Les principaux types de communication

Les principaux types de communication

La communication interpersonnelle : un échange entre un émetteur et un récepteur. Communication de masse : un émetteur transmet des informations a plusieurs récepteurs. Communication de groupe : transmission d’information a l’encontre d’une certaine catégorie de personnes On peut supposer que chaque communication soit réussie si elle reçoit la réponse ou la rétroaction. Le terme plus connu et plus utilisé dans tout le monde entier qui décrit le processus de la rétroaction appelle fe L’autre auteur Robe une théorie mathém concept essentiel à t rétroaction (feed-back).

Entrée Système Résultat Feed-back Swip next page Shannon définit ion) apporte un unication : la Gr. 5 Dimensions universelle du processus circulaire du feed-back On peut distinguer selon Wiener deux formes de Feed-back • • Le Feed-back positif, qui conduit à accentuer un phénomène, avec un effet possible de boule de neige (hausse de la tension entre les communicants. Entre humains il s’agirait d’énervement entre deux personnes). néant), crée un frein à la communication: on ne sait même pas si le message a été reçu ou pas. On a aussi d’autre terme dans le processus de la communication, c’est le bruit. Cest tout ce qui altère l’idée et la notion de la communication. 1*2.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Valeur de l’information et son système de gestion À la base du processus de la communication est liée l’échange de l’information pertinente et Indispensable pour la société.

Aujourd’hui l’information devient stratégique et les technologies d’information participent directement à l’amélioration de la compétitivité. La fluidité de flux d’information devient un service de valeur ajoutée. Dans ce contexte, développer un système d’information et mettre en oeuvre des technologies complexes e relève plus simplement aujourdhui d’une logique de réduction des coûts, mais d’une logique de l’amélioration de la qualité des servlces.

La logistique d’information propose une démarche d’analyse et de synthèse du système d’information de l’entreprise basé sur la compréhension des processus internes et externes, compréhension capable de lui procurer la plus grande valeur ajoutée. De tous temps, les organisations ont appris à gérer l’information, c’est-à-dire identifier les informations nécessaires à leur bon fonctionnement, à les articuler les unes avec les autres, à en rganiser la collecte et la distribution, à concevoir les moyens de leur stockage.

Dans un contexte concurrentiel en pleine transformation, le système d’information de l’entreprise se doit d’être évolutif parce que le système d’information n’a 2 d’information de l’entreprise se doit d’être évolutif parce que le système d’information n’a de sens que s’il permet de gagner en compétitivité/réactivité et de maximiser la rentabilité. Les systèmes d’information aident à détecter l’émergence de nouveaux besoins et de nouvelles attentes, identifier de ouveaux produits et services, valider l’adéquation des nouveaux besoins en information et en communication.

La création d’un système d’information augmente la capacité de transmission d’information et en même temps elle diminue les délais de transmission d’informations entre les acteurs. Ainsi, on peut la considérer comme un élément vraiment important pour la rationalisation de flux d’information lié à la gestion des stocks. Les spécifications techniques, le procédé d’achat, d’exécution et de contrôle et le système d’avalisation du fournisseur font partie du système d’information.

Un autre point important lié à la structure organisationnelle et qui modifie les flux d’information est la distribution des responsabilités ou des fonctions, c’est-à-dire que quand la distribution des responsabilités liée à la gestion des stocks est plus grande, plus petite est la flexibilité pour prendre une décision dans l’oeuvre. La technologie d’information élimine les distances et facilite l’échange et la transmission d’information car son usage peut rationaliser et dynamiser les flux d’information. Mais pour obtenir un bon résultat ces technologies doivent être bien gérées.