Les effets de l entrainements

Les effets de l entrainements

Effets physiologiques des entraînements aux différentes allures ci ble (d’après Weineck. 1990) Effets des intervalles courts à la VMA (30s30s): apprendre à supporter des charges élevées de travail augmentent le V02max. augmentent la capacité aérobie des fibres musculaires (élévation du nombre et de la taille des mitochondries, de leur contenu en enzymes, accroissement d e la densité capillaire OF4 ‘Vipe next page augmentent la quant et Effets des intervalles augmentent le V02max accroissement du débit cardiaque la myoglobine. illeure régulation des systèmes dutilisation et de stockage du glycogène plus grande efficacité des systèmes de clairance du lactate. Effets de l’entrainement au seuil anaérobie (80% de VMA) augmentation de l’allure de course associée au seuil anaérobie et du temps de course maximal à cette allure (Billat et al. , 2004). augmentation du débit cardiaque par élévation du volume meilleure gestion de la thermorégulation (Takahashi et al. Ainsi, pour résumer 1998) Les données issues de la physiologie de Yeffort indiquent ‘existence de la mise en jeu de processus différenciés dans la fourniture énergétiques, dont les déterminants sont liés à la fois à la durée et ? l’intensité de la charge de travail : ‘intensité a laquelle le V02max est atteint pour un

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
effort donné correspond, en course, à la VMA. Cependant, à cette intensité, un excès de lactate est produit et s’accumule dans les cellules musculaires, cette accumulation coïncidant avec un arrêt de l’effort au bout de 6 à 9 minutes (Billat, 1996).

La fourniture énergétique est ici ? la fois d’origine aérobie et anaérobie, chacune contribuant de manière quasiéquivalente à l’effort. Ce sera ici principalement I a glycolyse qui sera activée. L’intensité maximale à laquelle seule les voies aérobies sont sollicitées est appelé SAI et correspond pour Wasserman (1973) au début de l’accumulation de lactate dans le sang. Cependant, à cette intensité l’énergie sera principalement tirée d e la glycolyse. plus l’effort se prolongera (et par conséquent son intensité diminuera), plus la fourniture énergétique sera aérobie la lipolyse 2