Les croix ethiiopiennes

Les croix ethiiopiennes

Goasdoue Yoseph Fabien World History Mid-Term Paper 15 March 2011 La Croix Ethiopienne L’Ethiopie est le deuxieme plus ancien Etat chretien dans le monde, apres l’Armenie. L’utilisation de la croix est tres importante, puisque utilisee durant chaque evenement religieux, tel la messe, le mariage, l’enterrement, cela s’explique par le caractere chretien orthodoxe du pays. Par cette croix ethiopienne datant du 4ieme siecle, nous pouvons d’abord par ses differentes formes et utilisations, apprendre comment elle a evolue au gre du developpement du christianisme en Ethiopie.

Ainsi etudier la place de la croix dans l’art ethiopien, puis tenter de comprendre pourquoi celle-ci a est quasiment reste a sa forme primaire a travers l’histoire de l’Ethiopie. Puis enfin, montrer par l’intermediaire d’une ceremonie religieuse, d’ou provient la force et l’importance de la Croix religieuse dans l’esprit des ethiopiens. La croix ethiopienne est un motif ethiopien en forme de croix. Ils existent bien entendu plusieurs croix en Ethiopie. Elles sont nombreuses et differentes que se soient par leurs formes et leurs diverses utilisations.

C’est au IV qu’apparaissent les premieres croix en Ethiopie, qui en ce temps la se denommait : L’Abyssinie. L’utilisation primordiale de ces croix etait dans les rites du guerison. La croix de guerion datant

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des tres longtemps ne furent pas retrouvees de nos jours, mais on soupconne qu’elles furent toutes en bois. Le deroulement de l’acte de guerison etait simple, la croix etait plongee dans l’eau benite, ainsi absorbe par les bons esprits. Elle etait ensuite frappee legerement sur le dos du malade afin d’en chasser les demons.

De tres nombreuses guerisons « miraculeuses » ont eu lieu par la force de la croix durant cette periode. En plus d’etre un outil de guerison cela etait aussi une protection personnelle. Portee en pendentif par les fideles, la croix protegeait le porteur contre les mauvais esprits. Il est ensuite venu les croix de benedictions, celles-ci etaient d’une taille de quinze a trente centimetre, en bois ou en metal. Elles sont utilisees bien sur pour benir mais pas seulement, elles peuvent etre aussi consacrees pour faire les offrandes, ou absoudre les peches.

Les plus grandes d’une hauteur de plus de cinquante centimetres sont employees durant les processions les processions. Souvent en argent, elles se comportent d’une poignee creuse grace a lequel elle peut etre embrochee sur un baton en bois afin de pouvoir la porter au dessus des fideles durant la ceremonie. Toutes ces croix, bien qu’elles aient differentes formes et utilisation ont des symboles communs. Les deux axes de la croix signifient les quatre coins cardinaux et par la l’evangelisation realiser dans les quatre coins du globe. De plus l’intersection, a pour image le croisement entre le divin et l’humain.

L’objet en lui meme incarne la puissance divine, surtout au main du clerge. Comme dis plus haut, la croix aussi est synonyme de protection, reflete par ces differentes branches l’abri du pelerin contre les demons. La plus connue est la croix de la Libela, ville au centre du pays. Celle-ci represente symboliquement Jesus entoure des douze apotres. Nous avons donc vu les differentes utilisations, formes et significations que peuvent avoir les croix ethiopiennes. Les croix ethiopiennes furent introduites au sein la societe ethiopienne aux alentours du IV siecles a l’instar du christianisme.

Celui-ci arriva en Ethiopie vers 330, quand le roi Ezena d’Aksoum se fut convertir par Sain Frumence de Tyr. Des son introduction la symbolique de la croix s’impose en remplacant l’image du Soleil et de la Lune sur les pieces du royaume. Durant le siecle suivant, d’autres saints viennent afin de precher la fois chretienne et par de la reussisse a faire de la religion chretienne, une religion d’etat en Ethiopie. Le christianisme orthodoxe impregna toute la societe ethiopienne, par l’introduction des croix. Les premieres a etre integrer furent les croix processions, au XVe siecle, s’en est suivit la creation de elles de benedictions. Au gre, de l’evangelisation, le nombre de croix augmentaient, ayant son pic de production au XVIe siecle, ou il etait presque impossible de voir des membres du clerge non munis de tels objets. Du a des tentatives d’imports du christianisme romain en Ethiopie, par des missionnaires, la production et l’expansion des croix diminuerent durant une courte periode. La guerre civile datant du XVIIe siecle, qui a suivit cette intrusion, a debouche sur la victoire du christianisme orthodoxe sur celui precher des jesuites, et ainsi permit le redeveloppement des croix.

Cette victoire, a mener sur plus de trois ans de suprematie de l’Eglise orthodoxe sur l’Ethiopie et de la religion chretienne comme celle d’Etat. Laissant libre la fabrication de croix, qui en plus de s’etre accelerer, a innover en creant nouveau support, du bois au metal, differentes formes, losangees ou carrees, diverses motifs relayant tout le temps a des scenes bibliques. C’est donc fort de ce tres jeune implant de la religion en Ethiopie et de sa resistance a d’autres formes de religion qui a permit le puissant developpement des croix a travers tout le pays.

L’art ethiopien, a l’image de la croix, s’est developpe sur les bases d’une tradition religieuse. Celui-ci ce manifeste sur nombre de formes mais plus particulierement sous l’architecture, l’orfevrerie et la peinture. Pour chacun de ces arts, la croix a son importance. Tout d’abord, au sein de l’architecture ; les premiers monuments tailles furent construits dans la roche a l’image des eglises la Libela. Celles-ci furent construites en forme de croix et au sous sol afin de les caches faces aux jihad islamiques, au XIII siecle. L’interieur des edifices virent naitre les premieres peintures ethiopiennes.

Cet art pictural, illustre principalement des manuscrits religieux souvent ornes de croix. Mais le plus grand art original, est tout de meme l’orfevrerie, qui prospere tout au long de la christianisation du pays. Ces diversites, ces originalites a produire des croix, comme bijoux, font de cet art le plus important de tout l’art chretien ethiopien. L’art ethiopien, est particulierement originale, faiblement influence par le monde byzantin et pas du tout par le monde romain. Cela s’explique par la victoire sur les intrusions des jesuites romains, mais aussi par le maintien de son independance.

La force de la dynastie salomonienne, menee par un temps par le Roi Selassie, durant le XXe siecle, a permit d’eviter toute invasion ou colonisation ennemie prolongee a l’image du bref passage de l’armee Mussolinienne en 1938. La preservation de cette souverainete a permit de garder l’authenticite de l’art ethiopien. Au sein de la societe ethiopienne la croix est vraiment importante, et fait pas comme dit plus haut, de l’art, des processions religieuses, de moyen de guerison, par de la est omnipresente dans la vie des ethiopiens.

Source de fierte et d’amour pour Dieu, la croix ethiopienne a un symbole si puissant du a une legende, celle de l’Imperatrice Helene. Cette femme pendant qu’elle dormait a recut une illumination qui l’a mene a mettre a feu un bucher afin que la fumee qui l’en ressort lui indiquerait l’endroit ou la croix ou Jesus a ete crucifie etait enterree. Elle mis en application cette revelation et elle c’est avere vraie. Depuis, dans toute l’Ethiopie et principalement a Addis-Abeba sur Mesqual Square, un bucher geant est allume pour rappeler cette legende.

Cette fete est tres importante en Ethiopie, puisque selon la tradition, une partie de la Vraie Croix a ete amenee en terre ethiopienne a l’Amba Geshen, un mont en forme de croix. Cette celebration en Ethiopie marque la fin d la saison des pluies, le retour au travail ainsi que le retour des voies de communication. Cette celebration et croyance, montre l’importance de la croix au sein de leur societe. Nous avons ainsi vu que par l’introduction du christianisme au IV et par de la le culte pour les croix. Celui-ci impregner toute la societe ethiopienne, au niveau de son art, de son histoire, de la vie au quotidien.