Les relations internationales de 45 a 62

Les relations internationales de 45 a 62

Les relations internationales de 1945 a 1962. I/ Vers la bipolarisation (1945/1947) A) Le bilan au lendemain de 39-45 • Primaute des USA : 1ere puissance economique, militaire (a combattu sur les deux fronts, monopole de l’arme atomique) et culturelle. • URSS : malgre un bilan humain et economique catastrophique, grande puissance militaire (liberation de son territoire, de l’Europe de l’est, de la Mandchourie et de la Coree du nord) et grand vainqueur territorial (cf carte). • Europe : declin (devastations, inflation, chomage, penurie et doit faire face a la decolonisation qui s’accelere… )

Si la « democratie » semble triompher du nazisme et du fascisme, tres vite celle-ci prend un sens different a l’ouest ou a l’est de l’Europe : la confrontation devient ideologique avec une opposition sur toutes les valeurs ( politiques et economiques, voire culturelles). En 1946, Churchill parle d’un « rideau de fer ». B) Vers l’expansionnisme sovietique • En Europe : les PC sont puissants electoralement Des democraties populaires s’installent a l’est : elles imitent le modele sovietique avec un regime du parti unique et une economie socialiste (propriete etatique ou collective des moyens de productions).

Des democraties pluralistes s’installent a l’ouest : politiquement, plusieurs partis se partagent ou alternent le pouvoir.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
L’economie est de type capitaliste ou liberale (propriete privee des moyens de productions). • En Asie En Chine, au lendemain de la guerre, la guerre civile reprend entre les Nationalistes ( Tchang Kai Chek ) et les Communistes ( Mao ZeDong ) En Indochine ; protectorat francais, Ho-Chi-Minh reclame l’independance des septembre 1945. Des 1946 commence une guerre entre le Viet-Minh (communiste) et la France. C) 1947 : La rupture – La riposte americaine • Mars 47 : Doctrine TRUMAN : doctrine de l’endiguement, du containment. Pour Truman il s’agit d’aider economiquement les pays en difficulte pour eviter que le communisme ne progresse. • Juin 47 : Plan MARSHALL = aide economique a l’Europe refusee par l’URSS et ses allies et qui engendre une alliance economique (OECE) des pays d’Europe de l’ouest qui acceptent. A partir de juin 47 : l’Europe est separee en 2. La CIA intervient en Italie et les ministres communistes francais demissionnent en mai 47. 2- Reaction sovietique Septembre 47 : la doctrine JDANOV affirme que le monde est bipolaire avec d’un cote le camp imperialiste et anti-democratique ( USA, GB et France… accuses d’etre colonialistes) et de l’ autre le camp anti-imperialiste et democratique (URSS, democraties populaires, PC d’Europe et pays qui reclament leur independance). • Octobre 47 : creation du KOMINFORM : bureau d’information des Partis Communistes (qui sera un instrument de la satellisation) II/ LA BIPOLARISATION EN MARCHE (1947/milieu des anees 50) A) Les tensions en Europe 1- Coup de Prague (fevrier 1948)

Apres la proposition Marshall, de nombreux chefs socialistes sont arretes car favorables a l’aide americaine. C’est alors qu’il faut situer le  » coup de Prague  » (fevrier 1948). Pour protester contre le communiste Gottwald, Premier ministre, suspecte de preparer la dictature, les ministres moderes de Tchecoslovaquie demissionnent en bloc, esperant gagner des elections anticipees. Gottwald prend alors le pouvoir par la force grace a l’intervention des milices populaires. Cela provoque une emotion considerable e n Occident ou l’on decide de relancer la question allemande. – La premiere crise de Berlin ( 1948-1949 ) : naissance des deux Allemagne • Causes Berlin est une enclave dans la zone d’occupation sovietique. Berlin est occupee par USA, GB, France et URSS => il y a donc des occidentaux dans la zone d’occupation sovietique. Les occidentaux veulent accelerer le redressement economique de l’ Allemagne en creant une nouvelle monnaie. Les occidentaux veulent accelerer le processus d’elections libres. Staline ne peut accepter et demande aux occidentaux d’evacuer Berlin. • Manifestations Staline declenche donc le blocus terrestre de Berlin (juin 1948).

Les occidentaux reagissent par un ravitaillement aerien de leurs zones. Nous sommes dans un conflit typique de la Guerre froide ou les deux grands s’affrontent sans prendre le risque d’aller jusqu’a la guerre. Finalement, Staline abandonne en mai 1949 • Consequences Naissance des deux Allemagne avec la RFA : democratie pluraliste (capitale = BONN / Chancelier = ADENAUER) la RDA : democratie populaire (chancelier = ULBRICH) Desormais Berlin reste une enclave avec presence occidentale en RDA et le probleme rebondira en 1961. B) Les crises en Asie – Chine En Chine, au lendemain de la guerre, la guerre civile avait repris entre les Nationalistes ( Tchang Kai Chek ) et les Communistes ( Mao Ze Dong ). Tres vite les Nationalistes sont appuyes par les USA et les Communistes par l’URSS. Mais les Nationalistes se montrent corrompus et le 1er octobre 1949, les Communistes l’emportent en Chine continentale tandis que les Nationalistes se refugient a Formose (Taiwan). Mao ZeDong proclame la Republique populaire de Chine. Il y a desormais deux Chine (c’est toujours vrai) 2- Guerre de Coree • Causes

En 1945 la Coree est liberee par l’URSS au nord et les Etats-Unis au Sud. Cette liberation de la Coree provoque sa partition de part et d’autre du 38 eme parallele. En 1949 Mao Zedong proclame la Republique populaire de Chine. Staline reclame en 1950 un siege au Conseil de securite pour la Chine populaire et devant le refus americain les sovietiques boycottent l’ONU. • Manifestations Le 25 juin 1950 la Coree du Nord, communiste, envahit la Coree du Sud capitaliste. Les Etats-Unis obtiennent de l’ONU un droit d’intervention militaire : le contingent americain envahit la Coree du Nord.

Mais la Chine, aux cotes des Nord-Coreens, l’oblige a reculer. Le conflit se transforme alors en bataille de position avec chantage a l’arme nucleaire. Apres la mort de Staline, l’armistice de Pan Mun Jom, signe le 27 juillet 1953, renouvelle la partition. • Consequences Il a desormais deux Coree de part et d’autre du 38 eme parallele ; avec au nord une Coree communiste et au sud une Coree capitaliste (c’est toujours vrai). 3- Indochine • Le 2 septembre 1945, Ho Chi Minh, organisateur du parti communiste indochinois, proclame la Republique democratique du Vietnam.

La France cherche une solution politique. L’accord Ho Chi Minh-Sainteny (mars 1946) reconnait la Republique du Vietnam comme un Etat libre faisant partie de la Federation indochinoise, membre d l’Union francaise. Mais le refus de la politique d’abandon permet a la logique de la guerre de l’emporter a partir de decembre 1946. • La guerre coloniale se teinte alors de guerre froide : Apres la victoire de Mao Zedong en Chine (1949), les Etats-Unis veulent endiguer la poussee communiste en Asie du Sud-Est (Indochine, Coree, Formose).

Ils aident le corps expeditionnaire francais harcele par la guerilla tandis que leViet-minh (Ligue pour l’independance du Vietnam cree par Ho Chi Minh) est aide par l’URSS. • Les negociations : La defaite francaise de Dien Bien Phu (7 mai 1954) permet la signature des accords de Geneve qui scellent l’independance du Vietnam. Celui-ci est provisoirement partage en deux : au Nord du 17eme parallele une Republique democratique du Vietnam, au Sud le regime de l’ex-empereur Bao-Dai sur lequel la France s’est appuyee.

Des election generales doivent etre organisees en vue de reunifier politiquement le pays. Deux autres pays sont crees : le Laos et le Cambodge. C) La formation des blocs 1- La consolidation des blocs • A l’Ouest Une alliance economique en fevrier 1948 : l’OECE Des alliances politiques et militaires : 1949-1950 : OTAN (Organisation du Traite de l’Atlantique-Nord : USA, Canada, Eur de l’Ouest) 1951 : ANZUS (USA, Australie, Nouvelle-Zelandee) 1954 : OTASE (Organisation du Traite d’Asie du Sud-Est : Japon, Taiwan,… ) 1954 : Pacte de Bagdad (Iran, Irak… ) • A l’Est

Une alliance economique en fevrier 1949 : le CAEM (Conseil d’Aide Economique Mutuelle) Une alliance politique en octobre 1947 : le KOMINFORM Une alliance militaire en 1955 : les forces du Pacte de Varsovie • La course aux armements s’accelere : Jusqu’en 49 : monopole USA de la bombe A A partir de 49 : l’URSS dispose de la bombe A En 52 : les USA disposent de la bombe H En 53 : l’URSS disposent de la bombe H S’ajoute a cela tout un arsenal : sous-marins, bombardiers, … vecteurs du nucleaire et des armes conventionnelles. D) La violence ideologique • Aux USA et en Europe de l’Ouest

L’anticommunisme se developpe aux USA avec le MAC CARTHYSME : « chasse aux sorcieres » Ainsi l’Affaire « Rosenberg » : Les epoux « Rosenberg », accuses d’espionnage atomique, sont executes. L’anticommunisme se developpe aussi en Europe de l’ouest. • En URSS et en Europe de l’est : la « chasse aux Titistes » En mars 1948, c’est la rupture entre Staline et Tito qui refuse de voir la Yougoslavie tomber sous la tutelle sovietique et veut traiter d’egal a egal avec l’URSS. Peu apres, le Kominform met Tito au ban de la communaute socialiste, en l’accusant d’etre un  » agent de l’imperialisme « .

Pour eviter la contagion yougoslave, les autres PC d’Europe de l’est sont epures : 200 000 arrestations, elimination des communistes nationaux (Gomulka en Pologne, Husak en Slovaquie, Kadar en Hongrie) qui placent l’interet de leur pays au-dessus de celui de l’URSS, et des communistes d’origine juive, au moment ou la politique exterieure du Kremlin devient anti-israelienne. Au debut des annees 50 : tous les pays d’Europe de l’est sont satellises. III/ DEGEL ET TENSIONS (milieu des annees 50- 1962) A) Changement des hommes 1953 : Mort de Staline (on le pleure jusqu’en 56).

Il est remplace par Nikita KHROUCHTCHEV en 1956 Aux USA : EISENHOWER (IKE) remplace Truman en 1952 B) Vers une multipolarisation ? 1- l’affirmation du 1/3 Monde La Seconde guerre mondiale a accelere le processus de decolonisation. Ainsi de 1945 a 1955, l’Asie est touchee. • conference de BANDOENG (Indonesie) :1955 Une conference afro-asiatique affirme une volonte de neutralite par rapport aux blocs En realite chacun choisit son camps • conference se Belgrade: 1961 Le non alignement sur les blocs est decide • 1956 : la crise de Suez

Nasser decide de nationaliser le canal de Suez alors gere par la France et le Royaume-uni. Ceux-ci demandent a Israel d’intervenir car son ravitaillement serait menace. Malgre la guerre engagee contre lui par la France, le Royaume-uni et Israel et malgre sa defaite militaire, Nasser remporte une victoire diplomatique. En effet les deux grands mettent la France et le Royaume-uni hors jeu en menacant Paris et Londres de bombardement (URSS) ou en attaquant la Livre-Sterling (USA). Cette crise confirme bien l’affaiblissement de l’Europe. 2- Les failles dans le bloc de l’Est • La destalinisation

La denonciation des crimes de Staline dans le rapport secret de Khrouchtchev au XXeme Congres du PCUS (fevrier 1956) sape l’autorite dirigeants staliniens dans les democraties populaires. Les communistes » reformateurs » emprisonnes sortent de leurs geoles (30 000 detenus liberes en Pologne (dont Gomulka)). Les chefs communistes assassines sur l’ordre de Staline, comme le Hongrois Rajk ou le Bulgare Kostov, sont rehabilites et l’on revise la politique economique (production de denrees alimentaires, de biens de consommation). Ce qui se passe en URSS eveille dans les populations l’espoir d’un changement profond.

En Pologne et en Hongrie, les intellectuels accusent publiquement les dirigeants en place (Ochab en Pologne, Rakosi en Hongrie). Ils reclament des reformes democratiques, des orientations economiques nationales et ils denoncent la dictature du parti unique. • La revolution hongroise En Hongrie, les staliniens s’accrochent au pouvoir puis sont remplaces par des liberaux diriges par Imre Nagy . La revolte s’amplifie partout dans le pays : creation spontanee de conseils ouvriers qui reclament des elections libres et la sortie du Pacte de Varsovie. Le PC est deborde, ses militants lynches, ses permanences saccagees.

Ouvriers et paysans sont au c’ ur de la revolution et la promesse de la neutralite hongroise et de la dissolution du PC ne desarme pas les insurges. § En novembre, les chars sovietiques matent la revolution : 25000 morts, 500000 emigres en Europe occidentale. Nagy quitte l’ambassade de Yougoslavie ou il s’etait refugie, apres avoir recu l’assurance de ne pas etre inquiete, mais il est juge et pendu. Kadar recoit des Russes la mission de « normaliser » la Hongrie. Les occidentaux n’interviennent pas. • La rupture sino-sovietique Depuis fevrier 1950 un traite d’amitie liait la Chine a l’URSS.

En 1956 : Mao ZeDong refuse la destalinisation : il est contre la coexistence pacifique. De meme il est decu par le modele de developpement sovietique et change d’orientation. E n 1961 : lors du XXI eme congres du PCUS, les delegues chinois quittent la salle. La rupture est consommee. 3- Quelques divisions a l’ouest Dans l’ensemble le bloc de l’ouest reste uni. Toujours est-il que l’Europe de l’ouest apparait plus independante avec un debut de construction dont six pays sont a l’origine (France, Italie, RFA, BENELUX (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg)) 951 : CECA 1952 : tentative de CED (echec) 1957 : CEE C) Des crises demeurent 1- La seconde crise de Berlin : construction du mur (17/08/61) Depuis 1949 (cf premiere crise de Berlin), Berlin reste une enclave avec presence occidentale en RDA. Un exode massif avait lieu vers les zones occidentales de Berlin pour gagner la RFA. Pour enrayer cet exode, Khrouchtchev decide de construire un mur dans la nuit du 17 au 18 aout 1961. Pour montrer sa solidarite Kennedy se rend a Berlin ou il prononcera le fameux  » Ich bin ein berliner ! « . 2- La crise de Cuba : 1962 En 1959, Fidel Castro prend le pouvoir a Cuba, mettant fin a la dictature de Batista soutenue par les Etats-Unis. Il signe avec l’URSS un accord economique en fevrier 1960. Washington decrete l’embargo total sur le commerce avec Cuba et le 14 avril 1961, des exiles cubains anticastristes, appuyes par la CIA, debarquent dans la baie des Cochons. Mais l’absence de mobilisation de la population les contraint a rebrousser chemin. • La decouverte en octobre 1962 de l’installation par l’URSS de missiles nucleaires capables de toucher les Etats-Unis, accentue les tensions.

Le 22 octobre, Kennedy decrete le blocus total de l’ile, exige le demantelement des installations existantes et accelere les preparatifs militaires. • Face a cette fermete, Khrouchtchev cede le 28 octobre. Kennedy, en echange, accepte de renoncer a toute invasion de l’ile et de retirer les missiles americains stationnes en Turquie. Pendant quelques jours, le monde a ete « au bord du gouffre ». CONCLUSION Les « deux grands » decident de coexister. 1963 : mise en place du « teletype rouge » et signature du traite de Moscou (interdit les experiences nucleaires dans l’atmosphere).