Le theatre occidental

Le theatre occidental

Dans un premier temps, nous pouvons montrer qu’au theatre occidental la parole a un role priviligie, en effet ,les personnages parlent et se font ecouter ; dans les quatres textes du corpus, le personnage exprime ses sentiments, reflechit a voix haute (« Quel motif de croire a ce meurtre?  » se demande Lorenzo dans la piece de Musset  » et les mutations sont – elles reversibles ?  » dit berenger dans rhinoceros). Il essaye de justifier son action et de donner un sens a sa vie.

Il est courant de voir au theatre un personnage seul sur la scene se lamenter comme le jardiner de l’Electre de Giraudoux, ou essayer de resoudre un dilemme comme Rodrigue qui, dans Le Cid de Corneille se demande s’il doit venger son pere et tuer le pere de celle qu’il aime. Un bon texte theatral est ecrit d’une facon particuliere : il comporte beaucoup de modalisations, comme on le voit dans les quatres extraits de notre corpus. Sans parler des silences qui, ici aussi, sont tres nombreux et particulierement significatifs.

On peut avoir l’impression que le personnage s’ecoute parler, mais les mots qu’il prononce lui donnent confiance en lui, attirent l’attention du spectateur et forcent son admiration. lorsque

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
berenger dit  » est- ce du francais, ca ? Ce doit bien etre du francais ?  » ou quand Phedre raconte dans la piece de Racine sa premiere rencontre avec Thesee, ses descriptions emues suscitent l’emotion du spectateur. La parole permet de dire beaucoup plus que tous les autres moyens d’expression.

La parole permet d’imaginer l’avenir, ce que fait Lorenzo dans l’extrait de Musset, comme de recreer le passe. Elle permet meme de briser facilement l’illusion theatrale, ce que fait le jardinier de l’extrait de Giraudoux cite en interpellant directement les spectateurs. Mais si ces paroles sont remarquables, peut-on dire pour autant qu’on ne fasse pas attention a ce qu’on voit sur scene ? Dans un second temps, il faut bien dire que la particularite du theatre est d’utiliser d’autres moyens d’expression que les mots, la mise en scene elle aussi joue un role important.

Au debut d’une piece, c’est une necessite au theatre, reconnue depuis Moliere, d’avoir a obtenir le silence et l’attention du public. Pour cela, il n’est pas rare de voir les acteurs entrer en scene sans prononcer un mot, tres lentement ou, au contraire, en dansant comme au debut de Tartuffe de Moliere, ou les personnages sont poursuivis par Madame Pernelle qui les menace et les rappelle a une attitude plus digne. De ce point de vue, le metteur en scene a beaucoup de liberte et les innovations sont appreciees par les spectateurs.

C’est d’abord le decor qui rejouit l’oeil quand le rideau s’ouvre, au debut de Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand : on voit, sur la scene meme, une foule de spectateurs qui attend bruyamment le debut d’une piece de theatre ! Les decors sont essentiels, meme si, par exemple, la nuit assombrit la scene ; ce jeu de lumieres a une valeur symbolique. Les sons (une cloche qui sonne l’heure dans l’extrait de Musset cite, une sonnerie dans celui de Beckett, un rugissement de rhinoceros chez Ionesco ) sont percus par le spectateur comme par l’acteur, qui reagit.

Nous suivons un personnage et les mouvements du corps, de la tete, sont signifiants. De fortes lumiere egayent la scene. Si la lumiere baisse, cela souligne l’intensite dramatique. La lumiere isole l’element le plus important. On peut dire que le theatre s’adresse a tous les sens, et en particulier a la vue, comme l’indique l’origine grecque du mot theatre. Mais quels rapports entretiennent la gestuelle et le dialogue, ou monologue ? Dans un troisieme temps, on peut montrer que la parole s’appuie sur les autres moyens de communication pour former un tout.

Les auteurs sont attentifs a ce qui doit etre ajoute au texte pour le faire vivre. Ils l’indiquent dans des didascalies, placees au debut du texte et a chaque endroit important. Ionesco, pour aider chacun a jouer en fournit beaucoup dans Rhinoceros. Ces indications sont aux services de la parole, et le texte de Beckett, ou elles sont nombreuses, montre que Winnie reflechit au sens que peut avoir sa vie, elle qui ne peut bouger et est condamnee a un monologue interieur. Le texte n’est pas grand chose, s’il n’est pas dit par un bon acteur.

Nous avons besoin de Madeleine Renaud, de la chaleur et de la force de conviction de sa voix pour souligner le sens positif de cette scene. Contre toute attente, cette piece, au decor pauvre et sombre, merite bien son titre : Oh ! Les beaux jours. Si Moliere est une reference pour le theatre comique occidental, c’est parce qu’il ecrit ses pieces en pensant a telle actrice et a tel acteur, c’est parce qu’il tient compte de son experience de metteur en scene et d’acteur, lui qui joue dans chacune des pieces qu’il ecrit.

Au fond, les mots, sur scene, sont mis a l’epreuve, lances, interroges et remis en question. Ainsi, nous avons pu voir que si dans le theatre Occidental la parole a un role priviligiee , il y a surtout un lien entre les mots et les acteurs. Un texte theatral vivant est celui dont les paroles sont suffisantes pour attirer un metteur en scene et suggerer une nouvelle maniere de comprendre la piece. L’interet du propos d’Artaud est de recentrer l’attention sur le role primordial des acteurs et du metteur en scene pour donner au texte theatral sens reel.