Le théâtre

Le théâtre

e théâtre Le théâtre est un genre littéraire dont la particularité, à la différence du roman, est qu’il n’est pas destiné à être lu. Sa finalité est un spectacle et non un texte. Cest pourquoi, lorsqu’on lit ou étudie un texte de théâtre, il faut sans cesse penser au spectacle qui doit en être l’aboutissement. . Le théâtre : leçon a) Les paroles au théâtre Les personnages communiquent grâce à des répliques qu forment un dialogue. Elles permettent la progression de l’action et illustrent oppositions entre les « BERENGER. Nous a Auguste… JEAN. Y suiS-je allé, p g ‘Auguste, notre ami s) Un personnage seul sur une scene s’exprime en un monologue. Lorsqu’il fait semblant de parler au public à rinsu des autres personnages, il fait un aparté. 2. Le rôle des personnages dans la comédie et la tragédie Une pièce de théâtre peut être comique ; elle met alors en scène bourgeois et valets et ridiculise les faiblesses des hommes (L’Avare, e Malade imaginaire de Molière).

Ces pièces peuvent susciter le rire chez le spectateur ou le lecteur en ayant une visée didactique (mettre en vant les faiblesses des hommes et ainsi le former), ou n’avoir aucun autre but que d’amuser

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
le spectateur. Elle peut être tragique et traite alors de sujet nobles (la liberté héros peuvent aussi être ms en scène, se battant pour Phonneur ou ramour (Les pièces de Racine et de Corneille mettant en avant le conflit se ranger à la raison ou suivre le chemin de l’amour).

Ces pièces mettent en avant le côté pathétique pour susciter la pitié chez le lecteur ou le spectateur. 3. Le théâtre comme au spectacle b) Quelques exemples qui illustrent la priorité accordée au pectacle Sans aller chercher du côté de Hopéra, certaines pièces, comme Le bourgeois gentilhomme, témoignent de l’association de la littérature et de la musique. Molière et Lully se sont associés pour le plaisir total des spectateurs.

Dans la commedia dell’arte, le texte se réduit à un canevas, le scénario, c’est-à-dire l’esquisse de l’intrigue ; les acteurs improvisent sur scène et se livrent à de nombreuses acrobaties. Arlequin est, par exemple, un valet de ce théâtre italien pour lequel le texte n’est pas l’élément essentiel. 4. Le théâtre comme texte ) La composition d’une pièce de théâtre La pièce de théâtre classique, comique ou tragique, se découpe plusieurs actes. Chaque entrée ou sortie d’un personnage provoque un changement de scène.

Chaque acte constitue une unité d’action. Ainsi le premier acte l’acte d’exposition car l’auteur ex ose la situation initiale et présente les personnages tes les informations 2 forte jusqu’à son aboutissement. Les événements, conflits obstacles, s’enchaînent pour former une intrigue qui se résout à la fin du dernier acte qui est celui du dénouement. Le changement de scène correspond à l’entrée ou à la sortie d’un personnage. La longueur des scènes varie ; certaines petites scènes ne servent que de transition entre deux scènes essentielles.

Règle des trois unités et de Bienséance -l’unité de temps : l’intrigue de la pièce ne doit pas excéder vingt- quatre heures. Cette règle permet d’éviter l’invraisemblance. -l’unité de lieu : Toute l’action doit se dérouler dans un même lieu. -l’unité d’action : Il ne doit y avoir qu’une seule intrigue principale. Bienséance : Afin de ne pas heurter la sensibilité du spectateur, out ce qui va à l’encontre de la morale est exclu (pas de mort sur scène, ni de violence, ou de rapports physiques. Les batailles et les morts doivent se dérouler hors scène et sont rapportées au spectateur sous forme de récits. Boileau résume cette règle « Ce qu’on ne doit point voir, qu’un récit nous l’expose : Les yeux en le voyant saisiront mieux la chose ; Mais il est des objets que l’art judicieux Doit offrir aux oreilles et reculer des yeux’ b) Le texte On pourrait dire qu’il existe deux sortes de textes dans une pièce théâtre : les répliques et le 3 en scène de la pièce. Les répliques sont les paroles des personnages.

Lorsque la réplique est longue, on parle de tirade. Lorsque l’acteur est seul sur scène, la réplique qu’il prononce est un monologue. une réplique prononcée à part, sans que l’interlocuteur l’entende, est un aparté. 6. Rapport entre le spectateur et le spectacle Catharsis : Aristote est à l’origine de ce concept dans Poétique il dit « La tragédie est une imitation faite par des personnages en action et non par le moyen de narration, et qui par l’entremise de la pitié et de crainte, accomplit la purgation des émotions de ce genre ».

Ce concept est donc la purgation des passions par le moyen de la représentation dramatique : en assistant à un spectacle théâtral, humain se libère de ses pulsions, angoisses ou fantasmes en les vivant à travers le héros ou les situations représentées sous ses yeux. s’identifiant à des personnages donc les passions coupables sont punies par le destin, le spectateur de la tragédie se voit délivré, purgé des sentiments inavouables qu’il peut éprouver secrètement. Ill.

Le théâtre : sous une autre forme a) Le texte de théâtre est partagé en plusieurs subdivisions iérarchisées Subdivisions ACTE 4 Subdivision pas Entre deux tableaux, changement toujours employée. de décor, au sein d’un même Remplace parfois la acte subdivision en Actes. Subdivision abandonnée dans le un ou des personnage(s) théâtre moderne car entre(nt) ou sort(ent) de scène s’accommodant mal (ou les deux en même temps) d’entrées et de sorties de scène complexes. b) Trois sortes de texte, au sein du texte de théâtre NOM des personnages PAROLES DIDASCALIES Placé en tête de réplique, afin que le lecteur comprenne qui parle.

Habituellement écrit en lettres ajuscules. Un retour à la ligne est conventionnel à chaque nouvelle prise de parole. Texte prononcé par un personnage Souvent en caractères italiques, parfois aussi entre parenthèses ; rédigées en style abrégé. Donnent des indications de ton, de S lui-même, le public Ce qu’un acteur dit à part soi et qui, selon les CONVENTIONS théâtrales, n’est pas entendu des autres personnages en scène, mais des seuls spectateurs. e tableau suivant représente des moments explicatifs de l’action théâtre. N RIGUE SCÈNE D’EXPOSITION NOEUD coup DE THÉÂTRE

Enchaînement de faits et d’actions formant la trame d’une pièce de théâtre, d’un roman, d’un film, ect- C’est l’histoire qui est « racontée » Située au début d’une pièce (? construction classique), scène qui livre au spectateur les informations nécessaires à la compréhension de la situation de départ (souvent ? travers les confidences d’un personnage à un autre). Moment d’une pièce de théâtre, d’un roman, d’un film où l’intrigue est arrivé à son point essentiel, mais où le dénouement est encore incertain. Événement inattendu et brus ue ui modifie radicalement la sit