les regimes totalitaires

les regimes totalitaires

A) Comment expliquer la naissance des régimes totalitaires ? partir des années 1920 : en Russie, en Allemagne et en Italie ? 1) Le cas de l’URSS (1917-1991) a) La chute du Tsar : causes et déroulement La Russie est un territoire dirigé par le Tsar qui détient le pouvoir absolu et qu’il exerce de manière autoritaire. D’un point de vue économique, c’est un pays agricole donc pauvre. S’ajoute à cela le contexte de la 1 ère guerre mondiale qui entraine des disettes et des pertes humaines. Comme toute Féconomie est tournée vers la guerre, il y a une augmentation du chômage.

Ainsi, tout cela ntraine le mécontentement du peuple. Les conséquences de cela est la multiplication des grèves et des manifestations, c femmes se sont batt et le droit de vote. Lo de envoyés pour canalis tirer sur les manifest page d en 1917 où les ration alimentaire n, les soldats sont rniers refusent de la, le Tsar abdique. Puis, un gouvernement provisoire est mis en place et des comités locaux dans les quartiers pour recenser le peuple b) Conséquence : La révolution bolchevique d’Octobre 1917 La Russie continue la guerre alors que les conditions de vie sont de plus en

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
plus difficiles.

Par conséquent, les soviets (peuple usse) critique le gouvernement et s’organise pour arriver au pouvoir. Ils souhaitent l’arrêt de la guerre, le retour des terres aux paysans car ils n’en sont pas les propriétaires, et sont so Sv. ‘ipe to soutenus par le parti bolchévique incarné par Lénine et Trotski. Ils finissent par prendre le pouvoir par un coup d’état et Lénine signe le traité de Brest-Litovsk avec l’Allemagne en Mars 1918 pour mettre fin à la guerre. ) La guerre civile (1918-1920) Cette guerre oppose « les russes blancs » et « les russes rouges Les russes blancs sont des partisans du tsarisme et veulent enverser le gouvernement avec l’aide des autres puissances européennes. Les russes rouges sont les bolcheviks qui créent une dictature et une armée appelée l’Armée Rouge, ils mettent toute l’économie au service de la guerre (terre des paysans, industrie… ). En 1920, ils remportent la guerre civile mais le pays est ravagé. ) Le cas de l’Italie (1922-1945) a) La 1ère Guerre Mondiale fragilise la démocratie D’un point de vue économique, il y a la crise et donc beaucoup de chômage et des difficultés liées à la 1ère Guerre Mondiale et ? la crise de 1929 provenant des Etats Unis. y a également une crise sociale puisque les bourgeois ont peur que les ouvriers et les paysans se révoltent et entrainent l’arrivée des communistes au pouvoir. Puis, il y a une crise morale puisque l’Italie négocie mal et n’obtient pas les territoires promis à la fin de la guerre. ) L’ascension de Mussolini au pouvoir Le fascisme est un courant qui s’oppose aux communistes et aux socialistes donc aux ouvriers et aux paysans. II est donc soutenu financièrement par la bourgeoisie. C’est un parti de rextrême gauche. Il promet de mettre fin aux grèves. Ce parti est le PNF et a été fondé en 1922 par Mussolini. Peu à p 2 promet de mettre fin aux grèves. Ce parti est le PNF et a été fondé en 1922 par Mussolini. peu à peu, ce parti augmente en nombre de sympathisants. Mussolini souhaite recréer l’empire romain et avoir la main mise sur la Méditerranée qu’il appelle « mare nostrum » notre mer). our se faire entendre, les fascistes qu’on appelle « les chemises noirs » vont manifester et frapper, torturer les opposants politiques (communistes, socialistes). Ils vont brûler des bureaux de syndicats communistes. Ensuite, comme il n’arrive au pouvoir légalement, Mussolini fait un coup d’état, le 24 Octobre 1922 en rganisant une marche sur Rome avec 30 000 fascistes. Et, le roi Victor Emmanuel III n’intervient pas de peur de représailles et au contraire, appelle Mussolini au gouvernement. ) Evolution du gouvernement sous Mussolini Aux élections de 1924, le PNF obtient la majorité des voix avec 44% mais non avec la majorité absolue. Mussolini souhaite détruire les communistes et les socialistes du parlement pour avoir les pleins pouvoirs. Le 10 Juin 1924, le député socialiste Matteotti est enlevé et assassiné par des fascistes pour avoir dénoncé les truquages du PNB lors des élections législatives e 1924. On accuse le PNF mais, au départ, il renie toute responsabilité et se défend. Cependant, en 1925, Mussolini assume et revendique cet assassinat. Il passe ici un cap de violence et d’autorité.

II ne se cache plus d’instaurer une dictature. En Janvier 1925, Mussolini instaure des lois fascitismes : suppression des autres partis politiques, mise en place d’une police politique nommée Lovra chargée de tr 3 des autres partis politiques, mise en place d’une police politique nommée Lovra chargée de traquer tous les opposants, interdiction de syndicat… Puis dans un article de la Constitution, il e procure tout seul les pleins pouvoirs. 3) Le cas de l’Allemagne (1933-1945) a) Une république issue de la défaite et fragilisée par la crise économique des années 1930 En Novembre 1918, la république de Weimar est proclamée.

Mais elle est très contesté puisqu’elle est accusée d’avoir signé le traité de Versailles qui stipule que l’Allemagne est l’entière responsable de la guerre et en conséquence, doit payer de lourdes indemnités , est condamné à ne plus avoir d’armée mais aussi être occupé militairement par les pays vainqueurs. Ainsi, les allemands considèrent ce traité comme une injustice et une umiliation ; le diktat. En 1924, les Etats Unis vont envoyer une aide financière. Puis il y a la création de la SDN (Société Des Nations) pour rétablir des liens entre la France et l’Allemagne.

Mais, la SDN est un véritable échec car les Etats Unis, grande puissance, n’est pas présente mais aussi car elle ne possède pas d’organe militaire. Dès les années 1930, l’Allemagne est touchée par la crise économique venant des Etats Unis (Crash de Wall Street en 1929). Les conséquences de cela sont : l’augmentation du chômage et des votes pour le parti nazi, l’apparition d’un chômage de masse 30% de chômeurs), la misère sociale et le début des soutes populaires. Ainsi, dans ce contexte, le NSDAP obtient 33% aux élections législatives du Reichstag de 1932 et devient donc le le parti du parlement allemand. élections législatives du Reichstag de 1932 et devient donc le le parti du parlement allemand. Néanmoins, le parti socialiste et communistes obtiennent respectivement 20 et 16%. Cest pourquoi Hitler veut les mettre totalement à l’écart. Le 30 Janvier 1933, le président Hindenburg nomme Hitler chancelier. Puis, Hitler, pour assurer sa position fait incendier le Parlement et en accuse les communistes ) e parti d’Hitler En 1923, Hitler tente un coup d’état à Munich mais il échoue. Il est donc arrêté et emprisonné. En prison, il rédige « Mein Kampf » (Mon Combat).

Auparavant, il avait créé le parti nazi NSDAP en 1920 et en devient le chef. Enfin, quand il sort de prison, en 1924, il tente de récupérer le pouvoir légalement. B) Quelles sont les spécificités et les points communs a ces 3 régimes totalitaires ? 1) La création d’une nouvelle société En URSS, la société ne possède pas de classe sociale ; tous les habitants sont égaux. Il n’y a qu’une seule classe possible : celle des ouvriers et des paysans. En ITALIE, on veut établir l’empire romain comprenant toute la mer Méditerranée dirigé par l’Italie et qui a pour Rome.

En ALLEMAGNE, le but de créer une société une société de même race (aryenne) mais aussi de créer une grande Allemagne en augmentant « son espace vitale » selon elle, appelée « Lebensraum De manière général, l’individu doit se mettre au service de l’idéologie de l’Etat et du projet de la dictature. Par conséquent, l’individu n’a plus aucune liberté. 2) L’encadrement de la société – Cet encadrement se fait par la propagande : par exemple, l’URSS S Cencadrement de la société nvente « le stakhanovisme » qui pousse les ouvriers à travailler plus et plus vite.

De plus, le cinéma avec les films d’Eisenstein comme Potemkine (1925) ou Ivan le terrible (1942), met en valeur l’industrialisation du pays et Staline. En ALLEMAGNE, Goebbels, ministre de la propagande, fait des autodafés (cad brûler des livres d’auteurs juifs, socialistes et communistes). – Cet encadrement se fait aussi par le contrôle permanent de la population et plus particulièrement l’embrigadement des jeunes : Par exemple, en URSS, les « jeunes pionniers » doivent faire des exercices militaire, des exercices liés à la propagande t enfin doivent promettre de chérir leur nation.

En ALLEMAGNE, « la jeunesse hitlérienne » est destinée à être cruelle, violente et prête au combat. En ITALIE, les « Balilla » n’ont aucune éducation intellectuelle qui « ne ferait que corrompre les jeunes ». Il y aurait donc un endoctrinement des jeunes (imposer sa doctrine). Une éducation basée sur l’exercice physique, les céremonies et les chants en l’honneur du dictateur, où la pensée et la réflexion sont interdites.

Le but final est de créer les futures élites du parti et une armée mais aussi de leur apprendre à ne pas avoir peur, ? air l’ennemi et surtout à obéir. – Cet encadrement se fait surtout par la violence, la terreur et les persécutions : Toutes sortes de personnes sont atteintes par ces persécutions : En ALLEMAGNE, les cibles sont les juifs, les tsiganes, les asocios, les homosexuels, les apatrides et les opp cibles sont les juifs, les tsiganes, les asocios, les homosexuels, les apatrides et les opposants politiques.

En URSS, les cibles sont les propriétaires de terrains appelés « koulaks » et les opposants politiques. En ITALIE, les cibles sont seulement les opposants politiques. – La population est constamment surveillé par des polices qui ncouragent la délation et parfois surveillent secrètement les lieux publics: En ITALIE, il s’agit de la Lovra, en URSS de la NKUD et en Allemagne de la Gestapo. par ailleurs, les minorités et les personnes dénoncées sont envoyées dans des camps de travail.

En ALLEMAGNE, ils sont envoyés dans des camps de concentration, en URSS dans des goulags et en ITALIE ils sont exilés. De manière générale, on remarque une augmentation de la terreur parallèlement à l’augmentation de leur pouvoir. 3) Le culte de la personnalité Dans ces 3 régimes, on peut voir que le culte de la personnalité st très développé. Le portrait des dictateurs est représenté partout. Chaque famille se doit d’avoir au milieu de son salon une photo du dictateur.

Il y a de nombreuses statues dans les rues. Le but est de faire de ces hommes des personnages charismatiques, athlétiques, beaux et intelligents. Ainsi, Mussolini se fait appeler le « Duce », Hitler est appelé « Le Führer » et Staline « le petit père des peuples ». De grandes cérémonies sont couramment organisées pour célébrer la gloire du parti et du chef comme ce fut le cas pendant le congrès du parti nazi en 1936 à Nuremberg.