Communauté de Commune de Cognac, le grand Cognac) qui est dirigé par Robert R. Les entreprises comme Mr Bricolage, Veolia ou encore SAEML chargé de faire venir les entreprises d’aménagement. Les consommateurs – La commune comme Michel Gourinchas. ly a donc plusieurs types d’acteur : Politique (état qui à pour mission de contrôler), économiques et sociaux. 3. Les avantages : – Disponibilités foncières. – axes routiers, de bons moyens de communication. – Jouer sur les effets de sinergie. ient cohérentes. Le SCOP est mis en place par la CDC. 5.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Pour éviter l’évasion commerciale, il faut diversifier l’offre d’emploie et éviter un secteur économique fondé que sur une activité (ex : Cognac). 6. 1_es impacts : Premierement pour que l’activité de Cognac soit plus dynamique mais avec un risque d’impacter le centre commerciale du centre ville (risque économique). Pour éviter cela, il y à le développement de la carte commerce. puis, un impact naturel, environnementale comme le risque d’inondation, c’est un espace naturel détruit, il y a du bruit, de la ollution.

Il. Acteurs et enjeux de l’aménagement de territoire. A) Acteurs de plus en plus nombreux. Au 200 siècle, l’aménagement du territoire était le fait de l’Etat qui décidait seul et à une échelle nationale en vu d’assurer la cohésion du territoire. Mais au tournant du 210 siècle, s’est amorcée une profonde redéfinition de cette notion. Comment conçoit-on cette notion d’aménagement du territoire et quels en sont les acteurs et les enjeux ? Les Acteurs Aujourd’hui, raménagement du territoire possède de multiples acteurs comme :

Acteurs publiques tel que PEtat mais aussi les collectivités territoriales et également l’Union Européenne qui souvent finance. Acteurs privés tel que les entreprises, les banques, intervenants par leur choix d’investissement. Acteurs sociaux tel que les associations de citoyens, riverains ou d’écologistes qui soutienn ttent les projets. 2 plus facteur central de L’aménagement du territoire mais si il ne décide plus tout seul, il peut intervenir en subventionnant des projets, en établissant par la loi les règles à suivre et enfin en supervisant les aménagements par les biais des projets.

Les collectivités territoriales ont vues leurs compétences considérablement augmenter en matière de l’aménagement du territoire depuis que les lois diffèrent dites lois de décentralisation » de 1982. Ex : Depuis ces lois, les communes prennent désormais en charge les aménagements des écoles primaires, les départements prennent en charges les collèges puis les régions prennent en charge les lycées. *depuis la fin des années 90, pour trouver un remède au morcellement communal (36000 communes en France), ont été crées des EPCI (Etablissement Publics de Coopération

Intercommunale) à l’image du grand Cognac afin de réaliser les aménagements territoriaux à l’échelle des agglomération donc être plus efficace. Conclusion : L’aménagement du territoire n’est ainsi plus le fruit d’une injonction venant de l’état mais celui d’une concertation entre des acteurs multiples : les collectivités territoriales… C’est une démarche plus proche des attentes, plus proche des problèmes mais une démarche plus complexe avec le risque de blocage. ) Une approche nouvelle de l’aménagement du territoire. Aménager le territoire cherche à répondre à 3 objectifs -Un objectif économique : assurer l’attractivité du territoire et développer l’emploi. 2-1Jn objectif social : assurer la cohésion du territoire (faire en sorte qu’il y en ai pour tout le monde), réduire les inégalités et développer I 3 territoire (faire en sorte qu’il y en ai pour tout le monde), réduire les inégalités et développer les services (écoles… – 3-Un objectif environnemental : préserver la biodiversité ainsi que réduire les formes de nuisances, de pollutions. Ces objectifs du développement durable sont également conçus sur le long terme afin de rationaliser l’aménagement du erritoire, le rendre plus efficace : les EPCI (communautés de communes) doivent ainsi préalablement à leur actions définir des SCOTES (schéma de cohérence territoriale) qui est un document administratif définissant sur plusieurs années les différents projets que les EPCI réaliseront.

De même, les régions définissent des STRADDT (schéma régionale à l’aménagement et au développement durable des territoires). Quelques idées de conclusions : lere idée Pour conclure, aujourd’hui l’aménagement du territoire se conçoit largement dans le cadre de la notion du développement durable. Triple objectif. -une action sur long terme. -démarche concertée entre de multiples acteurs. Ces trois tirets sont des aspects du développement durable, premier point essentiel). 2ème idée : Si PEtat à longtemps été l’acteur principal de l’aménagement du territoire, se rôle à l’échelle locale est aujourd’hui tenu par les communautés de commune. Ce rôle qui semble l’échelle d’action le plus importante. Cependant, il existe une autre échelle de territoire de vie qui est l’échelle de la région (gérée par un autre acteur territorial, la région). 4