LE TABAGISME

LE TABAGISME

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES LE TABAGISME PD pr lu or 10 Sni* to View LYONNET Charlotte & MIGLIACCIO Léa Table des matières INTRODUCTION 2 PROCESSUS PHYSIOLOGIQUE ET SYMPTOMATOLOGIE…. agent de cette accoutumance. Elle créerait une dépendance plus forte que le font l’héroine, la cocaine et Palcool. Puisque la fumée de cigarette passe directement des poumons au ceNeau par les artères, elle y achemine plus rapidement la nicotine. Mais alors quelles sont les conséquences du tabac sur l’organisme humain ?

Dans un premier temps, nous étudierons les conséquences de ce hénomène sur l’organisme et plus particulièrement la naissance du cancer du poumon, puis nous verrons comment se pose le diagnostic du cancer du poumon et enfin nous étudierons les différents traitements. SYMPTOMATOLOGIE Pour comprendre dans quelle mesure le tabac peut altérer le fonctionnement de l’organisme il faut connaître la substance . Composition d’une cigarette 10 paralyse les petits cils protecteurs.

Avec la poursuite du tabagisme, les cils s’altèrent et finissent par disparaitre ; l’évacuation des sécrétions et des petites particules polluantes contenues ans l’air inspiré devient alors difficile voir impossible. C’est pour cela que la toux devient le seul recours pour les éliminer partiellement. La poursuite de la consommation du tabac va entrainer une transformation du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
tissu cellulaire, qui peut évoluer ver un stade cancéreux si l’agression se poursuit. Les cellules s’empileront et ne resterons pas en une seule couche.

C’est la métaplasie, une transformation d’un tissu cellulaire en une autre forme de tissu qui sera plus à même de participer à la protection de l’organisme. Elle mettra plus d’un an pour disparaitre après ‘arrêt total du tabac. On constate donc une modification de l’épithélium bronchique qui va provoquer un carcinome métaplasique pouvant aller jusqu’à la nécrose du parenchyme pulmonaire. Les études montrent que le tabac induit la mutation du gêne PS3. Ce gêne a une action la croissance des cellules et la mort cellulaire. Douleur pleurale si la tumeur est étendue o Hémoptysie o Troubles de la ventilation o Epanchement pleural o Dyspnée o Altération de l’état général Selon les cas : o Bronchites/pneumonies à répétition, perte de poids et d’appétit, Asthénie hronique, céphalées, Ostéalgies… La découverte est souvent tardive et l’apparition des métastases est rapide, le plus souvent 0 est capable d’interpréter. o Un Scanner Thoracique si une anomalie apparait sur la radiographie, afin de voir les tumeurs, et si il y a une atteinte des organes voisins.

Une Fibroscopie Bronchique, permet de visualiser les lésions et d’en prélever un fragment afin de l’analyser au cours d’une biopsie. Une prise de sang pour évaluer les Marqueurs Tumoraux afin de suivre révolution de la pathologie ; ACE (L’antigène carcino-embryonnaire, est une protéine qui articipe au mécanisme d’adhésion cellulaire. Chez l’adulte elle se trouve à la surface des cellules de l’intestin grêle, du côlon, du rectum, du pancréas, du poumon et du rein) et NSE (L’Enolase neuro-spécifique est une enzyme glycolytique normalement présente dans les neurones, les tissus nerveux périphériques et les tissus neuroendocrines.

Dans les cancers bronchiques, la détermination du taux de NSE au moment du diagnostic permet d’orienter la qualification anatomopathologique de ces tumeurs. ) Bilan d’extension : Ce bilan permet de rechercher des métastases, il peut omprendre : o un scanner abdominal o une échographie hépatique et surrénalienne o une IRM ou un scanner cérébral o une Sclntigraphie en cas de douleurs osseuses PAGF s 0 contiennent des métastases. et une lobectomie (ablation d’un lobe du poumon), pneumonectomie (ablation d’un poumon entier) ou une résection péri tumorale (ablation de la tumeur et tissus environnants) doit être fait avant un envahissement trop important des ganglions ou/et l’apparition de métastases. Environ 1 patient sur 4 peut être opéré. La Radiothérapie est utilisée le plus souvent lorsque le patient est nopérable, mais surtout s’il n’y a pas de métastases. La radiothérapie consiste en l’utilisation des radiations, elle bloque le système de prolifération des cellules sans toucher aux tissus sains.

La radiothérapie est le traitement le plus utilisé avec la chirurgie pour soigner toutes formes de cancer et arriver, souvent à elle seule, à une rémission totale de la maladie. La radiothérapie peut être pratiquée sous forme ambulatoire hors d’un hôpital et donne bien moins d’effets secondaires que la chimiothérapie. La Chimiothérapie va être utilisé en cas de métastases afin d’avoir ne amélioration de la qualité de vie pour quelques mois.

Traitements symptomatiq PAGF 10 nt pour la douleur sont conséquences du tabagisme sur l’organisme, faire de la prévention pour qu’ils puissent à leur tour participer à l’éducation des patients. Par exemple si nous exerçons dans une classe de BAC PRO ASSP, et afin que les élèves soient en mesure de réaliser la compétence « C. 5 : Surveillance et alerte sur l’état de santé de la personne il leur faudra connaître le fonctionnement du poumon et les signes de l’altération de la fonction respiratoire. Avec ses savoirs, ils pourront alarmer sur Pétat de santé d’un patient et contribuer à son éducation thérapeutique.

En ce qui concerne les classes de 1 ère ST2S, le pôle « état de santé et bien être social : 3. Quels sont les principaux déterminants de santé et de bien être social ? » peut traiter du 7 tabagisme en tant qu’exemple de déterminant exogène influant sur fétat de santé. L’étude de l’épidémiologie, des conséquences telles que le cancer sur l’état de santé de l’ensemble de la population. Nous pouvons également dans le pôle « méthodologique : traitement des données ; roduction et présentation de l’information. , leur proposer le sujet du tabagisme pour effectuer une enquête locale afin que les élèves puissent répondre aux objectifs suivant • Dans le cadre d’une enquête par questionnaire : – Réaliser le traitement des données – Analyser les données 7 0 un plan de santé publique (national, régional ou local) – Montrer la place du diagnostic épidémiologique dans l’élaboration d’un plan de santé publique – Expliquer l’intérêt de ‘évaluation d’un plan de santé publique – Montrer la place de la lutte contre les inégalités de santé dans n exemple de plan de santé Arrêter de fumer et ne pas rechuter : la recommandation 2014 de la HAS Le tabac demeure un fléau inégalé de santé publique qui tue un fumeur régulier sur deux et fait perdre 20 à 25 ans d’espérance de vie. C’est la première cause de mortalité évitable en France. Les professionnels de santé – au premier rang desquels les médecins généralistes – doivent devenir de véritables partenaires anti-tabac des fumeurs qui veulent arrêter. Ils doivent engager une démarche active auprès de leur patient fumeur quel que soit le motif de consultation. La HAS fait le point sur les méthodes de sevrage tabagique efficaces ainsi que sur la cigarette électronique.

Considérant que les professionnels de santé sont insuffisamment informés et formés, la HAS propose des outils r les aider à suivre et fumeur. La HAS recommande aux médecins généralistes de dépister le statut tabagique de chaque patient et surtout de conseiller systématiquement l’arrêt du tabac de manière concrète et précise. Interlocuteur privilégié des patients, le médecin généraliste est le professionnel clé pour concrétiser leur souhait d’arrêter de umer, accompagner et soutenir les fumeurs et empêcher les rechutes. Ce suivi doit faire l’objet de consultations dédiées permettant de délivrer un soutien psychologique, des conseils personnalisés et un suivi médical, conditions d’une plus grande réussite.

Les traitements efficaces pour arrêter de fumer L’accompagnement par le médecin traitant peut être complété par des traitements ? base de nicotine (patchs, gommes, comprimés à sucer, inhalateurs, sprays buccaux). Ces traitements, dont refficacité a été réévaluée dans le cadre de cette recommandation, sont les traitements de première intention et eront prescrits et adaptés après évaluation de la dépendance au tabac du fumeur. Les médicaments varénicline et bupropion ont leur place dans la prise en charge de l’arrêt du tabac et sont à prescrire en seconde intention. son médecin traitant qui lui proposera une stratégie personnalisée et adaptée pour arrêter de fumer.

Des outils pour faire de chaque professionnel de santé un acteur du sevrage tabagique Actuellement peu formés et informés sur les spécificités du sevrage tabagique, la HAS met à disposition des médecins, sages-femmes et de tout rofessionnel de santé en contact avec des fumeurs, des outils pratiques et opérationnels (questionnaires, algorithmes, échelles d’évaluation, fiches pratiques, etc. ). Ces outils doivent leur permettre de devenir des partenaires incontournables de chaque fumeur et de réussir les 4 étapes clé vers le sevrage : dépister la consommation de tabac de leurs patients, évaluer la dépendance et la motivation à l’arrêt, accompagner l’arrêt de manière efficace et proposer le meilleur suivi pour prévenir les rechutes. 21 janvier 2014 | Communiqué de presse 9 Sitographie