L’etranger

L’etranger

Les themes divers nous permet de remarquer que Meursault est un homme sans ambition qui ne cherche ni a aboir du success, ni a advancer socialement dans la vie. Il n’a aucune aspiration a une meilleure existence soit a travers le marriage. Contrairement a tant d’autters M est prafatitement satisfait de son sor. Entoure de sa proper vertie , ses propres petits plaisirs, il existe dans une bulle, indifferent aux opinions des autres et sans aucun egard envers les mecanismes sociaux.

Il vit sa vie mechaniqumemtn et se caracterise par son ennui de vivire. « Apres le dejeuner, je me suis ennuye un peu >> « Il [Salamano] m’ennuyait un peu, » (I, ch. 5, p. 73). ; cela m’est egal;, ; ce nest pas de ma faute; ces phrases sont interessantes car elles montrent la facon don’t Meursault reagit aux vicissitudes de la vie quotidienne. D’ailleurs le principal leitmotiv semble bien etre “ Ce nest pas de ma faute”.

En fait rien n’est important excepte ce que M choisit comme tel ; le plaisir que procuren t certaines sensations physiques, le rjet su sentimentalism et de la conformite sociale, la solitude et finlament l’ultime dde.. Le recit debute par une declatration audacieuse

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
mais totue simple: “ “ Quoiqu’il en soit que la emre soit morte hier ou auj ne change rien au recit car cetter information est insignificante. Lorque l’on est avant l’enterrement de sa mere, c’est comme si elle n’etait pas morte pour lui, Meursault semble ne pas en prendre conscience.

Ce qui frappe ensuite, c’est que Meursault fait de l’enterrement une simple formalite : « Apres l’enterrement, au contraire, ce sera une affaire classee et tout aura revetu une allure plus officielle. » Le deuil se fera par l’aspect exterieur, c’est-a-dire par son habillement. On a l’impression que la mort n’est pas grand chose pour lui, que cette mort est vecue comme un accident qui derange le cours des choses : Meursault a recours au calcul pour preparer son voyage.

Dans tout son recit, on n’a aucune marque du champ lexical de l’affection, donc pas de chagrin de la part de Meursault. Ses sensations l’emportent sur ses sentiments : Meursault est plus sensible a ce que produit le voyage sur ses sens qu’a l’emotion de la perte de sa mere. Cet etat d’abscence est lie a des evenements ponctuels qu’il vit. Ce personnage est etranger a des sentiments, a une emotion, qui vit dans la solitude et qui refuse la communication, il repond par monosyllabes : « J’ai dit « oui » pour n’avoir plus a parler ».