Le rouge et le noir

Le rouge et le noir

Au tout début du roman Description de Verrières : ville de Champagne Ardennes, au nord est de Paris. Portrait de mer de rénal (personnage représentatif : le maire) qui est un thème constant Point de vue d’un voyageur fictif qui découvrirait la ville pour la première fois. Ville de Verrières. Problématiques En quoi ce portrait de M. Rénal vise-t-il à décléricaliser le maire ? (1) En quoi la progression et le lieu des points de vue permet-il de proposer un portrait imbibaient de mer de rénal ? (2) COMMENTAIRE l. Le règne du matérialisme : un lieu reflet d’un homme A. Les propriétés -Fabrique de clous : « Cette belle fabrique de clous », « Sa grande fabrique de clous ». Adjacents « belle » et « grande » accentue sur l’importance -Maison 1. 19 : parallélisme avec la fabrique en réutilisations radioactif « belle » et le verbe « appartenir » (l. 1 et 25) Sphère privée + publique : montre sa puissance. Pareil pour son portrait ? B. L’aspect de M. Eu Rénal Début du portrait physique qui commence avec son apparition concrète et le verbe « paraître » Grand homme » // « Grande fabrique : signe

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de distinction ; il va estrapader sur lui -éléments du corps « ses cheveux », « son nez « son front » + qualités morales « régularité « dignité « agrément » accordent qualités et propriétés -le narrateur abrège la description car il « disparaît » Disparition totale ? AI. Omniprésence du maire La brève phrase : « Tel est le maire de Verrières » nous fait enserré qu’il s’agit de la fin du portrait de M. De Rénal mais on voit facilement que cette description continue.

A. Le leur d’une disparition Le texte est construit sur un thème constant : Le maire -l. 1 à 7 : paysage + ville toi référence au maire 2 CF. famille Nouvelles informations sur M. De Rénal B. L’aura du maire : influences sans bornes Cette aura se mesure en observant le comportement des villageois + description du narrateur -Idolâtrie : « tous les chapeaux se levèrent » -Les villageois sont désignés par « on » ou « les gens » : communauté sans visage avec une parole unique. Le maire – Le roi / Verrières = Versailles AI. Un personnage ambigu : de la natte villageoise à la perspicacité du voyageur A.

Un avis en demi-teintes : le vice-financier -« mais » conjonction de coordination qui marque le faite que le portrait ne soit pas si élogieux que ça. Elle est suivie d’une énumération de défauts « borné », « peu inventif ». A partir de là il est évoqué comme quelqu’un de cupide. -« talent » qui paradoxalement désigne un défaut : la cupidité (désir excessif d’argent) -1. 15-16 : parallélisme avec homme (sujet) + payer et devenir champ lexical de l’argent «bénéfice et « récompenses » = tout ce qu’il possède n’est que grâce aux bénéfices. B.

L’ironie du narrateur : l’usage du double sens -Usage de termes restrictifs : « certaine régularité l’incise « au premier aspect » et la mention de l’âge avec l’adverbe « encore » + pour la maison : « d’assez belle apparence » marque l’atténuation qui est typique de l’ironie -Antiphrases avec l’usage d’hyperboles « belles » et « grande » qui sont répétées et qui montre l’ironie CONCLUSION -Omniprésence du personnage mais un statut privilégié qui remet au narrateur de montrer eu cette supériorité n’est vrai que pour les habitants de 3 supériorité n’est vrai que pour les habitants de Verrières. C’est aussi un moyen d’annoncer de la destiné de M. De Rénal qui va devenir un personnage de second plan avec l’arrivée d’un personne bien réel, jolie sorte, personnage de rang social bas, et qui va rentrer dans la maison et porter son attention non sur la fabrique de clous mais sur sa femme. COMMENTAIRE (2) l. Une présentation progressive annonciatrice du réalisme A. Un portrait indissociable de la ville de Verrières

Construction progressive du portrait de mer de rénal à travers la description de la ville de Verrières : – père er paragraphe : Description de « cette belle fabrique de clous à l’entrée de la fameuse manufacture de mer le maire. – Second paragraphe : vocalisation sur la « grand rue » de Verrières associée à l’évocation dune « grand homme – Troisième paragraphe : Pause narrative, portrait de mer le maire. – Quatrième paragraphe : Description de la maison de « mer de rénal » + première évocation du nom de famille. Cinquième et sixième paragraphes : Informations complémentaires sur mer de rénal. Portrait de mer de rénal tient une place relative en comparaison de la description de la ville. Rappel de la technique des balanciez, la théorie des milieux : le personnage est indissociable du lieu. B. Le point de vue d’un voyageur fictif découvrant la ville et ses habitants pour la première fois * Vision dénombre, reflétée par un miroir promené sur « le long de la grand rue de Verrières » * Portrait progressif fait d’un voyageur fictif qui découvre la ville en même temps que le lecteur. vocalisation interne : -E d voyageur fictif qui découvre la ville en même temps que le acteur. * vocalisation interne – éléments visuels : « belle fabrique de clous », « cette grand roue qui va en montant Un grand homme à l’air… » – Portrait physique : « cheveux grisonnants », « vêtu de gris « grand front « nez aquilin » (signe de distinction aristocratique). Modificateurs (marque de subjectivité) + Champ lexical de la vue : « au premier aspect », « un certain air de contentement de soi et de suffisance », « je ne sais quoi * Discours rapportés : participation au réalisme (accent typique de la Bourgogne) + hiérarchisation faits certains rumeurs. Informations sûres délivrées par des habitants : « on lui apprend que… » Rumeur, racontars distinguées par des « dit-on », « à ce qu’on prétend » * Le personnage a une psychologie indissociable de son apparence physique. C.

Un type social : une figure de l’autorité politique et financière * mer de Rénal = riche bourgeois. * Autorité politique : – On ne prononce pas son nom, il est appelé « mer le Maire » – Dignité du maire de village, noblesse aux yeux des habitants de la ville. * Autorité financière : richesse et ambition. Nombreuses possessions, donc réussite économique : « brique de clous » – Maison de maître : « sa maison d’assez belle apparence « grille de fer Y, « jardins magnifiques « vue sur ligne d’horizon » (espace + vue, emplacement privilégié). mer de rénal: – seul à avoir une personnalité évoquée, – seul qui possède un nom (qui contient même une particule de noblesse). 5 même une particule de noblesse). AI. La satire du riche provincial censément de l’extrait mentionne la ville de Verrières et effectue sa description, en même temps que celle du personnage qui occupe la position sociale la plus important de la ville : mer de rénal. Ces l’occasion pour le narrateur de faire la satire du riche provincial, type social représentatif de la société française de son époque (donc réalisme).

A. Le voyageur parisien, un double narrateur au service de la critique * Satire de mer de rénal. * Le « Voyageur » est «parisien » : mise en évidence de la distance qui le sépare des provinciaux rencontrés. * Tout surprend le voyageur : « accent traînant » des habitants. Accent parisien = accent de référence, donc supériorité. * Dans le temps : Parisiens supérieurs aux Provinciaux. * Autorité politique et sociale de mer de rénal se limitant uniquement à la ville de Verrières. Série de jugement évoluant au cours de l’extrait : un grand homme « borné * Souvent dans les romans réalistes, on voit des provinciaux qui vont à Paris pour devenir riche : opposition Paris Province. * Paris = lieu de tous les possibles. B. Un personnage vaniteux, cupide et mesquin * mer de Rénal présenté comme un personnage important : Content de régner sur ses concitoyens comme un petit roi local * Personnage vaniteux, autosatisfaction . Mais » apporte une restriction : juxtaposition de quatre défauts : contentement de soi « suffisance » (sentiment de supériorité), « borné » (entêté, peu ouvert adaptable) , « peu inventif » – personnage très conservateur sûrement peu capable de s’adapter 6 adaptable) , « peu inventif » = personnage très conservateur sûrement peu capable de s’adapter * Impressions négatives sur la ville : « atmosphère empestée des petits intérêts tardent dont il commence à être asphyxié », « asphyxié », « empestée » et « petits intérêts d’argent » renvoient la mesquinerie des habitants de Verrières. Cupidité et mesquinerie de mer de rénal. Puissance financière soulignée à travers l’emploi de « payer » (EX) : « se payer « payer lui-même ». Met le voyageur mal à l’aise. * Les modificateurs dit-on », « à ce qu’on prétend suggèrent que mer de rénal pour se donner plus de respectabilité a changé son nom (ajout de la marque de noblesse « de »).