Les quatre cavalier de l’apocalypse

Les quatre cavalier de l’apocalypse

LES QUATRE CAVALIERS DE L’APOCALYPSE Les quatre cavaliers de l’Apocalypse sont decrits dans seulement huit versets du livre de l’Apocalypse, lequel est le dernier livre de la Bible. Les quatre cavaliers apparaissent lorsque l’Agneau (Jesus) ouvre les quatre premiers sceaux des sept sceaux (decrit dans le livre de l’Apocalypse chapitre 6). A l’ouverture de chacun de ces quatre premiers sceaux, Jean voit un cheval et son cavalier de couleur differente, Ap 6: 1-8. L’ouverture du premier sceau: apparait un cheval blanc, son cavalier tenait un arc (la conquete). (Ap 6:1-8) Et ma vision se poursuivit.

Lorsque l’Agneau ouvrit le premier des sept sceaux, j’entendis le premier des quatre Vivants crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! » {2} Et voici qu’apparut a mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore. L’ouverture du deuxieme sceau: apparait un cheval rouge-feu, son cavalier tenait une epee (la guerre). {3}Lorsqu’il ouvrit le deuxieme sceau, j’entendis le deuxieme Vivant crier ; « Viens ! » {4} Alors surgit un autre cheval, rouge-feu ; celui qui le montait, on lui donna de bannir la paix

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ors de la terre, et de faire que l’on s’entr’egorgeat ; on lui donna une grande epee. L’ouverture du troisieme sceau: apparait un cheval noir, son cavalier tenait une balance (la famine). {5}Lorsqu’il ouvrit le troisieme sceau, j’entendis le troisieme Vivant crier : « Viens ! » Et voici qu’apparut a mes yeux un cheval noir ; celui qui le montait tenait a la main une balance, {6} et j’entendis comme une voix, du milieu des quatre Vivants, qui disait : « Un litre de ble pour un denier, trois litres d’orge pour un denier ! Quant a l’huile et au vin, ne les gache pas ! »

L’ouverture du quatrieme sceau: apparait un cheval verdatre, son cavalier se nomme La Mort. {7}Lorsqu’il ouvrit le quatrieme sceau, j’entendis le cri du quatrieme Vivant : « Viens ! » {8} Et voici qu’apparut a mes yeux un cheval verdatre ; celui qui le montait, on le nomme : la Mort ; et l’Hades le suivait. Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la terre, pour exterminer par l’epee, par la faim, par la peste, et par les fauves de la terres. Les sept sceaux (6:1) 2. 1. Le premier sceau (6:1) un cheval blanc, son cavalier tient un arc. 2. 2. Le deuxieme sceau (6:3) un cheval rouge-feu, son cavalier tient une epee. . 3. Le troisieme sceau (6:5) un cheval noir, son cavalier tient une balance. 2. 4. Le quatrieme sceau 5-:7) un cheval verdatre, son cavalier se nomme La Mort. ——– Apres avoir pris le livre de la main de Dieu, et l’adoration de toute creation, l’Agneau brise les sept sceaux pour reveler le contenu. Les sceaux, comme les trompettes, vont par groupe de quatre, deux et un. L’ouverture des quatre premiers sceaux est presentee par les quatre Vivants, chacun a son tour. Chaque Vivant revele un cavalier, le quatrieme cavalier resume les trois premiers. Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la terre, pour exterminer par l’epee, par la faim, par la peste, et par les fauves de la terre » (Ap 6 :8). Le pouvoir de ces cavaliers est limite a un quart, avec les trompettes plus loin, il est limite a un tiers. Le cinquieme sceau revele ceux qui furent egorges a cause de la parole de Dieu et leur temoignage, qui est l’eglise persecutee. Le sixieme sceau revele le jour du Seigneur, qui apporte la colere de l’Agneau sur la terre. L’ouverture du septieme sceau revele le silence. Le septieme sceau resume l’histoire de l’humanite du point de vue du ciel et de l’eglise.

Il y a la guerre, la famine, et la pestilence dans le monde et la persecution dans l’eglise. La fin viendra et apportera avec elle le terreur au monde, ceci explique sans doute le silence du septieme sceau. La description de la revelation des sceaux est similaire aux signes de la fin de l’age, decrits par Jesus dans Mt 24. Il y aura les guerres, les famines et les tremblements de terre (Mt 24 :6-8), la persecution (24 :9-144, les corps celestes sont ebranles (Mt 24 :29) « Et alors apparaitra dans le ciel le signe du Fils de l’homme ; et alors toutes les races de la terre se frapperont la poitrine » (Mt 24 :30).

Apres l’ouverture des sept sceaux, on peut lire le livre roule et on le decouvre en plus de detail dans le chapitre 8. Les sept sceaux decrivent la tribulation qui est faite par l’homme (les guerres, famines et la persecution), mais tous sous le controle de Dieu. Les sept trompettes sont des desastres envoyes par Dieu dans le but de persuader l’homme de se repentir. Les sept coupes sont la colere finale de Dieu, versee sur l’homme impenitent. Le fait que c’est le Christ qui ouvre les sept sceaux, indique se souverainete sur l’avenir. Le premier sceau (6 :1)

Ap 6 :1 Et ma vision se poursuivit. Lorsque l’Agneau ouvrit le premier des sept sceaux, j’entendis le premier des quatre Vivants crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! » {2} Et voici qu’apparut a mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore. v1 – Et ma vision se poursuivit. Lorsque l’Agneau ouvrit le premier des sept sceaux – Jesus ouvre les sceaux suite a l’adoration de toute creation et de l’eglise. Jean regarde avec anticipation l’Agneau qui ouvre le premier sceau.

Il ouvre les sceaux mais pas le livre, l’ouverture des sceaux precede l’ouverture du livre. Jesus les ouvre pour nous permettre de voir l’histoire future (1 :1, 22 :6, 10). Dieu lui a confie la tache de reveler l’avenir a Son eglise cf. 1 :1, « Le temoignage de Jesus, c’est l’esprit de prophetie » (19 :10). Il faut noter le fait que l’Agneau ouvre les sept sceaux, cela signifie qu’il controle les evenement precises par les sept sceaux. Cela devrait etre un reconfort pour l’eglise. v1 – j’entendis le premier de quatre Vivants crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! – Chacun des quatre Vivants presente les quatre premiers sceaux. La tonnerre souligne l’importance de la commande « Viens ! » et qui fait apparaitre le premier cavalier. Notez que l’ouverture des sceaux n’est pas un acte passif, elle declenche des evenements. v2 – Et voici qu’apparut a mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore. – Le premier des quatre cavaliers de l’Apocalypse : cette image vient de Zacharie (Za 1 :8, 6 :1-8) ou il y a quatre chariots tires par des chevaux de couleurs differentes.

Ceux-la sont les quatre esprits du ciel qui s’en vont sur toute la terre. Les quatre cavaliers prennent chacun une direction cardinale, c’est a dire, ils ont un effet sur le monde entier. Certains voient le cavalier sur le cheval blanc comme etant le meme que Ap 19 :11, le Christ, voir Hendriksen. Mais cela n’est pas certain. Le cavalier de Ap 19 :11 tenait une epee, et celui-ci tient une arche. L’arche est peut etre celle des Parthians, qui etaient les seuls archers a cheval du monde ancien.

On lui donna une couronne, cela fait allusion au Christ qui possedait beaucoup de couronne (voir Ap 19 :12). Voir aussi le commentaire de 14 :14. La couronne est celle du vainqueur (grec, stephanos) et non pas la couronne royale (diadema). La couronne du vainqueur est appropriee pour celui qui s’en va vaincre. La couronne n’est pas semblable a celle de la Bete (13 :1) ni a celle portee par le Christ dans 19 :12. Dans ces deux exemples, on parle de la couronne royale (diadema), bien que le Fils de l’homme, dans 14 :14, porte la couronne du vainqueur.

Le quatrieme cheval resume les trois precedents et represente le mal. Le premier cheval signifie le desir de la victoire, une cause commune de la guerre, et qui est representee par le deuxieme sceau. Le troisieme sceau signifie la famine et le quatrieme signifie la mort par l’epee, la famine, les pestilences et les fauves. On doit noter que, dans le sixieme sceau, la colere de l’Agneau tombe sur les rois, les hauts personnages, les grands capitaines et les gens enrichis, entre autres, ceux qui sont responsables de la guerre.

Ap 19 :18 decrit egalement les rois, les grands capitaines, les heros, les chevaux et les cavaliers et les autres, dont la chair est devoree par les oiseaux qui volent au zenith. Les quatre chevaux couvrent les quatre directions, les quatre points cardinaux, ils sont en unisson, exactement comme les quatre premiers trompettes et les quatre coupes qui ont un effet sur toute la terre. Les quatre premiers sceaux sont presentes par les quatre Vivants, mais pas les suivants . Le premier cavalier represente la conquete, mais la couleur du cheval blanc pose des problemes pour l’interpretation.

Il se peut que Jean fait allusion a Za 1 :8, 6 :3, on il y a un cheval blanc. D’autres pretendent que le Christ ne peut etre commande par des etres celestes, donc le cavalier doit signifier la conquete de la parole de Dieu (Mc 13 :10). Il faut voir, cependant, 14 :15, ou on ordonne a quelqu’un « comme le fils d’homme » a moissonner. Il y a au moins un vers ou une fleche est semblable a la parole de Dieu : « Il a fait de ma bouche une epee tranchante, il m’a abrite a l’ombre de sa main ; il a fait de moi une fleche aceree, il m’a cache dans son carquois » (Is 49 :2).

Grimsrud pretend que le cheval blanc signifie l’art de la guerre triomphante, car les quatre cavaliers representent la guerre et ses maux : la guerre, la tribulation, la famine et la peste, et fait l’observation suivante : « Le mot vaincre est employe a 11 reprises dans le livre pour faire allusion a la victoire par un temoin fidele (une fois dans chacune des sept lettres, dans 5 5 de l’Agneau, et dans 12 :11 et 15 ;2 en parlant des serviteurs fidseles). A trois reprises il concerne la victoire par la violence (ici, dans 11 :7 ou la Bete tue les deux temoins, et 13 :7 lorsque la Bete guerroie contre les sanits et les vainc).

Dans chaque passage, le Christ et ses fideles vaincent par la mort. Satan et les pouvoirs du mal vaincent en tuant. » Johnson identifie le cavalier sur le cheval blanc avec l’Antechrist et ses puissances qui cherchent a vaincre les fideles du Christ. Les quatre premiers sceaux representent le conflit dirige vers les chretiens pour les eprouver (v10). Il continue en disant ce cette interpretation n’exclue pas le fait que les sceaux representent egalement le jugement de l’humanite en general.

Cependant, puisque le cinquieme sceau souligne le cri des chretiens martyrises, on peut supposer que les quatre premiers sceaux parlent egalement de la persecution chretienne. Chacun declenche des evenements qui separent les croyances fausses des vraies. La destruction de Jerusalem est un bon exemple (Lc 21 :20). Le cheval blanc s’en va pour vaincre, et le jugement tombe sur l’incredulite d’Israel (Lc 21 :22-23), au meme temps, on met les croyants a l’epreuve pour separer le bon grain de l’ivraie (cf. Lc 21 :12-19).