L’economie

L’economie

Une définition généralement admise, particulièrement utilisée n écologie humaine, le rapport triangulair organisée de cette es ce _ • Ripe View next page L’environnement est activité, et donc de la gie comme étant e espèce, l’activité de cette activité. ondition de cette un écologue est un spécialiste de l’écologie. Ce terme ne doit pas être confondu avec la dénomination écologiste. Sommaire [masquer] 1 Définition 2 Différentes disciplines scientifiques de l’écologie 3 Disciplines dérivées de l’acception « large » du terme écologie 4 Principes fondamentaux d’écologie (discipline scientifique) 4. Biosphère et biodiversité . 2 Écosystème 4. 3 Homéostasie 4. 4 Biomes 4. 5 Productivité des écosystèmes 5 Crises écologiques plantes, les micro-organismes, mais pouvant aussi inclure les autres individus, la société, etc. ) et par abiotique il faut entendre tout ce qui n’est pas vivant (les objets, la technologie, la connaissance, etc. ). Dans le champ scientifique le terme « écologie » désigne la science qui se donne pour objet les relations des êtres vivants (animaux, végétaux, micro-organismes, etc. ) avec leur habitat et l’environnement, ainsi qu’avec les autres êtres vivants2.

Il convient de bien distinguer l’écologie de l’écologisme qui correspond aussi à l’écologie politique qui est donc un domaine

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
qui utilise les résultats de l’écologie « scientifique » dans le domaine de la gestion de la société. Une autre définition proche est l’étude scientifique des interactions qui déterminent la distribution et l’abondance des organismes vivants. Ainsi, en science, l’écologie est souvent classée dans le champ de la biologie. Cette science étudie deux grands ensembles : celui des êtres vivants (biocénose) et le milieu physique (biotope), le tout ormant l’écosystème (mot inventé par Tansley).

On peut noter que le terme écosystème n’est que la contraction de l’expression système écologique : cette formulation est peu employée ; elle renvoie pourtant à la théorie des systèmes et permet de placer l’écologie dans un contexte plus général. Par ailleurs à partir du mot écosystème l’écologie peut être définie de façon plus concrète commettant la science des écosystèmes écosystème étant une unité d’appréhension de la nature. On étudie les écosystèmes à l’aide d’un » macroscope » selon l’expression magée de H. T. Odum reprise par Joël de Rosnay dans le titre dun ouvrage qui porte donc ce titre.

Cécologie étudie les flux d’énergie et de matières (réseaux trophiques) circulant dans un écosystème. L’écosystème désigne une communauté biotiq 2 OF s matières (réseaux trophiques) circulant dans un écosystème. L’écosystème désigne une communauté biotique et son environnement abiotique3. Le concept d’écologie a été introduit en France par les géographes de l’école des Annales de géographie, notamment Paul Vidal de La Blache, qui suivait de res — surtout après 1871 les travaux allemands, notamment ceux de Friedrich Ratzel.

Les Annales furent le siège d’une collaboration entre des géographes et des botanistes comme Gaston Bonnier. [réf. nécessaire] Plus spécifiquement, le terme « écologie » semble avoir été utilisé pour la première fois en français vers 1874. Dans son ouvrage Morphologie générale des organismes, Haeckel désignait en ces termes : « la science des relations des organismes avec le monde environnant, c’est-à-dire, dans un sens large, la science des conditions d’existence »1 . Toutefois, l’orientation néolamarckienne prise en France à cette époque, fit que le concept se développa beaucoup plus chez les anglo-saxons. réf. nécessaire] Différentes disciplines scientifiques de l’écologie[modifier I modifier le code] Dans le champ scientifique, l’écologie fait partie des sciences biologiques de base qui concernent l’ensemble des êtres vivants[pas clair]. Il existe en biologie divers niveaux d’organisation, celui de la biologie moléculaire, de la biologie cellulaire, la biologie des organismes (au niveau individu et organisme), l’étude des populations, l’étude des communautés, es écosystèmes et la biosphère.

Le domaine de l’écologie scientifique regrouperait les dernières catégories. En effet, elle est une science holistique qui étudie non seulement chaque élément dans ses rapports avec les autres éléments, mais aussi l’évolution de ces rapports selon les modifications que subit le milieu, les populations animales et végétales. C 3 OF s rapports selon les modifications que subit le milieu, les populations animales et végétales. Ces rapports sont décrits du plus petit niveau jusqu’au niveau le plus global.

Certaines de ces sous-disciplines sont : ‘écophysiologie, qui étudie les relations entre un processus physiologique et les facteurs environnementaux ; l’auto-écologie (ou autécologie), qui étudie les relations entre un type dorganisme et les facteurs de l’environnement ; l’écologie des populations (ou démo-écologie), qui étudie les relations entre une population d’individus d’une même espèce et son habitat ; l’ergomotricité qui aide l’homme à se mettre en relation avec son milieu environnemental. a synécologie, qui étudie les relations entre une communauté d’individus d’espèces différentes et l’environnement ; ‘étude des écosystèmes l’écologie globale, qui étudie l’écologie à l’échelle de l’écosphère ou biosphère (totalité des milieux occupés par des êtres vivants). En tant que science biologique, l’écologie est fortement liée dautres branches de la biologie, principalement, la génétique des populations, la physiologie, l’éthologie et les sciences de l’évolution3.

Elle est également en lien avec la géologie pour l’étude de l’environnement abiotique, notamment la pédologie (l’étude des sols) et la climatologie ainsi que la géographie humaine et physique. Le terme « écologie » est souvent utilisé de manière erronée pour désigner l’écologie politique, l’environnementalisme (ou l’écologisme) et l’écologie sociale.

Disciplines dérivées de l’acception « large » du terme écologie[modifier modifier le code] La définition « large » du terme écologie ouvre, sur le même principe de l’interaction entre un individu et son milieu, à une quantité très importante de domaines de réflexion, et sont classées dans l’écologie 4 OF S milieu, à une quantité très importante de domaines de réflexion, t sont classées dans l’écologie de nombreuses disciplines Le chef Raoni, chef amérindien très célèbre pour son activisme écologique.