Les risques lie au Commerce international

Les risques lie au Commerce international

Les risques a l’international Dalki Amin Sni* to View Lundi 26 Janvier 2015 caractéristiques propres du partenaire commercial (client, fournisseur) mais bien lié à l’environnement dans lequel s’effectue la transaction. C’est une notion qui serait apparue en 1956 avec la nationalisation du canal de Suez, par Nasser. Les solutions :Ces risques font l’objet de mesure de la part de plusieurs organismes comme la COFACE, l’OCDE, Ducroire… La notation se fait avec des lettres, comme pour la COFACE qui note le risque pays de A à D, ou avec un chiffre comme pour l’OCDE qui ote les pays sur une échelle allant de 1 à 7.

La France à la note de A2 pour le risque pays et de Al pour l’environnement des affaires (COFACE mars 2012) Risque politique : La situation politique dans le pays de l’acheteur la stabilité du Gouvernement les possibilités d’annulation des licences d’importations les possibilités de coup d’état, et de troubles civiles les possibilités de changement dans la réglementation du change pouvant retarder les paiements ? l’étranger la situation économique au pays de l’acheteur les endances de l’économie : inflation, récession, etc..

Les solutions : Ces risques sont possible a eviter il suffit de contacter des assurances comme la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
SMAEX l’assurance crédit a l’exportation . Risque de change : Ce risque existe si l’opération étant libellée en devises, il se produit une modification de la parité de la devise, Considérée par rapport à la monnaie locale. Le risque de change est le risque de perte lié aux variations de cours de change. Il désigne les pertes éventuelles encourues par l’entreprise du fait des variations de parité de change entre la onnaie PAG » OF d monnaie nationale et les devises étrangères (généralement monnaies de facturations). ne entreprise est en risque de change dès lors qu’elle réallse une opération financière ou commerciale dans une autre monnaie que sa monnaie nationale. Dans le cas des sommes à recevoir de l’étranger, le risque porte sur la dépréciation de la devise de paiement par rapport à la monnaie locale, II s’agit d’un risque de change sur rapatriement, il peut se produire à deux stades différents ; entre l’offre et la ignature du contrat, ou à partir de la signature, et la nature du contrat jusqu’à l’achèvement des paiements comptant ou à crédit.

Les solutions : La solution la plus évidente restea se faire couvrir par une banque qui vos protége de toute hausse ou baisse de la devise ex ( Credit Suisse ,westerne Union ect… ) Risque culturel : Dans le marché mondial actuel, le risque d’échecs commerciaux dus à des malentendus culturels est très élevé. De nombreux spécialistes utilisent le modèle de l’iceberg pour expliquer la culture. Dans les interactions quotidiennes, ous ne pouvons voir que la face superficielle de la culture, c’est- à-dire les Ilvres, les films, l’alimentation, la mode et la langue.

C’est la face cachée de l’iceberg culturel qui pose problème. Les attitudes, les croyances, les suppositions, la vision du monde, les styles de communication et les valeurs en sont les éléments fondamentaux. Ignorer les différences propres à ces aspects fondamentaux accroit les risques de malentendus, de problèmes de communication et déchecs relationnels. Les solution : Mission d’éxploration pour valid