livre

livre

Géographie : le développement Développement : amélioration des conditions et de la qualité de vie d’une population. Le Tiers-Monde (créé par Alfred Sauvy en 1952) : pays ne faisant partie ni du bloc communiste ni du bloc capitaliste, pauvres économiquement parlant et dépendant économiquement des pays du nord. le sous-développement : (créé par Yves Lacoste en 1964) : pays qui ont une diff démographique et l’i roissance Les pays en voie ded el. :t, Swipe v développement ( PE de développement. ?? u les pays en tamé un processus Caractéristiques démographiques : ces pays ont entamé la hase de transition démographique ( période pendant laquelle la population augmente très vite à cause du décalage entre le TN et le TM ) : baisse du TM et différents niveaux de baisse du TN. Caractéristiques économiques : ces pays dépendent économiquement des pays du nord à cause de certaines caractéristiques des échanges commerciaux et car ils ont des dettes.

Caractéristiques sociales : les revenus moyens des individus sont < à ceux des pays du nord et il y a beaucoup d'inégalités sociales. Le mal-développement : terme utilié pour suligner les conséquences des choix éffectués par certzins payx en vue assurer leur développement :

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
accroissement des Inégalités sociales et territoriales, dégradations de l'e l'environnement et des conditions de vie. Les pays-les moins avancés ( PMA - créé par l'ONU en 1971 ) : ensemble des payx les moins développement socio- économiquement.

Les pays émergents ( créés en 1980 ) : ensemble de pays dont le revenu moyen des habitants est < au seuil défini par l'ONU comme seuil de développement, mais avec un taux de croissannce +1- rapide de leur PIB, ouverts aux investissements extérieurs, mais qui gardent beaucoup d'inégalités sociales et erritoriales. Parmi ces pays, il y a les BRIC'S : ensemble des 5 pays considérés comme des puissances émergentes ( Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud ) Il y a une montée en puissance des pays émergents car la situation dans les pays du sud est irrégulière. dicateurs de développement : permettent de " mesurer " le développement par mesure quantitative. 1. PIB (produit intérieur brut) : indicateur économique de la richesse produite par année dans un pays donné. Le PIB ne donne pas dinformation sur le bien-être individuel ou collectif. 2. PIB/hab. produit intérieur brut par habitant) : indicateur du niveau de vie en donnant une valeur indicative du pouvoir d'achat (la capacité d'achat en termes de biens et services que permet quelque chose). On divise le PIB par le nombre total d'habitants dans un pays.

Mais certaines caractérisqties des pays du nord sous)estiment celles des payys du sud – dans certains pays du tiers monde, des échanges commerciaux (flux) ne sont pas pris en c 2 OF s (flux) ne sont pas pris en comptent dans la comptabilité nationale : les activités illégales. – Il y a beaucoup d’enfants dans les pays du sud. Ce nombre change le calcul du PIB/hab. : les besoins des enfants sont moindres alors qu’ils nsot considérés comme consommateurs ? part entière. – Le calcul du PIB/Hab. compare des styles de VIe différents. EN général les pays du nord sont plus pollueurs que ceux du sud.

Il y a donc un changement qui surestime le véritable PIB des pays du Nord et sous-estime celui des pays du sud. PPA (parité de pouvoir d’achat) : permet des comparaisons significatives du PIB entre les pays en éliminant les différences de niveau de prix entre pays. Pour cela, il faut comparer les prix de iens et services comparables et représentatifs entre pays. 3. IDH (Indice de développement humain) : créé par l’ONU n 1990, mesure le niveau de développement des pays sans en rester simplement à leurs produits écnomiques mesurés par le PIB.

Il fait la synthèse de 3 séries de données : – éspérance de vie à la naissance : donne une idée de l’état sanitaire de la population d’un pays – niveau d’instruction : mesuré par la durée moyenne de scolarisation et le taux d’alphabétisme ( acquisition des connaissances et des compétences de base (lecture et écriture)) pib/hab. : donne une indication sur le niveau de vie moyen du pays L’IDH est calculé chaque année par le PNUD et est compris ent 3 OF s sur le niveau de vie moyen du pays L’IDH est calculé chaque année par le PNUD et est compris entre O et 1.

Plus il se rapproche de 1, plus le niveau de développement du pays est élevé. Il permet un classement annuel ds pays. IL : indicateur de longévité INI : indicateur d’instruction IL+lN141NV NV: indicateur de niveau de vie 3 ndicateur d’espérance de vie ou de longévité -basé sur le calcul de l’espérance de VIe à la naissance mesure le niveau atteint par en pays en termes d’espérance de VIe à la naissance Indice d’espérance de vie = Esp. de vie – val. min (val. max – val. min) * val. min = 25 et val. ax = 85 Indicateur de niveau d’instruction – mesure le niveau atteint un pays en termes d’alphabétisation de sadutes et d’enseignement – repose sur le calcul de 2 indices indice d’alphabétisation des adultes taux d’alphabétisation – val. min val. max – va. mln indice de scolarisation taux brut de scolarisation – val. mn val. max – val. min Indice de niveau d’instruction = indice d’alphabétisation des adultes + indice de scolari OF S d’instruction – indice d’alphabétisation des adultes + indice de scolarisation * val. min : et val. ax : 100% indicateur de niveau de vie ou de PIB – calculé sur base du PIB/hab. ( corrigé en PPA) Indice de PIB = log(PPA) – log(val. min) log(val. max) – log(val. min) * val. min – 100 et val. max = 40000 Si IDH= IDHI -> pas d’inégalités SI IDHI=IDH inégalité dans la distribution de la santé, éducation et revenu IDHI = IDH ajusté aux ingalités ndice du Big Mac : sa mesure est facile, les coûts de production sont calculés pour qu’ils ne soient pas trop cher par les gérants es McDonald’s et les prix de vente sont fixés nationalement par la firme.

Transition démographique : passage d’un régime démographique traditionnel dans lequel les TN et TM sont très élevés (+1- 40 %- à un régime démographique moderne où les TN et Tm sont faibles (=+/- 10 Dans la phase 1, la mortalité diminue de manière significative et durable, alors que la natalité reste élevée : l’accroissement naturel atteint alors un maximum. Dans la phase 2, la mortalité continue de diminuer mais de manière moindre, alors que la natalité diminue à son tour de manière sensible. S OF s