Les maladies cardio-vasculaire

Les maladies cardio-vasculaire

On appelle ce phénomène l’hétérosexuels : une maladie dégénérerait ayant pour origine la formation d’une plaque d’thermos (dépôt de lipides) sur la paroi de l’artère. Parmi les MACH les plus fréquentes figurent les corporatistes (Infarctus du myocarde de et angora), les troubles du rythme cardiaque, les maladies vasculaires cérébrales (AVEC) et les malformations cardiaques. Ces mal chaque année, survie 130000 AVEC.

Problématique : Pour elles un problème de S »pie toi importante puisque, du myocarde et vasculaires sont es MACH ont un facteur de risque commun : ‘hypertension. I. HYPERTENSION La pression artérielle ou tension artérielle est la force exercée par le sang sur la paroi des artères. Elle se mesure à l’aide de eux chiffres : la pression maximale (pression systématique) et la pression minimale (pression disloquée). Lorsque la tension est trop élevée, on parle d’hypertension artérielle.

Celle-ci est favorisée par certain selle toi eue nées page certains facteurs tels que le tabagisme, le diabète, l’alcoolisme, la sédentarité, le stress, l’association d’un contraceptif oral et du tabac ainsi que d’ apports énergétiques alimentaires excessifs C’est pour cela que la prise de médicaments afin de ramener les chiffres tensions vers la normale n’est pas nécessaire ; il suffit amplement de modifier

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
son hygiène de vie. L’HÂTA est la maladie chronique la plus répandue en France avec 16 millions d’hypertendus dont 4 millions non traités.

En effet, parmi ces 4 millions non traités, beaucoup ne se savent pas atteints car ils ne ressentent aucun symptôme. C’est pour cela qu’on la surnommé « le tueur silencieux ». L’HÂTA est un important facteur de risque cardio-vasculaire ainsi qu’une grande pourvoyeurs d’AVEC car 4/5 en résultent. Elle provoque également des sténos de la carotides. AI. STÉNOS CARTONNAIENT La sténos de la carotide est caractérisée par le rétrécissement u diamètre des artères carotides dû à des dépôts de plaques autodrome (lipides) sur leurs parties.

La formation de plaques elliptiques est donc favorisée par hypertension mais aussi par l’hérédité, l’âge, le tabagisme, le diabète et le cholestérol. Le risque de la sténos cartonnaient est constitué d’une part par la thrombose, c’est-à-dire une occlusion de la carotide et d’autre par, par la formation de caillot sur la sténos qui peut se décoller et partir dans le cerveau, c’est une embolie cérébrale. La conséquence est l’occlusion d’une a 2 irait dans le cerveau, c’est une embolie cérébrale.

La conséquence est l’occlusion d’une artère dans le cerveau qui entraînera des troubles neurologiques ou oculaires. 1 AVEC/ AI est dû à une sténos cartonnaient et des plus de 80 ans en ont une. O. S % des sujets âgés de 50 à 59 ans en ont une. La sténos cartonnaient est un phénomène découvert lors d’un écho-doper. Elle peut être traitée de différentes manières : – SI le rétrécissement de l’artère est fluidifier le sang afin d’éviter la formation de caillot au niveau de la sténos). Es sujets de plus de 65 ans ont une sténos supérieure – Si l’obstruction est plus importante, deux techniques sont ère – l’endoctrineraient : incision du vaisseau envisageables : sanguin et retrait de la plaque d’thermos (avec ses débris et restituer un bon débit de ses caillots). Elle a pour but de l’artère malade et une vascularisation correcte aux territoires irriguées par celle-ci. 2 me – complaisante.

AI. ANGOISSANTE l’angoissante consiste en une réparation de l’intérieur de ‘artère sans opération chirurgicale. Elle est couramment utilisée fin de traiter les rétrécissement des artères du coureur ou des jambes mais aussi pour les artères carotides dans le cas où ‘endoctrineraient n’ pas pu être effectuée sur un patient. Le déroulement de l’angoissante cartonnaient comprend trois étapes principales.

Tout d’abord, l’artère fémorale est ponctionnée et un gueule 3 comprend trois étapes principales. Tout d’abord, l’artère fémorale est ponctionnée et un guide est introduit jusqu’ la sténos. Puis, un cathéter ayant un ballon de dilatation à son extrémité est monté jusqu’ l’artère concernée puis le ballon est gonflé afin de pousser la plaque d’thermos et dégarnir la lumière artérielle. Enfin, on retire le cathéter et on compresse le point de ponction.

Si la dilatation du ballonnet n’ pas suffit, on introduit un sténo (petit ressort métallique) à l’intérieur de l’artère que l’on laissera définitivement dans le but de maintenir l’artère ouverte. l’angoissante présente quelques risques tels qu’une embolie cérébrale lors de la mise en place du matériel, une allergie, un hématome ou une obstruction de l’artère au niveau du point de ponction. On peut aussi observer un ralentissement du rythme éradiquer ou une baisse de la pression artérielle.