Les courants marins

Les courants marins

I- Les courants Marins Qu’est-ce que c’est ? Un courant marin est un deplacement d’eau caracterise par sa direction, sa vitesse et son debit, qui se deplace sur de tres longues distances (plusieurs milliers de kilometres), a la surface ou en profondeur des mers et des oceans du globe terrestre. Ils sont donc divises en deux groupes: -Les courants de surfaces -Les courants profonds Ses origines : Les courants sont generes soit par les vents, soit par une evaporation ou un refroidissement intenses a la surface de l’ocean (circulation thermohaline), soit par la force des marees. 1-Les courants de surfaces

Les courants oceaniques de surfaces sont produits sous l’action du vent ; ils sont diriges dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hemisphere Nord et suivant le sens antihoraire dans l’hemisphere du Sud ( c‘est l‘effet Coriolis). La localisation des courants change avec les saisons ; en particulier pour les courants equatoriaux. Les courants d’impulsion ou de surface entrainent le deplacement de masses d’eau a une vitesse generalement inferieure a 10 Km/h. Ils contribuent aux transports meridiens de chaleur des regions chaudes vers les regions froides. Les oceans participent a la regulation thermique emmagasinent la chaleur l’ete et le jour, transportent

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et restituent l’hiver et la nuit), et influencent les temperatures et les pluies des regions qu’ils cotoient. Les principales phases de la circulation sont les suivantes :– les alizes de la zone intertropicale donnent naissance a un courant qui transporte d’est en ouest les eaux chaudes de cette zone ;– lorsque ce courant chaud rencontre un continent, il se separe en deux branches qui ont tendance a se diriger vers chacune des zones de latitudes moyennes ;–les deux courants chauds, s’eloignent l’un de l’autre, et se dirigent vers les hautes latitudes d’ouest en est.

Les courants de surface concernent environ 10% de l’eau des oceans. Ils se limitent generalement aux 800 premiers metres de l’ocean 2- Les courants de Profondeur Ce sont les variations de densite (liees aux differences de temperature) et de salinite de l’eau qui sont a l’origine des courants de profondeurs. L’eau froide etant plus dense que l’eau chaude et l’eau salee etant plus dense que l’eau douce. Suivant la latitude, on peut observer des variations de temperature qui entrainent une difference de salinite de l’eau et de densite (principalement dues a l’evaporation des eaux chaudes qui se chargent en sel et a a fonte des glaces en ete ou encore a un courant d’eau vers les profondeurs du fait de la densification due au sel rejete par la banquise l’hiver, c‘est un peu comme une Decantation) creant ainsi les courants de profondeurs. Les courants les plus profonds sont les courants thermohalins et ceux qui sont un peu moins profonds portent le nom de circulation thermohaline Mais les courants profonds et de surfaces sont lies Ce schema vulgarise la transition entre un courant de surface et de profondeur?

Les principales zones de transitions sont situees sur ce schema? Mais des mouvement d’eau peuvent etre aussi crees par des marees 3- Les courants de marees La maree est le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant des eaux de mers et des oceans cause par l’effet conjugue des forces de gravitation de la lune et du soleil. Elle est due a la deformation de la surface des oceans par suite des attractions combinees des autres corps celestes.

Pour la Terre, seule la Lune et le Soleil ont des impacts significatifs, qui s’additionnent ou se contrarient selon les positions respectives de la Terre, de la Lune et du Soleil. En fait, la Lune est beaucoup plus proche de la Terre que le Soleil, mais a aussi une masse beaucoup plus petite, de telle sorte que leurs attractions sont d’ordre de grandeurs comparables : celle du Soleil est environ la moitie de celle de la Lune. Les autres corps celestes sont trop eloignes pour que leurs influences soient sensibles. L’attraction gravitationnelle etant inversement proportionnelle au carre de la distance, l’astre (principalement la Lune) attire plus fortement les masses (liquides et solides) proches. Mt Ml G = ———– Distance? En particulier, le point le plus proche de la Lune est plus attire que le point a l’oppose. Si l’on fait la moyenne des actions, on peut decomposer la force en chaque point de l’axe Terre-Lune en deux forces : -une force d’attraction moyenne, une force centripete (par rapport au barycentre Terre/Lune). Il s’ensuit une deformation de la surface des mers, mais aussi des sols, qui differe donc de ce qu’elle serait sans la presence de notre satellite et du soleil. Pour la mer, on peut comparer cette deformation a une enorme vague qui serait de forme reguliere si les fonds des oceans « etaient reguliers et s’il n’y avait pas de cotes ». L’energie cinetique des masses d’eau mises en mouvement par les courants marins peut etre exploitee grace aux hydroliennes