L’homme moderne est-il plus heureux ?

L’homme moderne est-il plus heureux ?

Au niveau médical, le progrès permet de guérir plus de maladies et donc par conséquent Les gens vivent plus ont, entre autres, un plus aisé. La communication es interne, etc.. Uses vies humaines. Leur santé car ils et un mode de vie portable, tablette, Grâce au portable on peut téléphoner où on veut et on est toujours accessible. Grâce à l’interne, on ne doit plus se déplacer pour faire ses achats comme on peut tout commander depuis la maison. Les boutiques en ligne sont ouvertes vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

On communique avec des amis à pétarader via skiée ou on organise ses vacances soi-même : « planifier un voyage avec airain et réserver un hôtel de charme en quelques page clins de souris Mais finalement, homme moderne est-il plus heureux ? Pas nécessairement ! Bien que la science et la technique progressent, les conséquences ne sont pas toujours positives : pollution, réchauffement climatique, surconsommation, pesticides menaçant la chaîne alimentaire, la radioactivité, les bombes nucléaires, .. Malgré le progrès il est possible que cet hiver on soit privé de courant.

Ce sera peut-être l’occasion de passer quelques soirées home dans le bon vieux temps, devant le feu ouvert en lisant un

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
livre à la lueur d’une bougie. Avec l’évolution de la médecine, on réussit à augmenter l’espérance de vie. Cependant on empêche ainsi la génération suivante de prendre place dans la société. En outre, si les personnes peuvent atteindre 110 ans ou plus, ils seront dépendants des autres et il faudra qu’on s occupe deux. Le progrès technique et le développement économique ont aussi un angoissant revers de la médaille.

La urbanisation et la idéalisation des entreprises élimine le travail humain ce qui sou-entend une augmentation du chômage. Pour ne pas mentionner le stress chronique qui est la cause du mal professionnel de notre siècle : les cas de brun-août ne cessent de se multiplier. La frontière entre la vie professionnelle et la vie personnelle est devenue très mince. De nos jours il est difficile de se déconnecter tout à fait de son travail. Comment résister à l’envie ? voire l’adduction 2 difficile de se déconnecter tout à fait de son travail.

Comment résister à l’envie – voire à l’adduction – de consulter nos messages professionnels pendant notre temps libre ? On peut se demander si notre adduction aux portables, sémaphores, tablettes et réseaux sociaux n’est pas en train de ruiner notre vie sociale L’habitude de tapoter sans cesse sur ces appareils, tout en conversant avec son partenaire ou interlocuteur, a déjà un nom : le Bobigny qui est la contraction de deux mots anglais, « sanguins (ignorer, snober) et phone (téléphone).

On connaît aussi la « onomatopée » qui est la contraction de « no mobile phobie », ce qui signifie en français « la phobie de ne pas avoir de mobile Cette nouvelle maladie touche donc toutes es personnes qui ne peuvent plus se séparer de leur téléphone portable ou tablette. Quant à notre vie amoureuse, selon une étude, 30 % des couples hétérosexuels se rencontrent aujourd’hui en ligne, en majorité sur les sites de rencontres, mais aussi sur les réseaux sociaux comme facob.

Pour les couples homosexuels, cela augmenterait à 60 Il est clair qu’on ne tombe plus exactement amoureux comme avant. Certains prévoient même que dans un avenir proche le sexe servira uniquement à satisfaire nos besoins – le sexe juste pour le sexe – et les bébés on les commandera en ligne.