Les boissons énergisantes

Les boissons énergisantes

Les boissons énergisantes Très à la mode, les boissons énergisantes connaissent un succès fulgurant grâce à un marketing agressif et surtout à une réputation sulfureuse. Bien que disponibles en vente libre, ces boissons doivent être consommées avec modération et sont déconseillées aux personnes sensibles à la caféine (enfants et adolescents, femmes enceintes et allaitantes).

Le non respect de ces recommandations ou la consommation de ces boissons dans certaines situations ? risque peut provoquer de graves accidents cardiovasculaires ainsi que d’autres effets indésirables. En quoi les boissons énergisantes représentent-elles un danger pour le corps humain Que sont les boisso • p g . 1 . Quelques chiffres Les plus grands consommateurs de ces boissons sont les jeunes, ou les gens pressés. près de 65 % des consommateurs sont âgés de 35 ans et moins.

Un pourcentage important d’enfants, d’adolescents et d’adultes jeunes, de l’ordre de 30 ? 50 consomment plus ou moins régulièrement des boissons énergétiques. Il y a plusieurs types de consommation de ces boissons énergisantes. En France, environ 32 % des consommateurs de boissons dites énergisantes les consomment lors d’occasions estives (bars, discothèques, concerts, etc. ), 41 % en lien avec une activité sportive, 16 % en mélange avec de l’alcool.

De plus

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
comme nous allons le voir tout à l’heure, il y a des dangers pour la consommation de ces boissons notamment avec certaines substances comme l’alcool où des visites dans la tranche d’âg d’âge 18-24 ans implique un mélange boisson énergisante/alcool ou autres drogues. 1. 2. Définition Les boissons énergisantes ou « energy drinks » ne sont pas définies réglementairement mais on peut tout de même dire que c’est une boisson destinée à donner un regain d’énergie ? son consommateur, en utilisant un mélange de différents ingrédients stimulants.

Ainsi, elles se caractérisent par plusieurs points communs : les effets revendiqués car ces boissons prétendent procurer un regain d’énergie en agissant sur le système nerveux ; leur composition car ces boissons contiennent de la caféine en grande quantité, associée à d’autres substances telles que la taurine, le glucuronolactone ou des extraits de plantes ; leur cible car ces boissons visent des populations jeunes ou sportives. 1. 3. Le marketing des boissons énergisantes Nous allons maintenant vous parler du marketing qui est un arketing agressif associé aux boissons énergisantes.

Pour cela parlons des 4 p. .3. 1. Produit Ces boissons énergétiques contiennent de la caféine, taurine, du sucre sous forme de glucuronolactone, des vitamines et des édulcorants. On y trouve plusieurs ingrédients : La caféine : Le taux de caféine est 4 à 5 fois supérieur à celui des sodas habituellement consommés. La caféine est également présente dans certains ext e présents dans ces 2 concentrations. Le glucuronolactone : normalement présent dans l’organisme, est un sucre dérivé du glucose, présent à des concentrations très mportantes.

Extraits de plantes naturelles : Ginseng, ginkgo, guarana Voyons maintenant l’emballage de ces boissons : L’emballage est utilisé comme un pouvoir d’attraction avec des noms évocateurs comme Red Bull, Monster, Guru, Hype, Pussy, Rockstar etc. Les emballages sont dotés de couleurs chatoyantes et il y a des formats pour toutes les « soifs Il y a énormément de boissons différentes et les marques dérivent leur produit en plusieurs produit. .3. 2. Prix e prix constitue un argument imparable pour séduire les jeunes.

En effet, le prix est le deuxième facteur influençant le plus les hoix alimentaire des jeunes après le goût. Les boissons énergisantes ont un prix supérieur aux boissons gazeuses mais cela ne dérange pas les consommateurs car dans les boissons énergisantes il y a une valeur ajoutée qui est l’énergie, la puissance etc… Ces boissons sont souvent en promotion lorsqu’elles sont vendu par deux, en pack.. Le prix n’est donc pas en frein pour l’achat de ces boissons. 1. 3. 3. ommunication Le consommateur est influencé par les publicités, les messages que mettent en œuvre les différents types d’industrie. Elles ne vendent plus uniquement des produits de consommation, elles roposent maintenant une image, un bien-être, un mode de vie, du rêve… La promotion des produits se fait par la publicité, sur internet avec les médias sociaux et le marketing viral, sur des jeux concours. On retrouve des non traditionnelles avec la 3 marketing viral, sur des Jeux concours. On retrouve des promotions non traditionnelles avec la publicité avec des dessins animés comme celle de Red Bull.

La promotion se fait également lors d’évènements sportifs comme en FI ou il y a les marques des boissons énergisantes sur les voitures, lors d’évènement musicaux avec les concerts de DJ. Elle se fait aussi dans des jeux idéos, 1. 3. 4. distribution On retrouve les boissons énergisantes dans les restaurants, les événements artistiques, les bars, les supermarchés, les stations services, les évènements sportifs, les distributeurs à boissons, internet, evènements musicaux et les épiceries. Dans les supermarchés, les boissons énergisantes occupent des emplacements stratégiques au sein des rayons.

Il. Quelles sont les effets de ces boissons ? 11. 1. Les effets secondaires Les différents Ingrédients présents dans les boissons énergétiques affectent • l’humeur la fonction cardiaque la capacité de concentration a qualité du sommeil. Ainsi, on peut dire que derrière le baratin de l’industrie des boissons énergisantes se cachent plusieurs vérités. Nous allons maintenant étudier les différents effets des ingrédients présents dans 4 engendre des anomalies du comportement comme des crises psychotiques. De plus, la taurine pourrait perturber le fonctionnement de la glande thyroïde.

De plus il y a le glucoronolactone. On retrouve cet ingrédient en doses concentrées dans les boissons énergisantes. D’ailleurs, le taux important de cet ingrédient dans ces boissons est inquiétant. Il pourrait être toxique pour les reins. On retrouve aussi de la caféine dans les boissons énergisantes. Ainsi, une consommation trop importante de caféine peut augmenter la tension artérielle et entrainer des palpitations, des tremblements et de l’irritabilité En généralisant, on peut dire que les boissons énergisantes comportent leur lot deffets indésirables sur la santé.

En effet, la consommation importante de boissons de ce type peut engendrer des effets secondaires sur : Système nerveux central : perte de sommeil, irritabilité, anxiété, maux de tête. Système cardiovasculaire : augmentation de la pression artérielle, ccélération de la fréquence cardiaque, risques d’arythmie. Système digestif : surproduction d’acides, apparition de brûlures destomac et de dérangements gastro-intestinaux. Système rénal : production importante d’urine provoquant la perte d’eau (déshydratation) et de minéraux (sodium, potassium, etc. La consommation de ces boissons entraine aussi des problèmes de dépendance : au même titre que les drogues, l’alcool et la cigarette, la caféine contenue dans les boissons de ce type entraine une dépendance. L’arrêt de consommation de ces boissons comporte des effets secondaires tels que maux de tête, rritabilité, nervosité, anxiété et somnolan S comporte des effets secondaires tels que maux de tête, irritabilité, nervosité, anxiété et somnolance. 11. 2.

La consommation et le sport Beaucoup de sportifs consomment des boissons énergisantes sous prétexte que cela leur permet d’augmenter leur capacité physique. Mais cette consommation excessive de boissons énergisantes peut avoir des effets secondaires. C’est pour cela que l’on peut dire que les boissons énergisantes ne sont pas adaptées aux efforts physiques, quels que soit le niveau et l’intensité pratiqués. Cela concerne la pratique d’un sport, mais ussi des activités physiques de détente ou de loisir.

Ces boissons ne répondent pas aux besoins de l’organisme à reffort pour plusieurs raisons D’une part, elles n’hydratent pas bien l’organisme car elles sont trop concentrées, trop sucrées et dépourvues de minéraux. D’autre part, les substances excitantes contenues dans ces boissons, en premier lieu la caféine, sont de nature à perturber l’adaptation du cœur à l’effort, source de trouble du rythme et de malaise cardiaque. La caféine est également un puissant diurétique qui entraîne une perte d’eau et de minéraux par les urines, ce qui favorise la déshydratation.

On peut ainsi dire que les sportifs devraient s’abstenir de consommer ce type de boissons en raison de la caféine et du sucre que l’on y retrouve. Il ne faut donc pas en croire les vertus vantées de ces boissons qui soit disant permettent de stimuler l’organisme et d’améliorer les performances et l’endurance. Au contraire, l’athlète, plutôt que de se sentir en contrôle de sa performance, se retrouve dans un état de grande fébrilité e plutôt que de se sentir en contrôle de sa performance, se retrouve dans un état de grande fébrilité et de surexcitation. uis, ces boissons, riches en glucides, causer des troubles gastriques. Pendant l’effort physique, elles peuvent également causer une importante déshydratation. De plus, il ne faut pas confondre boisson « énergétique » et « énergisantes » ! En effet, Il est important de différencier ces deux types de boissons. Contrairement aux boissons énergisantes qui contiennent de la caféine pour stimuler le système nerveux central, les boissons énergétiques, telles que Gatorade ou Powerade procurent plutôt des minéraux à ceux qui pratiquent une activité sportive.

Elles permettent ainsi de lutter contre la déshydratation, la fatigue et de fournir de l’énergie. Ainsi, Les oissons énergétiques spécifiquement conçues aux efforts peuvent être consommées lors des séances prolongées. 11*3. Les effets liés à la consommation de ces boissons avec de l’alcool De plus en plus de jeune consomme ces boissons énergisantes avec de l’alcool. Mais cette pratique est très dangereuse et il est important de savoir pourquoi. En effet, La combinaison d’alcool et de boissons énergisantes peut provoquer une importante intoxication.

En effet, puisque les effets de l’ivresse seraient masqués par la consommation des boissons énergisantes, elle conduirait à une plus importante consommation d’alcool et ces ernières, augmentent l’effet excitant de l’alcool. De plus, des études (les chercheurs de l’Université du Maryland et de l’Université John Hopkins) ont prouvé les étudiants qui consomment régulièremen qui consomment régulièrement des boissons de ce type auraient plus de risques de sombrer dans l’alcoolisme car les gros consommateurs de ces boissons ont 2. fois plus de risques de développer une dépendance à l’alcool que ceux qui n’en consomment pas. Comme nous vous l’avons dit tout à l’heure, les boissons énergisantes sont fortement consommées chez les jeunes lors de oirées, ce qui les expose à un danger réel pour 3 raisons : D’une part, ces jeunes en soirée dansent, et s’exposent aux risques cardiovasculaires (tachycardie, malaise) précédemment évoqués lors des activités physiques, en raison de l’excitation du cœur par la caféine.

D’autre part, l’association malheureusement fréquente avec l’alcool accentue la déshydratation, et donne des effets cumulés sur l’organisme amenant des troubles comportementaux tels qu’une agitation, irritabilité, agressivité vis-à-vis d’autrui… voire maux de tête, malaise, perte de connaissance. Le consommateur erd le contrôle de lui-même et pris dans l’ambiance de la fête, le consommateur n’a pas conscience que son comportement a changé.

Enfin, ratmosphère chaude des bars et discothèques entraîne une sudation qui accentue la déshydratation, elle-même favorisant les troubles cardiovasculaire et comportementaux. Il ne faut donc pas associer les boissons énergisantes avec de l’alcool. On peut voir aussi que la consommation des es boissons énergisantes peuvent avoir des interactions avec certains médicaments où l’on retrouve les effets indésirables que nous avons évoqués auparavant. Ill. Etude de ca 8 ‘on retrouve les effets indésirables que nous avons évoqués auparavant.

Ill. Etude de cas sur redbull (voir internet mathylda) Redbull est une entreprise qui a été crée en 1984 en Autriche et ces seulement 3 ans après en 1 987 qu’il y a eu la commercialisation de la Red Bull Energy Drink. Cette entreprise est présente dans 184 pays et emploient environ 8300 salariés. Depuis 1987 il y a eu environ 30 milliards de cannette vendues dans le monde. Son CA est de 4,25 milliards d’euros. La France représente le Seme marché mondial. Le marché cible de cette entreprise est celui des boissons énergisantes.

L’image véhiculé par cette marque se décompose en 3 parties : On retrouve la vraie image : qui est la combinaisons d’ingrédients formulées pour des périodes activités Intense On retrouve l’image voulue : qui est de montré que ces boissons vitalisent le corps et dynamisent l’esprit. On retrouve l’image perçue : qui est que cette marque est associée à l’exploit et qu’elle est plus appréciée pour son image que pour le goût de ses produits. La cible de cette marque est les personnes entre 15 et 35 ans en recherche d’adrénaline comme les fêtards, les étudiants qui révise, les sportifs Cependant il y a beaucoup de concurrence : 9