Les M Dias

Les M Dias

Medias et opinions publiques dans les grandes crises politiques en France de l’affaire Dreyfus à nos jours. Aujourdhuivles medias jouent un rôle énorme dans la vie polltique en France, car ils permettent d’arriver au pouvolr à un homme politique ou le faire tomber. Les Médias sont des moyens d’information, il y a la presse écrite, la radio, la télé (>1950) et internet (>1995). Les médias manipulent l’opinion publique pour les orientés. Problématique : Est de voir le rôle des médias et de l’opnion publique dans les cri Crise politique : Morn t y a un risque de dém de changement de g r 14 to nextÇEge siècle en France ? e est en difficulté, il d’Etat ou un risque l) Médias, opinion publique et crise politique de 1894 à 1939. A) L’âge d’or de la presse écrite et la naissance de l’opinion publique. La presse écrite est le seul médias au monde. A cette période, la presse écrite est brlllante avec des journaux qui tirent beaucoup d’exemplaire. 1) Apogée de la presse : 1900 – 1914 Le Figaro (1770) et la Croix (1880) sont les hebdomadaires les plus anciens et le quotidien est paru pour la 1 ère fois en 1904.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Le Petit Parisien (1880) a fait des reccords de tirages avec 1,8 illions de tirages/jours en 1916. reuves, cela entraîne une explosion dans la presse écrite car celle-ci était censurée 1882 : Jules Ferry : Jules Ferry rend l’école obligatoire et gratuite et laique. Cela permet aux journaux quotidiens d’exploser car les gens savent lire et écrire. Il va créer un marché de consommation avec une presse qui va s’adapter ( presse infantile, feminine ou masculine. ) Progrès technique : La rottative est une machine qui imprime des feuilles recto- verso et qui peut imprimer plusieurs feuilles en quelques heures.

La photo noire et blanche apparaît, puis dans les années 50, elle ont en couleurs. Les chemins de fer permettent une diffusion plus rapide des journaux et des informations. 3) Etude de cas : Le rôle de la presse écrite dans l’affaire Dreyfus. Rappel sur l’affaire Dreyfus : Septembre 1894 : affaire des borderaux, il y aura une enquête pour savoir qui l’a écrit et tout de suite ils vont accuser Dreyfus ( alsacien juif L’enquête montre que ce n’est pas Dreyfus qui l’a écrit mais l’Etat Major pense qu’il a trafiqué son écriture.

Octobre 1894 : Dreyfus est arrété sans preuves. Décembre 1894 : Après 5 jours de procès, Dreyfus est déclaré oupable par un tribunal militaire sans preuve et Dreyfus n’aura pas d’avocat et il est condamné au bagne à vie en Guyane. 1895 — 1896 : On découvre d’autres borderaux ( contenant des secrets militaires ) 1896 : Le général Picquart enquête et découvre que l’espion, le traitre est Esterhazy ( officier d’origine hongroise ) mais l’armée ne veut pas reconnaître son erreur et transfert Dreyfus en Tunisie.

Picquaty par 12 l’armée ne veut pas reconnaître son erreur et transfert Dreyfus en Tunisie. Picquaty parlera de l’affaire à son beau père (avocat) et donnera u journal « Le matin » dans laquelle on parlera d’erreur policière et demande de faire un nouveau procès à Dreyfus et d’en faire un au vrai traitre. 1898 : Esterhazy est jugé et acquité mais on lui demandera de quitter l’armée. Lors du procès de Dreyfus, on a demandé à un militaire de refaire le borderau qui a été détruit en immitant l’écriture de Dreyfus.

Le Beau frère du Général Picquart va en parler a un écrivain ; Emile Zola qui écrira « J’accuse » qui sera publié dans le journal « l’Aurore » dans lequel il accuse beaucoup de personne dont des militaires et ministres. Zola sera condamné à 1 an de prison pour difflamation, il profitera de son procès ouvert avec des journalistes, Zola a un avocat. Il sera soutenu par des intellectuels, des écrivains et des hommes politiques comme Jean Jaurès, Clemenceau ou Anatole France. L’affaire Dreyfus commence vraiment avec le « j’accuse »et le procès de Zola permet de le médiatiser.

Dans « La Petite République » (Gauche), Jean Jaurès écrira plusieurs articles pour défendre Zola mais aussi Dreyfus. Dans « La Libre Parole Dreyfus est vus comme un Judas, pour eux c’est un juif qui est sans doute communiste, c’est un journal ‘extrème droite qui est contre Dreyfus et Zola. 1899 : C’est le 2ème procès de Dreyfus grâce à un changement de président, Emile Loubet, le procès aura lieu à Rouen. Dreyfus sera jugé est condamné à IO ans de prison et renvoyé en Guyane, cela coupera en à Rouen.

Dreyfus sera jugé est condamné à 10 ans de prison et renvoyé en Guyane, cela coupera en deux l’opinion publique avec des Dreyfusard ( socialistes radicaux, Llgue des droits de l’homme et les intelectuels) et les anti-Drefusard ( la droite, action française, les républicains, les conservateurs, l’église et le monde paysan). 906 : Nouveau procès et pour la 1ère fois Dreyfus est innocenté et réhabilité pour faute de preuves, il est libéré et retourne dans l’armée. Rôle de la presse : 1894 – 1896 : Rôle très faible de la presse, la presse est contre Dreyfus.

A partir de 1896 : la presse se divise en 2 camps : La presse Dreyfusarde avec le journal « Aurore ». Dreyfus est le combat des valeurs de la République pour la presse de gauche, il y avait le journal : « Le Sifflet » ou « Le Grelot ». La presse antidreyfusarde qui était beaucoup plus nombreuse que la Dreyfusarde avec le journal d’extrème droite : « La Libre Parole » ( Edouard Dumont), « Action Française » (Charles Mauras) et « Le Figaro » Certains journaux restent neutres . ? Le Petit Journal » A partir de 1905 — 1906 : ‘affaire Dreyfus s’oublie, on n’en parle plus car c’est la séparation de l’Eglise et de l’Etat qui fait parler d’elle. B) 1914 – 1939 : Période où les médias se renforcent et se diversifient. 1914 — 1918 : la presse écrite est censurée, elle est sous le contrôle de l’Etat, c’est un outil de propagande. 1920 — 1930 : la presse redevient libre et les français se mettent a beaucoup lire, c’est la multiplication des journaux. y a la création des hebdomadaires et des mensuels 2 beaucoup lire, c’est la multiplication des journaux, il y a la création des hebdomadaires et des mensuels. Albert Londres est un journaliste qui fait des reportages en Afrique et en Asie, devellopement des Bd et des radios. Les années 30 : elles vont être importante pour les médias et la vie politique. 1931 : il y a une crise économique et sociale en France. 1931/1932 : Crise politique, il y a de plus en plus de scandales politicos-financiers affaire Stavisky ( la plus grosse affaire Stavisky est un truan, qui était séducteur aussi.

Il a été tué par une balle dans le dos, on dit qu’il c’est suicidé en 1933. En 1934 : La presse de droite, pense que c’est une république de pourris, c’est une vague antiparlementaire. Camllle Chautemps demissionne de son poste de 1er ministre après être mélé a l’affaire Stavisky, il est remplacé par Daladier mais lui aussi y est mélé. 6 Février 1934 : Il y a des manifestations d’extrème droite contre Daladier et pour Chiappe avec des ligues ( = regroupement de personnes ayant une chose en commun : La Croix de fer. mais aussi des combattants, ils veulent une France propre. A 17 heure, la manifestation dégénère jusqu’à minuit , les policiers et manifestants sont blessés, il y a 15 morts et 200 blessés, les camelots du roi sont des jeunes extremistes à armes blanches : « Le Populaire » déclare que c’est un coup d’Etat qui a échoué. La presse a mit tous les français contre le pouvoir. A partir du 6 Février 1 934, deux camps vont s’affronter : Printemps 1934 : la gauche va vouloir empêcher la prise du pouvoir par les fas PAGF s OF s’affronter : pouvoir par les fascistes. 935 : création du Front populaire : Leon Blum fait une alliance vec le PCF, SAO et les radicaux. Mai 1936 : Victoire du Front Populaire : Leon Blum devient autoritaire et fait interdire les ligues et les journaux. Il) 1940 – 1968 : l’Etat intervient de plus en plus dans les médias. Les médias sont un outil de propagande pour l’Etat. Il y a la multiplication des médias : la radio dépasse la presse, mais la télé est crée en 1938 mais la guerre est la prlorité, son apparition dans les ménages est lente et décalé par rapport à la radio.

A) 1940 – 1945 : Les médias pendant la guerre l) Mai – 1940 Defaite de la France, censure de la défaite de la France par ‘armée et l’Etat dans les médias, c’est le 14 juin 1940 que la vérité éclate. Cest la radio qui devient le meilleur médla car c’est du direct, en 1923, elle s’appelait TSF mais tout passe par l’Etat. Le 17 Juin 1940 : discours du général Pétain, qui demande aux français de cessaient le combat, des millions de français entendront ce message et les soldats cessent de se battre.

Pétain communique désormais par radio, les français écoutent des radios publiques car écouter des radios privées est interdit. De Gaulle tient ces discours à Londres pour que le combat continue. ) 1940- 1944 : Les médias sous Vichy Le 10 juillet 1940, Pétain obtient les pleins pouvoirs et met en place une dictature sur les médias ui sont censurés et utilisés comme outil de propagan ne occupée, se PAGF qui sont censurés et utilisés comme outil de propagande.

Dans la zone occupée, se sont les Allemands qui censurent et contrôlent tout : culture et médias. Les journaux du centre et gauche sont interdits, les seuls autorlsés sont des journaux fascistes et collabor pro-nazis et antisémithes, une seule radio est autorisée «Radio paris » qui est pro-nazis. Vichy était libre mais la censure lieu aussi « Radio Vichy Y, les journaux sont interdits, l’ennemi sont les britanniques, propagande contre les anglais.

Il n’y a plus de papier, ni d’encre car pénurie et guerre, les gens préfèrent le direct de la radio. Les français en 1940 sont pro-Pétain alors qu’en 1944, ils sont pro-De Gaulle. Pendant la guerre, il y a des médias clandestins émis depuis l’étranger. De Gaulle émet de la BBC, 2 émssions / jours. Les allemands brouillaient les ondes de Londres pour qu’on ne puissent pas comprendre les messages codés. Les résistants publient en secret Combat » qui est interdit par le régime de Vichy.

De 1940 à 1944, on a une guerre des médias, entre « Radio Vichy » et « Radio Londres Phillipe Henriot est le ministre de Pétain, antisémithe qui attaquait Pierre Dac par radio pour avoir rejoint la France Libre. 1 5 Août 1944, Pétain part avec son gouvernement en Allemagne, le régime de Vichy disparaît. 25 Août 1944, paris est libéré par la 2ème par des soldats français. Le discours de DeGaulle passe a la radio. 3) 1944 – 1945 : La GPRF rétablie la liberté pour les médias. Il crée le GPRF où tous les ministres de chaques partis cohabitent et rétablient les médias. 7 2