Le Texte De La Bruy Re Nous Propose Un Portrait Mis En Sc Ne De La Haute Soci T Du XVII

Le Texte De La Bruy Re Nous Propose Un Portrait Mis En Sc Ne De La Haute Soci T Du XVII

Le texte de La Bruyère nous propose un portrait mis en scène de la haute société du XVII’ siècle, « à la table d’un grand » e choix du présent va permettre au personnage de jouer son rôle sous nos yeux et de nous présenter le cadre. Liauteur construit une critique ou une dénonciation de l’attitude d’Arrias Ce texte montre de nombreux défaults du personnage. Dans un premier temps Arrias est irrespecteux envers les autre personnage et manq savoir vivre. Sa prlse de parole m tre parole s, « il Hôte à ce ces spectateurs se et de règle de ors :. n ance, : « il prend la attirer l’attention de il s’impose au premier plan et monopolise la conversation, ce qui nous montre que Arrias est au antithèse de l’honnete homme figure de l’idéal du classicisme qui, lui, veillerait à réquilibre et à l’harmonie dans une assemblée : De plus l’utilisation récurante du pp il envahit le texte or ce n’est pas à Arrias de diriger cette conversation ce rôle revien a Phôte « un grand » La mopolisation de la conversation se traduit aussi pas son anque de discrétion, avec ce rire amplifié par ‘hyperbole : « il

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
en rit jusqu’à éclater Il se fait remarque à cause de son rire bruyant, de plus plus il se coupe de son auditoire puisqu’il il rit « le premier » de ses « historiettes Arrias est un « grand parleur , « il discourt le personnage a envahi l’espace par sa parole l’auteur utilise le procédé d’accumulation La Bruyère donne l’impression que le personnage a préparé son discour « il récite » et parle comme n acteur Arreas et coléreux et n’accepte pas qu’on le contredise.

En effet il adopte un ton sévére ‘orque ume personne l’interrompt et le contredit ceci montre de nouveau que ce personnage de n’al falt preuve de discrétion et de retenue, « prend feu » image dune violence excessive Il n’écoute pas l’argumentation de son interrupteur car il « ne se trouble point En fait Arrias n’accepte pas que quelqu’un d’autre que lui puisse se faire entendre. — Arrias est un mythomane culturel. ? aime mieux mentir que de taire arrivant même à inventer des histoire pour combler ses lacunes de connaissances. Le personnage est aussi un mythomane social. Il veut étaler ses (fausses) relations, car il veut montrer sa supériorité scène parlant de l’ambassadeur, Il se vante d’un pouvoir qu’il ne possède pas et il se prend pour quelqu’un qu’il n’est pas. La phrase dans lediscour raporté « je ne raconte rien que je ne sache d’original « ,montre la justification du mensonge. Le personnage se rattr