Les beatles

Les beatles

The Beatles est un groupe musical originaire de Liverpool, composé de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr. Il demeure, en dépit de sa séparation en 1970, l’un des groupes de rock les plus populaires au monde. En dix ans d’existence et seulement huit ans de carrière discographique (de 1962 à 1 970), les Beatles ont enregistré douze albums originaux et ont composé plus de 200 chansons.

Une productivité particulièrement remarquable dans la période 1963-1966, où, entre les tournées incessantes et la participation à deux longs métrages, ils ont publié sept albums, treize singles et douze EPS, ar ailleurs emportés dans un phénomène d’ampleur dénommé Beatlemania. Considérées comme chansons des Beatle générations suivante t de nombreux genres reggae, la soul ou la 2 -pe next page ées 1960, les nie ainsi que les été adaptées ? e jazz, la salsa, le oque.

Au XXIe siècle, le groupe jouit toujours d’une grande popularité ; ses chansons sont jouées et reprises dans le monde entier. Le duo d’auteurs- compositeurs Lennon/McCartney reste célèbre comme créateur de standards qui ont fait l’objet de milliers d’adaptations dans les décennies suivantes. Les Beatles demeurent les artistes ayant vendu le plus grand ombre de disques au

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
mondel ,2.

Ce chiffre était déjà estimé par EMI dans les années 1980 à plus d’un milliard de CD, vinyles, et même 78 tours en Inde, vendus à trave Sui # to page travers la planète 1 et il a continué à augmenter jusqu’? aujourd’hui atteignant un chiffre supérieur à 2 par ailleurs, on a calculé dans les années 1970 qu’à tout moment, l’une des interprétations de la chanson Yesterday (on en dénombre plus de 3 0006) était jouée par une radio quelque part dans le monde. ? Placés à la proue » de l’évolution de la jeunesse et de la culture opulaire des années 1960, leur style, leur habillement, leurs discours, leurs orientations, leur popularité planétaire, leur conscience sociale et politique grandissantes au fil du temps, ont étendu l’influence des Beatles bien au-delà de la musique, jusqu’aux révolutions sociales et culturelles de leur époque. Mendips, la maison d’enfance de John Lennon. Les deux membres des Beatles encore en vie, Ringo Starr et Paul McCartney (en 2009).

Les statues de cire des Beatles au musée de Madame Tussaud ? Londres. Sommaire 1 Membres 1. 1 Les Fab Four 1. 2 Membres additionnels 1. 3 Le « cinquième Beatle » Histoire 2. 1 1957 à 1962 : la formation et les débuts 2. 1 . 1 Des Quarrymen aux Beatles 2. 1. 2 Les séjours à Hambourg 2. 1. 3 L’apport décisif de Brian Epstein 2. 1-4 L’intuition de George Martin 2. 2 1963 à 1966 : la Beatlemania 2. 2. 1 Analyse du phénom 2 2 des tournées 2. 3 1967 à 1970 : les années studio 2. 3. 1 Le triomphe de Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band 2. . 2 Mort de Brian Epstein et premier échec 2. 3. 3 Fondation d’Apple Corps 2. 3. 4 L’Inde et le Maharishl 2. 3. 5 Yoko Ono et l’Album blanc 2. 3. 6 ce projet Get Back 2. 3. 7 Abbey Road, l’ultime réussite 2. . 8 « Paul est mort » 2. 3. 9 La séparation du groupe 2. 4 Depuis 1970 2. 4. 1 Une popularité jamais démentie 2. 4. 2 Le nettoyage posthume 2. 4. 3 Réédition de tout le catalogue remasterisé 2. 4. 4 Lancement du catalogue en téléchargement légal 3 Analyse musicale 4 Héritage 4. 1 Impact sur la musique 4. Impact sur l’industrie discographique 43 Reprises, adaptations et parodies 4. 4 Tourisme, monuments, lieux dédiés 4. 5 Autres hommages 4. 6 Produits dérivés 47 Cursus universitaire 5 Records établis 5. 1 Albums 5. 2 Singles 5. 3 Prestations 6 Œuvre 6. 1 Discographie 6. 1 . Albums officiels 6. 1. 2 Singles officiels 6. 1-3 Compilations notables et albums posthumes 6. 2 Filmographie 6. 2. 1 Films officiels 3 2 parce qu’ils étaient du genre à se mettre ensemble. Pourquoi étaient-ils ensemble, se demandèrent-ils, pourquoi après tout, pourquoi ?

Alors ils se mirent à faire pousser des guitares et fabriquèrent un bruit. Bizarrement, personne ne fut intéressé, et les trois petits hommes moins encore que tout autre7. » C’est en effet lui qui fonde en 1957 son groupe, The Quarrymen, ancêtre des Beatles. Il recrute rapidement Paul McCartney (né le 18 juin 942 à Liverpool) en juillet 1957, puis accepte un ami de celui- ci, George Harrison (né le 25 février 1943 à Liverpool, et mort le 29 novembre 2001 à Los Angeles) en février 1 9588.

Sils jouent, au départ, tous de la guitare, les rôles se répartissent dès 1961 avec Lennon à la guitare rythmique, Harrison à la guitare solo, et McCartney à la basse. Le quatrième membre du groupe – tel qu’il est connu sur tous ses albums – est recruté bien après les autres, il s’agit de Ringo Starr (Richard Starkey de son vrai nom, né le 7 juillet 1940 à Liverpool), qui tient la batterie à partir de l’été 19629.

Si, pour les premiers albums du groupe, les quatre garçons gardent généralement leurs guitares et batterie respectives, ils apprennent bien vite à varier, jouant du piano, toutes sortes de claviers et Instruments divers, de percussions, inversant les rôles… Paul McCartney se charge ainsi du solo de Taxman à la place de George Harrison10, et joue également de la batterie sur plusieurs chansons comme Back in the U. S. S. R. 11. À l’inverse, il arrive à Lennon ou à Harrison de tenir la basse, comme sur Helter Skelter.

John et Paul jouent, seuls, de t 4 92 Lennon ou à Harrison de tenir la basse, comme sur Helter Skelter. John et Paul jouent, seuls, de tous les instruments sur The Ballad of John and Yok012. Les membres du groupe introduisent également de nouveaux sons : Paul McCartney est un des premiers à utiliser le Mellotron fin 1966, George Harrison introduit la guitare électrique à 12 cordes sur l’album A Hard Day’s Night, joue de plusieurs instruments indiens, notamment le sitar, sur plusieurs chansons à partir de 1965.

Il est également un pionnier de l’utilisation du synthétiseur dans le rock, sur l’album Abbey Road 13. les Beatles comptent trois chanteurs à part entière : John, Paul et George. Ils interprètent généralement, respectivement, les chansons qu’ils ont composées, le duo Lennon/McCartney étant nettement en tête sur les albums. Au niveau des chœurs, deux d’entre-eux accompagnent le chanteur principal, sans compter bien sûr les harmonies à trois voix, voire, virtuellement, jusqu’? neuf voix comme sur la chanson Because.

Sur les premiers albums, Harrison chante deux ou trois reprises de standards du rock ou de chansons composées par ses camarades, avant de passer à ses propres compositions, dans les mêmes proportions. Quant au batteur du groupe, il Interprète une chanson par lbum (à l’exception de A Hard Dayls Night et Let It Be où il ne chante pas), reprise ou composée par le tandem. Dans les dernières années du groupe, il interprète cependant ses propres chansons 14. Membres additionnels Jimmy Nicol est le seul musicien à avoir joué sur scène avec les Beatles durant la Beatlemania. es Beatles ont s 2 seul musicien à avoir joué sur scène avec les Beatles durant la les Beatles ont, durant leur carrière, fait appel à de nombreux musiciens de studio, qu’il s’agisse de joueurs « classiques » de cuivres et de cordes (par exemple sur Yesterday ou Penny Lane)15, ou même d’orchestres symphoniques entiers pour des chansons comme A Day in the Life ou plusieurs titres d’Abbey Road16. Leur producteur et arrangeur George Martin joue fréquemment du piano et des claviers sur leurs albums.

II arrive occasionnellement que des proches se joignent au groupe, comme Eric Clapton et Brian Jones sur certaines chansonsl 7. Cependant, quatre musiciens occupent une place particulière. Pete Best (né le 24 novembre 1941), tout d’abord, a été le batteur du groupe de 1960 à 1962, durant les séjours des Beatles ? Hambourg et leurs concerts au Cavern Club de Liverpool, avant ‘être évincé à la demande de George Martin, qui le trouvait inadapté à l’image du groupe.

Sa carrière ne décolle jamais par la suite, lui valant de passer à la postérité comme l’homme qui a raté de peu le succèsl 8. Autre musicien des débuts du groupe, Stuart sutcliffe (23 juin 1940 10 avril 1962), arni peintre de Lennon, est le premier bassiste des Beatles. Sans véritablement maîtriser son instrument, il participe aux premières tournées du groupe à Hambourg, avant de reprendre ses études d’art. Il meurt prématurément avant que le groupe ne connaisse le succès internationa119.

Jimmy Nicol (né le 3 août 1939) occupe une place particulière parmi les musiciens qui ont entouré les Beatles, puisqu’il est le seul ? 6 92 place particulière parmi les musiciens qui ont entouré les Beatles, puisqu’il est le seul à être monté sur scène avec eux durant la Beatlemania en juin 1964. Alors que Ringo Starr est hospitalisé en urgence, Nicol est chargé de tenir la batterie pendant quelques jours durant une tournée en Europe puis en Océanie20.

Enfin, Billy Preston (2 septembre 1946 6 juin 2006) est le seul musicien à avoir participé durant presque tout un album (Let It Be) à toutes es sessions en studio ainsi qu’au célèbre concert sur le toit de l’immeuble Apple, et surtout à être crédité comme musicien additionnel sur un album du groupe21 Le « cinquième Beatle » Au cours du temps, un grand nombre de personnes ont pu prétendre au titre de « cinquième Beatle à commencer par les quatre musiciens qui ont joué avec eux en concert, Stuart Sutcliffe, Pete Best, Jimmy Nicol et surtout Billy Preston pour son travail aux claviers sur l’album Let It Be21.

S’y ajoute également l’artiste et bassiste Klaus Voormann, ami du groupe depuis leurs séjours à Hambourg, qui a souvent joué avec eux durant leurs arrières en solo et a contribué à plusieurs travaux du groupe, notamment pour la pochette de l’album Revolver récompensée dun Grammy Award22. D’autres personnes ressortent également, notamment Neil Aspinall, road manager du groupe de ses débuts à 1963, puis leur assistant personnel, et enfin président d’Apple Corps durant 40 ans, mais aussi Derek Taylor, leur attaché de presse et confident.

George Harrison a déclaré que Taylor et Aspinall étaient sans contestation les deux « cinquièmes » Beatles23. Cer 2 a déclaré que Taylor et Aspinall étaient sans contestation les eux « cinquièmes » Beatles23_ Certains, plus éloignés du groupe, se sont vus attribuer le titre. Le journaliste Ed Rudy s’est ainsi surnommé « le cinquième Beatle » pour avoir été le seul journaliste à accompagner le groupe durant sa première tournée américaine et en avoir tiré de nombreuses interviews.

Le disc jockey Murray Kauffman (dit Murray the K), également proche du groupe durant leur première tournée et fervent défenseur de leurs disques, assure en direct avoir été intronisé « cinquième Beatle » par George Harrison lui-même. Il s’est avéré par la suite u’il n’en était rien. Enfin, le footballeur George Best, joueur britannique emblématique dans les années 1960, acquiert un tel statut, à l’époque, qu’il se fait humoristiquement surnommer ainsi24.

De façon plus précise, deux personnes sont généralement considérées comme le « cinquième Beatle » pour leur rôle dans la carrière du groupe. Brian Epstein, manager des Beatles de 1962 à sa mort en 1967, celui qui a créé leur image et a décroché leurs premiers contrats en tant que Beatles, sur le sol anglais, poussant Paul McCartney à déclarer : « si quelqu’un a été le cinquième Beatle, c’était Brian25 Cest enfin George Martin à qui ce titre est le plus souvent accordé.

C’est lui qui a engagé les Beatles sur son label Parlophone, en 1962, et qui a été leur producteur du début à la fin de leur carrière. Il a, à maintes reprises, joué des claviers sur leurs disques, a contribué à leur éveil musical, ? introduire de nouveaux instruments dans leur musique, a 92 disques, a contribué à leur éveil musical, à introduire de nouveaux instruments dans leur musique, a écrit la plupart des arrangements, parmi lesquels ses fameuses partitions pour Eleanor Rigby ou All You Need Is Love26.

Histoire 1957 à 1962 : la formation et les débuts Des Quarrymen aux Beatles Article détaillé : The Quarrymen. « Rien ne m’a vraiment touché jusqu’au Jour où j’ai entendu Elvis. Sil n’y avait pas eu un Elvis, il n’y aurait pas eu les Beatles27. » — John Lennon John Lennon est un adolescent de Liverpool élevé par sa tante « Mimi » — Mary Elizabeth de son vrai nom28. Son père, Alfred « Freddie » Lennon, un marin, a rapidement délaissé sa mère, Julia Stanley, et son enfant.

Julia, qui n’a pas les moyens d’élever John seule, le confie à sa sœur Mimi. Dès qu’il découvre Elvis et le rock ‘n’ roll, John veut devenir musicien, se voit offrir un banjo puis une guitare par sa mère, et ne tarde pas à monter son premier groupe, The Quarrymen. e 6 juillet 19576, à Woolton dans la banlieue de Liverpool, John Lennon, qui a alors 16 ans, et son groupe de skiffle donnent un concert pour la fête paroissiale de l’église St. Peter. À la fin du concert, Ivan Vaughan, un ami commun, présente Paul McCartney à John Lennon.

Paul prend alors une guitare et joue Twenty Flight Rock d’Eddie Cochran devant un John un peu éméché mais néanmoins très impressionné. Quelques jours plus tard, Pete Shotton, autre membre des Quarrymen, propose à Paul de se joindre au groupe. Celui-ci, qui n’a que 15 ans, accepte. La maison du 20, Forthlin Road, où vécut Paul McCartney avec s n’a que 15 ans, accepte. La maison du 20, Forthlin Road, où vécut Paul McCartney avec son père et son frère, à Liverpool.

En février 19586, sur l’insistance de Paul, et malgré les réticences de John qui le trouve trop jeune, George Harrison intègre le groupe comme guitariste solo. À trois – guitaristes et chanteurs – au sein d’une formation à géométrie variable qui s’appellera ? our de rôle, The Rainbows et Johnny and the Moondogs29, avec ou sans batteur, ils jouent dans les clubs de Liverpool, comme le Jaracanda, un coffee-shop dirigé par Allan Williams qui officie en tant qu’agent pour le groupe débutant.

Ils se produisent également au Casbah, dirigé par Mona Best, la mère de leur futur batteur Pete Best. D’autres portes s’ouvrent ensuite, dont le Cavern Jazz Club, alors que le rock ‘n’ roll et le Mersey Beat, les styles des groupes de Liverpool, deviennent populaires dans cette ville. Autodidactes, influencés par le rock ‘n’ roll (Elvis Presley pour ommencer, mais également Chuck Berry, Buddy Holly, Little Richard, Gene Vincent et bien d’autres) ainsi que par le blues noir américain, ils jouent les morceaux de rock du moment « à l’oreille sans partitions.

Mais dès le départ aussi, John Lennon et Paul McCartney s’associent et s’entendent pour écrire ensemble des chansons, par dizaines, assis face à face avec leurs guitares dans une parfaite symétrie (Paul est gaucher), affinant leur technique au fur et à mesure. Quelques-unes d’entre elles, comme One after 909, ressortiront sur les albums des Beatles des années plus tard6. Ils partagent également un drame 0 2