L’etranger

L’etranger

Le lieu de la narration se situe a Alger, a une epoque non determinee mais qui se situe probablement dans les annees trente, cette periode correspond d’ailleurs a la jeunesse de Camus dans cette ville, ou il est ne en 1913. Le personnage principal, qui est aussi le narrateur, s’appelle Meursault, un modeste employe de bureau, ordinaire et athee, sans opinions ni convictions particulieres. Meursault est une sorte d’anti-heros, terne et sans couleur, confronte a l’absurdite de l’existence. L’oeuvre est divisee en deux parties :

Premiere partie : l’existence de Meursault est presentee sous la forme d’un journal que tient le narrateur. Meursault y decrit avec application sa vie quotidienne, qui pourtant ne comporte pas d’evenements significatifs. Survient alors la mort de sa mere, et son enterrement. Meursault accueille sans emotion cette disparition (il refuse de voir le corps de sa mere, il fume tranquillement durant la veillee funebre). Durant l’enterrement, il suit avec indifference le corbillard jusqu’au cimetiere sous le puissant soleil d’Afrique du Nord.

Le lendemain meme de la mort de sa mere, il rencontre a la plage Marie Cardona, une ancienne collegue (extrait 1). Leur liaison commence immediatement, ils se rendent le soir au cinema pour voir un film comique

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
puis passent la nuit ensemble. Plus tard, Marie exprime son desir de se marier avec Meursault, une idee que ce dernier accepte sans enthousiasme, comme si elle ne le concernait pas (extrait 2). Meursault admet qu’il n’eprouve pas de sentiment particulier envers la jeune femme, mais qu’il acceptera cette union si elle le desire.

Enfin, cette premiere partie se termine sur un evenement extraordinaire : sans motif apparent, sur une plage inondee de soleil, Meursault tue de quatre coups de revolver un Arabe qui semblait le menacer d’un couteau (extrait 3). Deuxieme partie : Meursault est juge par un tribunal pour le meurtre qu’il a commis. Cette fois, le mode narratif change pour adopter la forme du recit retrospectif, par lequel les actions de Meursault sont examinees et analysees par le procureur general qui mene l’accusation. Meursault ne choisit pas d’avocat pour le defendre, il accepte sa culpabilite sans paraitre concerne.

Meursault semble en fait assister a son proces comme temoin plutot que comme accuse. Curieusement, au lieu de s’attacher a clarifier les circonstances du crime commis par Meursault, la justice se concentre sur la personnalite de Meursault, son atheisme, son indifference envers la mort de sa mere, son caractere asocial, sa vie dissolue. Dans le contexte colonial de l’Algerie controlee par la France, l’assassinat d’un Arabe par un Francais ne parait pas avoir grande importance, Meursault aurait pu etre facilement acquitte s’il avait plaide la legitime defense.

Pourtant, Meursault est finalement condamne a mort, plus pour son indifference aux normes de la societe que pour son crime. Le comportement de Meursault est celui d’un etranger, etranger a la communaute sociale, aux moeurs, aux croyances, a la vie. « Ca m’est egal » est une phrase qu’il repete souvent, indiquant son eloignement des choses qui l’entourent. Son attitude envers la societe est un crime d’indifference. Meme si Meursault n’en est pas conscient, il pressent l’absurdite du monde, l’absence d’un sens qui justifie fondamentalement l’existence.

La technique narrative de l’Etranger est caracteristique: les phrases breves du recit se succedent, sans apparentes articulations logiques entre elles. Le style indirect, volontairement sur-utilise, provoque un sentiment de distance qui accentue l’etrangete du personnage principal. L’usage du passe compose, plutot que du passe simple, temps symbolique du recit romanesque, donne l’impression d’une accumulation de faits objectifs. Le lecteur eprouve ainsi un certain malaise, emanant de l’atmosphere pesante de l’oeuvre. Dans cette oeuvre on remarque que meursault manque de finesse mais on decouvre en lui une ame sensible .

En effet meursault est philosophe puisq’il y a un coherence entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. sa philosophie est profonde mais il l’ enonce simplement. Pour lui ,l’amour n’existe pas et la vie n’a pas de sens. En outre,ll nous peint la realite avec une simplicite qui nous deroute. Il dit ce qu’il pense et il pense a ce qu’il dit. Une telle honnetete, sans aucune hypocrisie ,nous sert de revelateurs aux vices de la societe. en plus il rejette les conventions sociales ,l’ambitionet les extorisations. SON PRINCIPALE PROBLEME C’EST LE LANGUAGE. ex:il refuse le mot AIMER et le mot MON FILS de l’aumonier. ‘est un innocent dans le sens de candeur puisque son vocabulaire est celui d’un enfant »MAMAN’ Poutant ,son attitude est inadmissible socialement (NE PAS PLEURER SA MERE ,NE PAS AVOIR DE PEINE ,NE PAS VIVRE LE DEUIL) il met en danger les mythes sociaux. Pour lui le monde qu’il l’entoure est incomprehensible,il ressemble a candide et a bon sauvage de roussault. Il assiste a des comportements vide de sens et decrit le comportement humain sans rien y comprendre. Voila ,pourquoi ,il refuse de parler pour ne rien dire et se mefie surtout des mots parceque les mots changent de realite.

Pour lui les mot est une comvention sociale et reste muet la plupart du temps pour etre sincere. Cest un anti heros mais son indifference et son antis heroisme fait de lui un heros. Alors que CHACUN COURT VERS LE POUVOIR ET LA PUISSANCE. LUI S’EN DESINTERESSE. SON INDIFFERENCE EST UN DEFIT A NOTRE SOCIETE QUI EST BASEE A L’AMBITION ET LA DOMINATION . C’EST LE HEROS QUI INCARNE L’ABSURDITE DE LA CONDITION HUMAINE. Camus a presente meursault comme le christ que nous meritons parce que c’est quelqu’un qui a reussi a se depouiller totalement de tout image de soi. SA PERSONALITE N’EST PAS DANGERUSE A LA SOCIETE MAIS C’EST SA PSYCHOLOGIE.