Le transport aérien

Le transport aérien

Dans le cas du marché du transport aérien, il apparaît que compagnies aériennes, comme la compagnie à bas coût airain, ont des pratiques qui visent à tromper les consommateurs ? publicité mensongère sur le prix réel des billets, information incomplète sur les prestations et les tarifs, information peu accessible quand celle-ci n’est fournie qu’en anglais. Plus globalement les consommateurs de transport aérien ont une faible connaissance de leurs droits et ils ne peuvent pas avoir une connaissance complète de l’offre étant donné sa complexité.

On parle alors d’asymétrie de l’information. Par ailleurs la condition d’atomiste du marché est menacée par les stratégies de rachat de concurrents menées par la plupart des compagnies aériennes. Cela contribue à diminuer le nombre d’offreurs sur ce marché et favorise la création d’un ligotée. On peut affirmer que la sécurité aérienne est un bien (ou sens,’ici) public bisexuelle répond aux deux critères qui définissent celui- Tout d’abord la sécurité aérienne est un service pour lequel il ne peut pas avoir de rivalité entre les consommateurs.

En effet la se en place et l’observation de règles de sécurité pour certains voyageurs n’empêchent pas les autres d’en profiter. En outre c’est un service pour lequel il n’

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
a pas désillusion possible : si des règles de sécurité (coûteuses) sont mises en place, elles profitent à tous car elles contribuent à faire diminuer globalement le risque d’accident. On ne peut empêcher aucun voyageur d’en profiter. Pour ces raisons il n’ a pas de demande individuelle solvable en matière de sécurité aérienne, donc pas d’offre privée. Il s’agi 2 FO s individuelle solvable en matière de sécurité aérienne, donc pas ‘offre privée.

Il s’agit en conséquence d’un bien public qui doit être produit et géré par les pouvoirs publics pour la collectivité. QI Les extraites sont des bienfaits ou au contraire des dommages qui découlent d’une activité économique sans qu’il y ait de contrepartie monétaire pour l’agent économique qui en est l’origine. ‘augmentation du trafic aérien générer de nombreuses extraites. Des extraites négatives tout d’abord comme la pollution de l’air. En effet la diminution de la consommation de kérosène des avions a été compensée par la forte augmentation du trafic.

Les émissions de CH. dont est responsable le transport aérien sont donc toujours en hausse et contribuent au réchauffement climatique dont les effets seront coûteux pour la collectivité. Mais le trafic aérien générer aussi de la pollution sonore, notamment à proximité des aéroports, ce qui dégrade considérablement la qualité de vie des riverains, comme en témoignent les mouvements d’opposition qui se manifestent partout dans le monde face aux projets d’agrandissement ou de construction de nouveaux aéroports.

Enfin la croissance du trafic aérien augmente les risques ‘accidents et de acras sur les zones habitées du fait de l’encombrement de l’espace aérien en particulier à proximité des aéroports. Cependant la hausse du trafic aérien est aussi à l’origine d’extraites positives puisqu’ favorise l’activité économique. En effet grâce aux transports aériens, les déplacements des personnes sont plus rapides et nombreux. 3 FO s grâce aux transports aériens, les déplacements des personnes sont plus rapides et nombreux.

Cela favorise le tourisme et le commerce qui sont sources d’emplois et d’activités supplémentaires. De la même façon les échanges de marchandises sont plus nombreux entre les pays : les consommateurs ont plus de choix et peuvent mieux satisfaire leurs besoins. Et comme la concurrence est plus forte, les prix ont tendance à baisser ce qui favorise la consommation et donc la hausse de la production. On constate que les pouvoirs publics interviewent beaucoup sur le marché du transport aérien.

Ils le font pour 2 raisons et avec des modalités diverses. Es pouvoirs publics interviennent tout d’abord pour que les conditions de la concurrence soient respectées sur ce marché t favoriser de ce fait la hausse des échanges et la croissance économique. Si agissent pour assurer une meilleure transparence de l’information en instaurant des réglementations sur l’obligation d’informer correctement les consommateurs (liste des informations à fournir aux clients) et en appliquant des amendes à ceux qui ne respectent pas ces règles.

Ils s’assurent de l’atomiste du marché en contrôlant les opérations de rachat des compagnies aériennes qui doivent obtenir l’autorisation d’une commission spéciale, l’Autorité de la concurrence. Les pouvoirs publics interviennent aussi pour limiter les extraites négatives qui découlent du transport aérien. Diverses mesures ont pour objectif de limiter le risque d’accident.

C’est le cas de la liste noire des compagnies aériennes qui a été établie 4 FO S C’est le cas de la liste noire des compagnies aériennes qui a été établie (les compagnies figurant sur cette liste doivent être portées à la connaissance des consommateurs, et leurs avions sont interdits d’escales et de survols de l’Union Européenne), mais aussi des normes de sécurité plus strictes qui sont imposés aux compagnies aériennes (régularité des contrôles techniques, qualification des pilotes Enfin une accentuation de la coopération entre les différents pays européens est envisagée pour améliorer la coordination entre les autorités nationales qui régalent le trafic (création d’un marché commun aérien avec le concept de « ciel unique européen pour limiter les extraites négatives en matière d’environnement l’accentuation de la coopération dans le cadre du « ciel unique européen » permettrait de mieux gérer l’espace aérien pour réduire les distances parcourues par les avions, euro réduire les temps de vol (coordination de la gestion des départs et arrivées de chaque aéroport) ce qui diminuerait la consommation de kérosène et donc les émissions de CH.. C’est aussi l’objectif de la taxe sur le kérosène qui incite les constructeurs d’avion à innover dans des avions qui consomment moins, qui polluent moins, et les compagnies aériennes renouveler leurs flottes d’avions. On peut souligner que les interventions des pouvoirs publics ne se conçoivent qu’au niveau européen, voir mondial pour ce secteur qui exerce son activité au niveau mondial.