L’ignorance est-elle une excuse ?

L’ignorance est-elle une excuse ?

De manière ordinaire, l’homme justifie ses fautes et ses échecs en disant simplement : « je ne savais pas ». Cette expression est dite à tout âge et par n’importe qui. Beaucoup s’en servent et la prononcent sans vraiment réfléchir. Et pourtant, le fait de ne pas savoir est-ce une justification légitime ? Commettre une faute, est-ce quelque chose de pardonnable compte tenu d’une certaine ignorance ? N’avons- nous pas tous les moyens pour accéder au savoir ? L’ignorance n’est-elle pas la preuve même de notre refus d’accéder à la connaissance ?

asexuées par ignorance, n’est-ce pas une façon de ne pas assumer ses actes ? Soit nous acceptons cette excuse et admettons dans ce p g toi page cas que l’homme ne indiquons ainsi que I’ le savoir. La réponse à c aider à assumer nos nous la refusons et chercher la vérité et peut-être de nous sers notre raison. Compréhensibles pour que le Simple citoyen les saisissent. En cas de non-respect d’une loi, nous avons souvent pour seule excuse l’ignorance. Si nous voyageons, nous nous apercevons que les coutumes et les lois sont très variables d’un pays à l’autre.

Par méconnaissance, nous pouvons alors offusquer une famille tout

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
simplement par notre mode d’alimentation. On sait, en effet, que certains animaux considérés comme sacrés ne peuvent être consommes. Nous ne pouvons pas entièrement connaître les lois et les m?ours propres à chaque culture. La connaissance s’acquiert progressivement et nous essayons autant que possible de surmonter notre ignorance. Mais généralement, c’est cette ignorance qui nous sert d’excuse. Or de nombreux moyens existent pour accéder à la connaissance.

Est-ce que nous les utilisons vraiment tous ? Lorsque nous justifions une faute en prétextant notre propre ignorance, ne choisissons-nous pas une solution de facilité ? Nous avons le droit et le devoir de ne pas tout ignorer. La loi française dit : « nul n’est censé ignorer la loi Y. En effet, la 101 est promulguée dans le Journal Officiel. Chacun peut le consulter dans une mairie. Des livres de lois existent et sont notre disposition. Si on fait un excès de vitesse, si l’on commet un vol on ne peut pas dire que l’on ne savait pas que c’était interdit.

Nous avons tous les moyens pour connaître les lois. S’efforcer de les ignorer, c’est refuser d’obéir à ces lois. A notre époque, on ne peut plus dire que l’on ignorait certaines choses. 2 notre époque, on ne peut plus dire que l’on ignorait certaines choses. Comment ignorer les maladies que l’on peut transmettre, la misère qui ravage le monde… De très nombreux moyens d’information existent : la télévision, les journaux, interne. Si l’on veut vraiment entreprendre une recherche, il ne tient qua nous. C’est dans la nature de l’homme de chercher à savoir.

L’ignorance est une façon de ne pas assumer totalement ses actes. Refuser le savoir, c’est vouloir rester « dans le noir » le plus complet et ne pas vouloir monter vers la lumière, le monde de la connaissance. Nous retrouvons là, l’allégorie de la Caverne de planton. Notre raison doit nous pousser à chercher la vérité. On doit pour cela utiliser tous les moyens disponibles afin d’accéder au savoir, d’augmenter la conscience que nous avons de nous-même et de saisir le monde. Pour conclure, l’ignorance n’est pas une excuse.

Bien sûr, sou sommes dans l’impossibilité de tout connaître. Il nous faut beaucoup de temps pour apprendre. Pour accéder au monde des connaissances encore faut-il trouver les outils appropriés. Si l’ignorance était tenue pour excuse vraiment valable pourquoi chercherait-on à connaître la vérité ? Nous serions exonérés, débarrassés une fois pour toutes de nos fautes. Nous devons essayer de connaître le plus de choses possibles. Seul, ce travail peut nous permettre de prendre conscience de nous-même, de notre nature et du pouvoir de l’homme sur sa propre vie.