L’enfant de victor hugo les orientales

L’enfant de victor hugo les orientales

La guerre est l’axe principal du poeme car Victor Hugo veut en denoncer les mefaits pour cela il utilise un registre plutot pathetique, mais elle est souvent enoncee de maniere implicite. Le texte nous donne a la fois l’impression d’etre proche du narrateur, complice mais il nous demande aussi de reflechir sur ses consequences et de se rallier a sa cause. En effet la guerre n’est jamais evoquee directement. Il n’y a que dans le premiere hemistiche du premier vers de la premiere strophe que l’on peut comprendre qu’une guerre horrible a eu lieu.

L’ellipse (vers 1) « Les Turcs ont passe par la » nous pousse a deviner qu’une terrible bataille c’est deroulee et nous pousse aussi a deviner le pire. L’autre hemistiche du vers et le vers suivant sont au present, contrairement aux quatre autre vers qui suivent et qui eux sont au passe, ce present ne donne plus une impression de description mais l’impression d’etre presque le temoin de la scene, du massacre.

Le narrateur utilise de nombreuses metaphores et comparaison comme par exemple (vers 29-30) « qu’un cheval au galop met toujours en courant cent ans a sortir de l’ombre » Cet enjambent qui dans le contexte

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
historique nous parle du peuple grecque qui cherche a sortir de la domination Turcs, le cheval representant le peuple grec et l’ombre le peuple turc.

Dans ce poeme Victor Hugo parle aussi de l’Iran qui est egalement envahi par les Turc (vers26-27) « Est-ce d’avoir ce lis, bleu comme tes yeux bleus qui d’Iran borde le puits sombre ? Cette comparaison nous parle des enfants grecs « tes yeux bleu » et du peuple d’Iran « lis bleu » qu’il compare pour montre leur similitude le « bleu » pour parler du peuple turc et le « puits sombre » c’est la domination turc.