L’ecole systemique

L’ecole systemique

– L’ecole systemique ? L’ecole systemique se base sur la notion de systeme, dans lequel un ensemble de parties independantes avec differents organes, procedures, et idees, sont agencees en fonction de la realisation d’un objectif commun et distinct de son environnement. La theorie des systemes se fonde donc sur l’idee que cette logique est applicable a tout ensemble organise quel qu’il soit, dans le but d’agir.

Cette ecole cherche a combler les differents courants de pensee en matiere d’organisation, mais aussi a abolir les barrieres separant les autres sciences de l’activite humaine C’est dans ce contexte que l’approche systemique fait son apparition au debut des annees 50 aux etats unis et arrive en France dans les annees 70.

Elle se definit comme une nouvelle discipline qui regroupe les demarches theoriques, pratiques et methodologiques , relatives a l’etude de ce qui est reconnu comme etant trop complexe pour pouvoir etre aborde de facon reductionniste. Elle pose des problemes de frontieres, de relations internes et externes, de structure, de lois ou de proprietes emergentes caracterisant le systeme comme tel, ou des problemes de mode d’observation, de representation, de modelisation ou de simulation d’une totalite complexe.

De nombreux theoriciens ont tentes d’appliquer cette approche avec : – Mintzberg (1939)

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
qui definit 3 roles du dirigeant qui sont de diriger l’action, travailler sur le facteur humain et travailler au niveau de l’information. Pour cela il fallait une bonne coordination des individus avec un noyau operationnel, un sommet strategique, une ligne hierarchique, un techno-structure et enfin un soutien fonctionnel/logistique et une ideologie.

Il a ainsi definit 7 types d’organisation qui sont l’organisation entrepreneuriale mettant l’accent sur le sommet strategique, l’organisation mecaniste mettant cette fois-ci l’accent sur techno-structure, l’organisation « divisionnalisee » insistant sur ligne hierarchique, l’organisation professionnelle avec son centre operationnel, l’organisation innovatrice soutenant la logistique, l’organisation missionnaire accentuant sur l’ideologie et enfin l’organisation politisee ou aucun element ne domine. Porter (1947) qui distingue les decisions deliberees et les decisions emergentes, car il oppose les decisions plutot choisie par l’entreprise en fonction de ses objectifs, activites avec les decisions plutot imposees par des contraintes, des concurrents qui canalisent, contraignent alors les actions de l’entreprise. La formulation d’une strategie suppose l’analyse de l’entreprise avec son environnement. En effet celle-ci evolue dans un systeme concurrentiel complexe. L’objectif de l’entreprise est de trouver un avantage concurrentiel en faisant des choix strategiques. Woodward (1916-1975) qui demontre que la technologie est un facteur de contingence. En effet il explique les differences de choix de structure des organisations, par leur type de technologie. – Lawrence & Lorsch (1967) qui explique que les parties de la structure d’une organisation doivent s’adapter a leur environnement et donc se differencier les unes des autres si besoin est. En revanche, il est necessaire de mettre en place des procedures d’integration pour reconstituer l’unite.

Il formalise ainsi les notions de differenciation et d’integration. Donc meme si l’approche systemique apporte de nombreuses solutions, elle ne permet pas toujours de repondre aux imprevus dans un monde en perpetuel evolution. L’ecole a forme ainsi plusieurs generations a cette theorie systemique. Les premieres applications apportaient des solutions precises d’avantage a des problemes “bornes”, soit clairement definis. Mais on s’est rendu compte qu’il y avait quelques failles a cette approche.

En effet les situations reelles dans les entreprises et les administrations posaient d’avantage de problemes “ouverts” soit complexes, subissant l’influence de nombreuses variables interdependantes, pouvant evoluer de nombreuses facons, etre resolu de plusieurs manieres avec des questions necessitant la reflexion a long terme. En effet leurs donnees sont souvent sujettes a interpretation ou nous confrontent en entreprise, a des questions suscitant de nombreuses pistes de reflexions comme les questions suivantes : “Dans quel contexte est-ce que mon organisation est susceptible d’evoluer dans cinq ans ?  ; “Comment s’organiser pour que les employes gardent le moral ? ” ; “Comment modifier l’organisation des services de R & D pour leur donner plus de reactivite ? ” ; “Quelle politique de formation mene pour repondre aux futurs besoins de competences ? ” et bien d’autre … La troisieme generation de l’approche systemique resout desormais d’avantage ces problemes ouverts et interdependants, avec differents aspects d’une situation (financiere, organisationnelle, strategique, technique, humaine, sociale, psychologique, etc) qui contribuent a la construction de projets satisfaisants sur tous les plans dans les systemes sociaux.

Elle s’interesse ainsi aux equipes, entreprises, systeme d’organisation auxquelles elle propose des outils d’analyse strategiques, de constructions et de pilotage de projet. La systemique est donc percue comme un moyen d’agir dans un monde interdependant. L’approche systemique est ainsi reutilisee de plus en plus. En effet cela est du particulierement a l’effondrement des couts d’acquisitions des informations, et des couts de transaction, des nouvelles facilites offertes pour le traitement des donnees , de la globalisation et de la mondialisation des echanges.