Le theatre au XVII

Le theatre au XVII

Le théâtre au XVIIe siècle 1) Le baroque et ses aspirations 2) La dramaturgie classique : tradition et modernité 3) Corneille, Racine, Molière : trois stratégies théâtrales (comédie, tragédie, tragi-comédie) Swap next page Le XVIIème siècle fra illustré par trois nom consacrés à la tragéd âtre ce qui est Racine qui se sont ué à la comédie. Le baroque et ses aspirations : La littérature baroque utilise de nombreuses métaphores et allégories dans ses œuvres.

Le thème le plus abordé est le thème religieux, car l’Église catholique était centre à cette époque, mais es artistes baroques aiment aussi parler de la mort et utilisent fréquemment l’illusion dans leurs œuvres. Le théâtre est le lieu de rillusion par excellence. Le théâtre baroque accentue cette illusion par de fréquents changements d’intrigues comme dans l’Illusion comique de Corneille. Il y a donc de nombreux changements d’intrigues au cours de la pièce.

Le théâtre baroque est plutôt fondé sur les émotions que sur l’intellect. baroques, parmi eux le roman pastoral, qui présente un monde idéalisé et le roman picaresque, à mi-chemin entre idéal et réalité. La poésie baroque (1570-1630) fut d’abord épique pendant les guerres de religion puis pendant la paix devient lyrique. II y a dans

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
cette poésie de nombreux affrontements entre HÉglise catholique et l’Église réformée. La dramaturgie classique .

La dramaturgie désigne l’art de composer une pièce de théâtre, et une pièce de théâtre est une action mise en scène à travers les discours et le jeu des comédiens. La spécificité du genre oblige le dramaturge à penser aux contraintes multiples d’espace, de temps, de langage, d’action et de construction, que lui impose et art très particulier. Faute de quoi, il risque de recevoir immédiatement le verdict impitoyable des spectateurs.

Car le théâtre est avant tout art du spectacle, il propose généralement au plaisir du public des décors, des costumes, de la musique, et souvent même des mimes ou des danses. Par conséquent, ceux qui le lisent doivent absolument, comme le conseille Molière, « découvrir dans la lecture tout le jeu du théâtre Corneille, Racine, Molière : trois stratégies théâtrales (comédie, tragédie, tragi-comédie) : 2