Les grandes questions des economistes

Les grandes questions des economistes

Les grandes questions des économistes Objectif : montrer que l’économie se base sur des questions essentielles pour comprendre le fonctionnement du marché, de l’entreprise, des relations humaines avec l’obligation de faire des choix. Mettre en avant le rôle de l’activité économique aussi bien en terme de richesse que d’équilibre introduction : Aborder les grandes c’est mettre en avant limitées avec l’obligea sous contrainte père p g les économistes ressources et donc un choix us grande utilité possible. La faut donc expliquer comment optimiser ces choix ce qui revient à maximiser l’utilité. Comment faire des choix lorsque les ressources sont limitées ? Le consommateur doit effectuer des choix en tant qu’agent économique « home ?consumions » c’est un être abstrait qui est rationnel et qui à un penchant naturel à commercer, à trafiquer. AI cherche à utilisé au mieux les ressources limitées dont il dispose sans sentiments et cherche à maximiser sa satisfaction, à savoir son utilité. ) Utilités et choix du consommateur Les ressources disponibles étant rares comparées à l’étendue des donc les préférences de chaque individus pour un bien ou un panier de biens. Un consommateur vas donc demander un produit si il reconnaît l’utilité de ce bien, ces

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
choix individuels ne dépendent donc que de ses goûts et le consommateur est souverain. Le consommateur est donc indépendant vis à vis d’autres consommateurs. Ils ne peuvent pas l »influencer dans ses choix. Ce qui est faux aujourd’hui avec la publicité où les phénomènes de modes.

Il faut donc pouvoir calculer l’utilité du consommateur que l’on va relier à la rareté. Pour les économistes est utile ce qui est capable de satisfaire un besoin. Ex : un jeune peut considéré comme utile un scooter pour es déplacements contrairement à ses parents qui le juge inutile, onéreux et même dangereux. La limite de la notion d’utilité c’est que les économistes ne distinguent pas les différents types de besoins. Ainsi même les produits néfastes à la santé de l’homme peuvent être considérés comme « utile » pour les économistes.

Mesurer l’utilité est donc une question que se posent les économistes née-classiques depuis la fin du sixième siècle. Il existe 2 façons de mesurer l’utilité : l’utilité cardinale qui peut être mesurée comme le poids, la taille, ù la température ainsi le consommateur est capable d’exprimer par un nombre le degrés d’utilité qu’il attribut à chaque type de biens ou à chaque panier de biens. Dans ces conditions, si un bien A reçois la note de 20 et bien B, 10 cela signifie pour le consommateur que le bien A procure 2 fois plus de satisfaction que le bien B. La théorie née-classique 2 que le bien B.

La théorie née-classique retient comme hypothèse de base que l’utilité procurée par chaque dose supplémentaire d’un produit consommé sera appelée l’utilité marginale et elle diminue et peu même devenir nulle à partir d’un certain seuil de attitré. Ainsi on appelle utilité totale le calcul de la somme des utilités marginales. L’utilité marginal mesure l’utilité de la dernière unité de biens consommés, ainsi l’utilité marginale va décroître lorsque la quantité consommé dune même bien augmente, exemple : plus un individus bois de verres d’eau, moins il à soif, le Emme verre d’eau n’ aucune utilité.

Le problème est qu’il est difficile de dire réellement qu’un bien procure précisément « x » fois plus de satisfaction qu’un autre bien. L’utilité ordinale où d’autres auteur du début du exemple siècle considéré que le consommateur ne pouvais pas donner une note précise à ces choix, ces préférences mais qu’il pouvait simplement les classés. On dit encore que la classification remplace la quantification.

Les préférences des consommateurs apparaissent sans évaluation précise. En calculant l’utilité marginal on peut montrer que la satisfaction n’est pas inépuisable c’est pourquoi on considérera que l’utilité est cardinal. Dock pp* L’utilité marginal va permettre d’établir la valeur des biens car elle mesure la satisfaction individuelle procurée par la dernière unité consommé d’un bien ou service.