Le syndrome de peter pan

Le syndrome de peter pan

LE SYNDROME DE PETER PAN Il existe des centaines de milliers d’hommes qui refusent de grandir et qui, meme parvenus a l’age mur, demeurent incapables d’affronter leurs responsabilites et d’acceder a leurs veritables emotions. Egocentriques, narcissiques, ils feignent l’insouciance, le bonheur et tentent de cacher aux autres comme a eux-memes les fissures qui lezardent une seduisante facade. Dan Kiley, psychologue praticien, a nomme ce concept le syndrome de Peter Pan en 1983 inspire par Peter Pan le hero de James Matthew Barrie, le petit homme qui ne voulait pas grandir.

Nous allons nous donc nous interesser de plus pres a ce syndrome, pour cela nous verrons dans un premier temps qu’est-ce qu’exactement le SPP, puis, dans un second temps nous en verrons les causes et symptomes. Malgre l’approche psychologique rigoureuse et etablie par Dan Kiley (psychanalyste) dans son ouvrage « le syndrome de Peter Pan », ce syndrome n’est pas reconnu par le DSM-IV (Diagnostic and Statistical Manual-Revision 4) comme maladie mentale. Ce syndrome apparait le plus souvent au debut de l’age adulte, lorsque l’individu commence a avoir des responsabilites, il s’agit pour la plupart de celibataires.

Kiley fait remarquer qu’on l’observe particulierement chez d’anciens enfants dont le pere etait souvent critique a

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
la maison par la mere et reagissait par la passivite au lieu de fournir son point de vue. Il semble qu’il y ait plusieurs stades : • De 10 a 15 ans : les symptomes apparaissent avec une certaine irresponsabilite de l’individu, une angoisse face au monde exterieur, une certaine solitude et un conflit face au sexe. • De 16 a 22 ans : un certain narcissisme, double parfois d’un machisme (ou sur-feminisme) apparaissent. De 23 a 25 ans : l’individu peut se plaindre d’une insatisfaction face a la vie et une inadaptation au monde exterieur. • De 26 a 30 ans : debut de la phase chronique du syndrome. • A partir de 45 ans : l’adulte tente de retrouver son enfance face a un style de vie qu’il n’a pas choisi (avec la culpabilite d’avoir « perdu » des annees). Mais ces stades correspondent aux personnes qui ne veulent pas devenir adulte ou ne plus l’etre car si refuser de grandir peut etre chez certains une cause du SPP, pour d’autres c’est plutot une consequence car ce n’est pas forcement un choix delibere.

Nous pouvons distinguer deux causes pour ce syndrome. D’une part, il se peut que l’individu desire rester un enfant toute sa vie…Pour etre rassure il peut vouloir rester attache au monde de l’enfance, vivre dans la nostalgie constante du passe quand tout etait facile, sans responsabilites. Dans ce cas le refus du monde adulte est un symptome qui est la cause du syndrome. Dans la difficulte ces personnes preferent s’accrocher a des choses connues, assurantes comme l’enfance et les parents qui presentent des reperes stables. D’autre part, pour certains individus la cause de ce syndrome est un traumatisme affectif pendant l’enfance ou l’adolescence qui donne SOIT le syndrome d’abandon (hypothese 1 : la carence affective a l’origine de ce syndrome maintient la personne dans l’angoisse : elle cherche alors davantage a etre aimee et rassuree sur les sentiments des autres a son egard qu’a donner d’elle. La carence affective cause directement cette attitude immature. , SOIT le blocage emotionnel (hypothese 2 : l’enfant victime d’un traumatisme affectif bloque sa capacite de ressentir les emotions afin de souffrir moins violemment, et cela inconsciemment. Il est soulage mais ne pouvant plus savoir clairement ce qu’il ressent, il se retrouve coupe de ses sentiments profonds. Sa maturation emotionnelle ne peut se faire dans de telles conditions, l’enfant grandit, son intelligence se developpe normalement, mais son c? ur reste bloque dans l’enfance. , SOIT angoisse et un mauvais rapport au reel (hypothese 3 : suite au traumatisme son angoisse cause un mauvais rapport au reel et un trouble important des emotions. Si l’angoisse ne baisse pas il grandit avec ce trouble, sa maturation affective ne peut pas se faire dans ces conditions… Ses emotions restent celles d’un enfant, et de plus d’un enfant malade. ), SOIT incapacite a comprendre l’amour totalement gratuit (hypothese 4 : a l’age adulte, incomprehension de l’amour suite au traumatisme affectif. ). Les symptomes sont egalement au nombre de deux : manque de maturite et manque d’empathie dans la vie affective.

Sa maturation affective n’etant pas achevee, il desire etre aime d’amour maternel mais paradoxalement, cet amour peut lui faire peur, puisqu’il ne le comprend pas. L’homme-enfant ne peut pas vivre l’amour gratuit, totalement desinteresse, qu’est par exemple celui des parents pour leurs enfants. Il a une fausse conception de l’amour. Il est alors reellement incapable de vivre pleinement l’amour adulte et d’en tirer satisfaction. Il est desservi par son manque d’empathie : il a une attitude souvent decalee a cause de son manque de maturite qui le rend incapable d’imaginer de quel amour son eventuel conjoint aspire a etre aime.

S’il a en plus un blocage emotionnel alors son manque d’empathie est beaucoup plus profond et evident : en effet s’il ne sait pas ce qu’il ressent lui-meme, il peut avoir du mal a imaginer ce que ressentent les autres. Donc le syndrome de Peter Pan (qui n’est pas reconnu par le DSM-IV comme maladie mentale) comporte different stades, 5 differents stades, ses principales causes son un refus de grandir et un traumatisme affectif, ses symptomes sont un manque de maturite et un manque d’empathie dans la vie affective.