Les Mouvements Littéraires

Les Mouvements Littéraires

MOUVEMENTS Définition Principes Genres littéraires Procédés d’écriture Auteurs Littérature courtoise «cour» (z la résidence d’un souverain). Reflète «Courtoisie» l’idéal courtois à travers les œuvres romanesques. Prône un idéal de conduite à l’égard des dames qui sont courtisées. Le roman Petits récits en vers Registre lyrique Chrétien de Troyes Guillaume de Lorris Humanisme p g «Humanisme» du latin «humanitas» (=ensemble des qualités intellectuelles, morales et physiques qui distinguent l’homme des autres créatures).

Désigne un courant de pensée qui a traversé ‘Europe de la Renaissance (16è s). L’idéal humaniste, c’est l’épanouissement de l’homme dans : – un monde de paix – un monde de culture – un monde libre Le roman, l’essai, le portrait, la littérature didactique (qui Enseigne), la poésie, l’épître Usage des sentences et des maximes Citations (Bible, textes de l’Antiquité Interpellation du lecteur François Rabelais à l’abondance – à la variété et à la virtuosité – aux thèmes baroques Le théâtre La poésie Procédés d’amplification, effets de rupture, art de la pointe, effet de mise en abyme Jean de Sponde

Agrippa d’Aubigne Guillaume du Bartas Tristan l’Hermite Cyrano de Bergerac Préciosité Mouvement féminin, caractérisé par des réunions mondaines présidées par une maitresse de maison. On y cultive le «be esprit» en critiquant

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des œuvres et en inventant des jeux littéraires. L’amour précieux s’inscrit dans la continuité de l’amour courtois et obéit au même code. Portrait, maxime, blason : poème qui fait l’éloge de la beauté ou de la laideur) —g brefs Exagérations, métaphores, périphrases Richelieu, Paul Scarron, Madame de la Fayette Madame de Sévigné

Pierre Corneille Honoré d’Urfé Classicisme Correspond à la première partie du règne de Louis XIV et à la période de la monarchie absolue. La langue est fixée, les règles énoncées et surtout codifiées par Nicolas Boileau dans son Art poétique (1674). Prône l’imitation des Anciens. Se décline en trois principes – la clarté – la vraisemblance 2 OF s du 17ème s. Le cartésianisme une des origines du mouvement européen des Lumières. Porte sur les idéaux repris dans la devise républicaine : la liberté, l’égalité, la fraternité auxquels il convient d’ajouter le bonheur.

L’autobiographie Dialogue argumentatif, ironie, implication du lecteur, éloquence René Descartes, Denis Diderot, Jean-Jacques Rousseau, Voltaire, Montesquieu, D’Alembert Romantisme Construit sur l’adjectif «romantique», ce mot désigne à l’origine les émotions des lecteurs du roman. Qualifie ensuite un mvt artist et litt européen du 19ème s. Soppose aux règles prônées par les classiques, exalte la liberté, l’imagination et considère le «moi» comme une valeur absolue. Registre de langue varié, métrique et syntaxe assouplies

Stendhal, Lamartine, Honoré de Balzac, Dante, Alexandre Dumas, Victor Hugo, Alfred de Musset, Chateaubriand Réalisme Vise à représenter les mécanismes sociaux. Sappuie sur les progrès sc, une obs minutieuse des d et une volonté de dévoiler les règles du jeu social. Descriptions de lieux, de portraits et de leçons de vie. Honoré de Balzac, Guy de Maupassant, Gustave Flaubert, Stendhal Naturalisme Le Naturalisme rend compte de la réalité de façon scientifique: il s’agit d’observer et d’expérimenter. Porte sur des personnages déclassés, issus d’un milieu populaire, avagés par des passions.

Doc utilisé dans l’œuvre, al 3 OF s de vue, utilise du DIL, de Maupassant, Joris-Karl Huysmans Parnasse Désigne à l’origine une montagne de Grèce consacrée autrefois aux Muses puis par métonymie à un groupe de poètes édités dans 3 volumes collectifs intitulés le Parnasse contemporain. Soppose aux principes du Romantisme. Le refus du lyrisme. Le retour sur un passé mythique. Le culte de la forme et du Beau. Travail de la précision du mot, du jeu des sonorités et de l’image visuelle qui évoque couleurs, lumières et reliefs.

Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Charles Leconte de Lisle, Théophile Gautier, Stéphane Mallarmé Décadence Réunit toutes les œuvres exprimant, à la fin du 19è s, une sorte de désespérance Ironique. Les artistes décadents («poètes maudits » marginaux, consacrent leur vie à l’art tout en reniant, non sans provocation, certaines valeurs sociales. Les mises en scène de rêves et de cauchemars. Le culte de l’artifice. Des mythes obsédants. Déconstruction et dispersion du langage. La poésie (sonnet, rondeau) Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Lautréamont, Tristan Corbière,

Arthur Rimbaud, Stéphane Mallarmé, Philippe de Villiers de l’Isle- Adam, Joris-Karl Huysmans Symbolisme Considère que le monde est une «représentation», le reflet d’un idéal. Seuls les symboles peuvent déchiffrer les signes de cet ailleurs spirituel. Rôle central du symbole et de l’analogie. Le poète devient voyant. Le poète est un alchimiste. 4 OF S Surréalisme Sinscrit dans la continuité du Dadaïsme et prône une rupture radicale avec le conformisme esthétique de l’époque. Image étincelle. Poème image. Mélange des genres. Le Cadavre xquis.

Métaphores André Breton Guillaume Apollinaire Tristan Tzara Littérature engagée L’engagement des écrivains se cristallise durant la Seconde Guerre mondiale : la Résistance c’est aussi un acte d’écriture. Le théâtre est le lieu de débats philosophiques et politiques. Les poètes de la résistance célèbrent la France et ses combattants. Le roman, le théâtre (burlesque et tragique), la poésie Le mythe L’allégorie Albert Camus, André Malraux, Jean Anouilh, Jean-Paul Sartre, Eugène Ionesco, Louis Aragon, Paul Eluard, René Char Absurde

La littérature de l’Absurde exprime la sensation d’impuissance et d’irrationalité nourrissant une angoisse existentielle. Disparition de toute illusion réaliste. Déconstruction du langage. Expression dune angoisse. Jeux sur le langage (humour noir, registres comique et tragique, effet de rupture dans les dlgue Alfred Jarry, Jean-Paul Sartre, Eugène Ionesco, Samuel Beckett, Albert Camus Nouveau Roman Le Nouveau Roman est inspiré des procédés d’écriture des grands écrivains de la fin de 19ème et du début du 20ème siècle (Flaubert, Proust, Faulkner). Refus du récit traditionnel S OF s