Les consequences de la 2eme guerre mondiale

Les consequences de la 2eme guerre mondiale

II-LA SECONDE GUERRE MONDIALE C’est le 2 septembre 1945 que s’acheva la seconde guerre mondiale. Pour la premiere fois au cours de l’histoire de l’humanite, il y aura 60 millions de morts, dont la moitie de civils. Le monde est entierement redessine, l’Europe est industriellement detruite, au profit des Etats Unis. De plus, avec l’arme nucleaire, il y a un profond traumatisme moral, pour la premiere fois, le monde est capable de s’autodetruire… Mais il y a aussi un profond espoir de renouveau, avec la creation de l’ONU et la chute des etats fascistes. Mais tres vite, les allies sovietiques et americains deviendront adversaires.

En 1946, Churchill parle de rideau de fer et en 1947 commenca reellement la guerre froide. II. 1-Les consequences humaines et sociales Pendant la seconde guerre mondiale, il y eut 6 fois plus de morts qu’en 1914/18, mais surtout, il y eut de nombreuses victimes civiles. On peut d’ailleurs remarquer que les victimes civiles touchent a certains groupes ethniques et religieux. De meme, l’URSS devait etre colonise, les nazis avaient d’ailleurs prevu de tuer 30 millions de russes et de reduire les autres en esclavage. Cette guerre a ete une guerre ideologique.

En revanche, certains pays n’ont pas eu

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ou presque de victimes civiles, c’est le cas des Etats Unis ou du Canada. En effet, ces pays n’ont pas ete occupes, a contrario de l’Europe. C’est pourquoi, le 11 septembre, les Etats Unis ont ete touches pour la premiere fois de maniere importante sur leur sol. Les pertes sont enormes, entre 22 et 26 millions de morts pour l’URSS, soit 14% de la population, 14 millions de morts pour la Chine, 7 millions pour l’Allemagne. La Pologne paye un lourd tribut, avec 18% de sa population, majoritairement des civils dont de nombreux juifs. D’ailleurs, en 1959, l’URSS compte 4 hommes pour 7 femmes.

Consequence de tout cela, il y aura un desequilibre des sexes et des classes creuses, en URSS comme dans les autres pays. Cette guerre « innove » sur de nombreux points. Tout d’abord, il n’y a plus de distinction entre le front et l’arriere. Ensuite, tous les belligerants ont pratique des bombardements strategiques. Au debut les allemands bombarderent Rotterdam ou Londres. Plus tard, des bombardements americains firent par exemple a Dresde, le 8 fevrier 1945 135000 morts. De meme, a Hiroshima, il y aura de nombreuses victimes. Un autre aspect important concerne la sous alimentation et les epidemies, par exemple la tuberculose.

En effet rien qu’a Leningrad, il y aura 700000 morts. Au pays Bas, au cours de l’hiver 1945/1946, il y aura 26000 morts. De plus 90% des prisonniers sovietiques mourront, notamment de faim. Varsovie, pillee est aussi la proie de la famine. Enfin, la guerre civile entre serbes et croates fera 1 million de morts, tandis que les allemands ou les japonais (en Chine notamment) massacreront des civils (par exemple a Oradour sur Glane). De plus, ces chiffres ne prennent pas en compte les disparus, les blesses et les juifs extermines dans les camps de concentration.

En tout, dans le monde, plus de 55 millions d’hommes et de femmes sont decedes. Sur le plan humain, la Seconde Guerre Mondiale est la guerre la plus meurtriere de tous les temps. Mais le plus frappant dans cela est le pourcentage de civils tues aussi sinon plus important que celui des soldats tues. Mais ces nombreux morts entrainent une forte baisse de la population active, une baisse du taux de natalite, un fort vieillissement de la population et un desequilibrage entre les sexes (en Russie les femmes sont plus nombreuses que les hommes) II. 2 Les consequences economiques et materiels

En Allemagne, apres la guerre, 70% des villes sont detruites. En URSS, des centaines de villes ou de villages sont reduits a l’etat de cendres, notamment a cause de la strategie de la terre brulee adoptee par les russes et des destructions systematiques de la Wehrmacht. D’ailleurs, l’URSS compte 50% des destructions mondiales, pendant la guerre et un tiers du cheptel a disparu. En Pologne, Varsovie a ete entierement detruite par les allemands, du fait des differents soulevements populaires et du pillage systematique par les Nazis. D’autres villes comme Coventry ou Dresde n’ont pas ete epargnees.

En Europe, les destructions dues aux bombardements massifs sont enormes. Pres de 60% des villes sont detruites, les maisons sont pilles et rasees. Ces degats s’elevent a environ 15 000 milliards de francs soit 2286 milliards €. Le japon est egalement en cendres et depend des americains pour son ravitaillement. Tous les grands centres industriels, dont Tokyo, sont detruits tandis que Hiroshima et Nagasaki ont subi le feu nucleaire. Dans toute l’Europe, le potentiel economique a ete reduit de moitie. Le PNB du Japon et de l’Allemagne a ete reduit de 70%, tandis que celui de la France a diminue de 46%.

Les etats sont ruines sur le plan financier, et sont endettes envers les Etats Unis. Les conditions de vie sont dramatiques, il y a des famines et le rationnement par ticket durera en France jusqu’en 1948. D’n autre cote, 30 millions d’Europeens ont ete deplaces a cause des modifications de frontiere, ou fuit l’avance de l’armee rouge. 13 millions d’Allemands fuient. En parallele, 7 millions de japonais fuient depuis la Mandchourie, la Coree ou Taiwan. Souvent faute de « patrie definie », ils attendront dans des camps. Il y aura de nombreux sans abris (8 millions en Allemagne).

Le marche noir et l’inflation accentuent encore la misere. Il y aura des modifications territoriales. En effet Staline recupera la frontiere des tzars, en deplacant la frontiere de 200 kilometres a l’ouest. L’URSS engloba alors la Bielorussie et les Etats Baltes et s’ouvrit encore plus sur la Baltique. II. 3 Les consequences politiques Les consequences politiques Apres 1945, le paysage politique d’avant-guerre est remodele dans la plupart des pays europeens. De nouvelles familles politiques, comme la democratie chretienne heritiere des anciens partis catholiques, voient le jour ou se trouvent confirmees.

D’autres plus anciennes, comme le communisme, sortent considerablement renforcees du conflit par leur role dans la Resistance et par le prestige conquis par l’Union sovietique. L’idee de l’unite europeenne, consideree par beaucoup comme un rempart contre le retour du nationalisme, rencontre de nombreuses sympathies. L’Europe occidentale se rend egalement compte de l’avancee des Etats-Unis et de l’URSS au detriment du vieux continent et espere, grace au rassemblement des peuples europeens, retrouver sa place sur l’echiquier international.