Lettre Nov 2013

Lettre Nov 2013

La Lettre de Corée NOII – 177 – novembre 2013 2013 KOTRA LA LETTRE DE COREE Centre Coréen du Commerce Extérieur et des Investissements Frédéric CLAVEAU N 011 – 177 — novem orga Sni* to View Centre Coréen du Commerce Ext rieur et des Investissements KOTRA PARIS – 19, Avenue de l’Opéra – 75001 Paris Téléphone : 01. 55. 35. 88. 80- élécopie : 01. 55. 35. 88. 89 Courriel : frederic. [email protected] fr M. Ki-Hyung CHOE – Directeur Général Mlle Ju-Yeoun CHO — Directrice Adjointe M. Frédéric CLAVEAU – Directeur Adjoint Investissements MANAGEMENT BIENVENUE EN COREE DU SUD

TOUTE L’INFORMATION SUR LA CORÉE DU SUD EN FRANÇAIS SUR : http://encoreedusud. blagspot. com LA SECTION COREENNE DES CONSEILLERS DU COMMERCE EXTERIEUR A CREEE UN BLOG. Boost INVESTISSEMENTS INVEST SEOUL ATTRACTS RECORD HIGH FDI IN 2013: INCREASE 3. 9% YOY Corée du Sud cherche investisseurs pour s’installer au Nord Le complexe industriel de Kaesong embauchera plus d’experts pour une internationalisation Ce que gagnent les cadres et non-cadres des grands groupes industriels Séoul – Le quartier Gangnam, style nouveaux riches FINANCE S. Korea needs to keep corporate tax rates low: ministry NTIC

Groupon rachète un concurrent coréen pour 260 millions de dollars SERVICES Drama party,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
l’occasion de constater le succès croissant des dramas coréens en France KOTRA to support retailers’ global advance AGROALIMENTAIRE La «Semaine européenne du goût» à Itaewon du 13 au 20 novembre «French Gourmet Festival» : ouverture à Séoul du 1er festival de la gastronomie française Wine Korea s’apprête à mettre en vente 60. 000 bouteilles de « Château Mani Nouveau» TRANSPORTS L’industrie automobile euro éenne demande un libre accès au marché sud-coréen PAGF OF gp d’aile d’Airbus A320 construite ?

Sancheong La Corée du Sud enverra sa propre fusée dans l’espace d’ici 2020 ENTREPRISES COREENNES Première assemblée générale du Conseil des entreprises coréennes en Europe à Bruxelles GS Shop offre des marques française de mode en ligne Hyundai Motor : les usines à l’étranger plus productives que les locales Samsung Electronics présente ses objectifs et stratégies pour l’avenir Samsung plans increased investment in software Samsung Electronics s’attaque au marché B2B européen ENTREPRISES FRANÇAISES Park au Medef : un discours en français sur les «industries du futur»

La Corée du Sud et la France veulent coopérer sur les marchés émergents pour un partenariat numérique entre la France et la Corée du Sud «Ouverture effective» du marché coréen aux produits de charcuterie français La Corée du Sud s’ouvre à la charcuterie française Korea Eximbank signe un MOU avec Proparco, Total et la Société générale Areva s’allie dans les renouvelables avec Kepco, un rival pour les réacteurs Brioche Dorée s’installe en Corée du Sud Brocéliande ALH.

La filiale de la Cooperl s’attaque au marché coréen Chanel augmente les prix de certains de ses sacs et ortefeuilles QM3 (Captur), nouveau SUV de Renault Samsung sortira sur le marché coréen Sagem signe avec DSME en Corée le contrat de maîtrise d’œuvre du système de navigation des futurs sous-marins de l’Indonésie Hanmi Pharm et Sanofi mettent au point un nouveau médicament hybride En Corée, la joint-venture Samsung Total Petrochemicals fête ses dix ans Total met le cap sur l’Asie NOII – 177 — novembre 2013 RELATIONS INTERNATIONALES «Retour en France après 39 ans en tant que présidente, une émotion particulière» «La France, c’est un pays ou je suis venue pour mes études ans ma jeunesse avec un rêve pour le futur, mais j’ai été obligée de repartir en raison du décès de ma mère, même si mes souvenlrs de Grenoble restent très chers dans mon cœurs, a lancé la présidente Park Geun-hye dans un discours adressé à des résidents coréens en France à l’hôtel Intercontinental Paris Le Grand ce dimanche (heure de Paris). Pour marquer sa première journée de visite officielle en France, elle a évoqué son retour en France en disant : «cela fait presque 40 ans et fai une émotion particulière en revenant en France en tant que présidente et en vous encontrant. » En citant les noms de personnalités de la communauté coréenne en France, dont le maestro Chung Myung-whun ou encore le pianiste Paik Kun-woo, la présidente en habit traditionnel, hanbok, de couleur vert brillant, a indiqué que «les efforts de la commun en France pour la lors de l’Exposition universelle de Paris il y a cent ans».

A l’âge de 22 ans (1974), juste après son diplôme universitaire en ingenierie électronique d’une université jésuite de Séoul, Sogang, elle s’est rendue en France avec le rêve de devenir professeur de faculté et est arrivée ? Grenoble, mais son séjour en France de six mois a été subitement interrompu par l’assassinat de sa mère par un résident coréen au Japon pro-nord-coréen. La nouvelle de l’assassinat, elle l’avait apprise d’un quotidien français au départ à l’aéroport dorly pour son retour. Depuis, elle n’avait jamais remis les pieds en France malgré ses nombreux voyages en Europe. Au premier jour de sa visite, elle a dit devant des résidents coréens en France que «nous allons renforcer les coopérations créatives avec le gouvernement français afin de soutenir solidement l’économie créative et la promotion de la culture».

En évoquant le film de Bon Joon-ho «Snowpiercer» (Le Transperceneige), la présidente a souligné que «la Corée et la France partagent beaucoup de points communs à la vue de leur culture authentique et historique et sont devenus maintenant des pays avancés dans les sciences et les technologies». «Le film basé sur la BD française est un exemple de convergence des contenus et des technologies entre les deux pays, qui font la promotion du développement des deux pays». Avant ce déjeuner-rencontre, la présidente Park a participé ? un évenement intitulé «Drama Party» à l’Espace Pierre Cardin, dans le Be arrondissement de Paris, et a assisté à un concert de K-pop.

Dans cet évènement organisé par le fan club de K-pop Bonjour Corée, la gagnante du concours de K PAGF s OF gp Dans cet évènement organisé par le fan club de K-pop Bonjour Corée, la gagnante du concours de Kpop en France 2013, Deborah Civera, et le deuxième lauréat, le groupe Supreme Crew, se sont produits devant Park. A cette occasion, la présidente Park a salué les participants en français puis a souligné : «Quand j’ai salué en français, vous m’avez répondu en coréen, vous êtes en habit raditionnel coréen et je porte un vêtement occidental. Cela symbolise parfaitement les échanges culturels entre la France et la Corée. » En soulignant le boom de la culture coréenne, Park s’est souvenue que «la culture française est également aimée par le peuple coréen, j’ai même chanté des chansons françaises dans ma jeunesse».

A la question d’un spectateur français sur sa série télévisée préférée, Park a répondu que c’est «Dae Jang Geum» ou «lJn bijou dans le palais» pour le titre en français. «La France et la Corée ont su sauvegarder leur art culinaire pendant ongtemps comme cette série télévisée qui a connu un succès auprès de fans du monde entier l’a bien montré. » A la suite de ces rencontres, la présidente Park a visité le Musée d’Orsay puis a rencontré la directrice générale de l’Unesco Irina Bokova dans le cadre de son programme officiel de dimanche. Elle rencontrera lundi le président français François Hollande pour un sommet bilatéral incluant un déjeuner officiel.

Elle finira son séjour après un dîner offert par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avant de partir pour Londres. Source : Yonhap – 03/11/13 La Corée du Sud veut renforcer ses liens avec la France Park Geun-hye est à Paris où elle rencontre les responsables politiques et les entr 6 OF gp avec la France politiques et les entreprises. Park Geun-hye n’était pas revenue en France depuis août 1974. Etudiante en langues étrangères à Grenoble, la présidente sud-coréenne avait dû alors rentrer précipitamment à Séoul, pour assumer, après l’assassinat de sa mère, le rôle de première dame aux côtés de son père Park Chung-hee, qui dirigeait le pays d’une main de fer.

Après avoir rendu, plus tôt dans l’année, visite à son grand llié américain ainsi qu’aux principaux partenaires économiques de la Corée, comme la Chine, Park Geun-hye a choisi pans pour entamer, samedi, sa première tournée européenne, depuis le début de son mandat en février. Inquiétude des entreprises Aujourdhui, au fil des entretiens avec François Hollande, le chef de l’État, et Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, il va être question des chantiers navals de STX France (voir cidessous). En marge de ce dossier, Park Geun-hye qui doit rencontrer les entreprises au Medef et visiter Renault va plaider pour un renforcement des liens scientifiques et ommerciaux entre les deux nations.

La France était, au début de la décennie, le 11 einvestisseur étranger dans la péninsule et les entreprises coréennes n’affichent encore que des investissements très limités dans l’Hexagone. Hyundai, qui a installé un centre de R8D en Allemagne, a conquis l’Europe depuis son usine tchèque, Kia depuis la Slovaquie. Samsung et LG sont également en Europe centrale. « Pour renforcer les échanges économiques, il faudrait maintenant que la Corée du Sud se montre plus attractive pour les PME françaises note David-pierre Jal 7 OF gp maintenant rançaises », note David-Pierre Jalicon, le président de la Chambre de commerce franco-coreenne. Dans l’agroalimentaire ou les cosmétiques, la multitude de contrôles imposes par l’administrations sud-coréenne pénalise les petites entreprises, rappelle•t-il. ? Il faudrait aussi un peu plus de flexibilité dans l’application de certaines réformes et toujours plus de visibilité souffle le responsable, qui pointe l’inquiétude des entreprises, suscitée par les nouveaux textes encadrant le calcul du salaire ordinaire dans le pays. Ceux-ci imposent d’inclure des bonus réguliers à ce salaire qul sert de base aux heures upplémentaires, aux congés payés et aux indemnités de licenciement. Beaucoup d’étrangers redoutent, avec cette réforme, une envolée de leurs coûts de main-d’oeuvre. Source : Les Échos -04/11/13 4 N 11 – 177 — novembre 2013 park-Hollande : coopération économique et technologique au programme La présidente Park Geun-hye devrait discuter ce lundi lors du sommet avec le président français François Hollande de la coopération bilatérale dans les secteurs de l’économie et des hautes technologies.

Ce sommet est le moment fort de la visite de deux jours de la présidente en France, un pays que es responsables sud-coréens considèrent comme un acteur important sur la scène économique mondiale et dans le domaine de la technologie et qualifient de partenaire idéal pour la recherche de nouveaux moteurs de croissance dans le cadre de la politique dite d’ «économie créative» de la présidente. Cette politique vise la création de nouvelles i PAGF 8 OF gp «économie créative» de la Cette politique vise la création de nouvelles industries et donc de nouveaux emplois à travers le mélange des technologies de la communication et de l’information avec la culture et dautres domaines.

Park pense que le paradigme actuel de croissance économique touche à sa fin et que de nouveaux mateurs de croissance sont nécessaires. De son côté le président français François Hollande cherche également à mettre en place une stratégie similaire. Hollande a lancé en septembre 34 projets futuristes visant une « renaissance industrielle» et comprenant des projets dans des domalnes tels que les voltures sans conducteur, la nanotechnologie et les avions électriques, entre autres. Les entreprises françaises peuvent également être de bons partenaires pour les entreprises sud-coréennes cherchant ? ‘implanter dans des marchés émergents, notamment en Afrique, selon les responsables sud-coréens. ?Les économies de la Corée du Sud et de la France doivent faire face à de nombreux défis», a dit Park lors d’une réunion avec des entrepreneurs des deux pays. La Corée du Sud fait face à un ralentissement économique et à une croissance sans nouveaux emplois, tandis que la France a un problème de chômage et de déficit commercial, a-t-elle ajouté. « Pour que nous puissions surmonter ces épreuves, nous avons besoin d’un changement de paradigme», dit-elle. «Si nous unissons les efforts de nos deux pays. Je pense que nous pouvons mettre en place une structure économique tournée vers l’avenir. » Park a dit espérer une plus grande coopération avec la France dans les industries futuristes. ?Si les forces de la France dans grande coopération avec la France dans les domaines de la science, de l’aérospatiale et de l’énergie sont combinées avec les technologies IT et commerciales de la Corée du Sud, je pense que les nouvelles industries futuristes des deux pays croîtront plus vite. » Park a appelé les entrepreneurs français à se joindre à leurs homologues sud-coréens pour étendre leur présence sur les archés émergents. Les entreprises françaises peuvent utiliser leurs partenaires sud-coréens comme pont pour s’implanter en Asie tandis que les entreprises sud-coréennes peuvent faire de même pour s’implanter en Europe, a dit la présidente. Park a fait son discours en Français en signe d’amitié. La chef d’Etat sud-coréenne sera présente à l’occasion d’un banquet organisé par le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault plus tard dans la journée [… l. ource : yonhap – 04/11/13 Park-Hollande : les «nouveaux moteurs de croissance» au premier plan « L’économie créative et les nouveaux moteurs de roissance», tels ont été les mots d’ordre du sommet bilatéral entre Park Geun-hye et François Hollande au palais de l’Elysée à Paris, en France, ce lundi (heure locale). A l’issue de leur sommet bilatéral, les deux chefs d’Etat ont conclu 18 points essentiels pour un communiqué commun. Ce sommet suivi d’un déjeuner a été un lieu de confirmation du «partenariat global pour le XXIe siècle» entre les deux pays alors que la France a présenté son soutien à Pextension des échanges commerciaux en se basant sur la plateforme de l’accord de libre-échange Corée-UE, les échanges culturels et le «processus de co