Le roman

Le roman

Pensez-vous qu’un roman doit ouvrir les yeux du lecteur sur la vie ou bien au contraire permettre d’echapper a la realite? Texte A – Honore de Balzac, Illusions perdues, 2eme partie, 1836-1843. [Jeune homme idealement beau, Lucien quitte la ville d’Angouleme en compagnie de sa protectrice, Madame de Bargeton, pour aller chercher a Paris la gloire litteraire. Il y perdra vite ses illusions, comme ici, lors de sa premiere sortie au theatre. ] [… ] Le plaisir qu’eprouvait Lucien, en voyant pour la premiere fois le spectacle a Paris, compensa le deplaisir que lui causaient ses confusions1.

Cette soiree fut remarquable par la repudiation2 secrete d’une grande quantite de ses idees sur la vie de province. Le cercle s’elargissait, la societe prenait d’autres proportions. Le voisinage de plusieurs jolies Parisiennes si elegamment, si fraichement mises, lui fit remarquer la vieillerie de la toilette de Mme de Bargeton, quoiqu’elle fut passablement ambitieuse : ni les etoffes, ni les facons, ni les couleurs n’etaient de mode. La coiffure qui le seduisait tant a Angouleme lui parut d’un gout affreux comparee aux delicates inventions par lesquelles se recommandait chaque femme.

Va-t-elle rester comme ca ? se dit-il, sans savoir que la journee avait ete employee a

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
preparer une transformation. En province il n’y a ni choix ni comparaison a faire : l’habitude de voir les physionomies leur donne une beaute conventionnelle. Transportee a Paris, une femme qui passe pour jolie en province, n’obtient pas la moindre attention, car elle n’est belle que par l’application du proverbe : Dans le royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

Les yeux de Lucien faisaient la comparaison que Mme de Bargeton avait faite la veille entre lui et Chatelet3. De son cote, Mme de Bargeton se permettait d’etranges reflexions sur son amant. Malgre son etrange beaute, le pauvre poete n’avait point de tournure4. Sa redingote5 dont les manches etaient trop courtes, ses mechants gants de province, son gilet etrique, le rendaient prodigieusement ridicule aupres des jeunes gens du balcon : Madame de Bargeton lui trouvait un air piteux. [… ] 1.

Confusions : maladresses, embarras. 2. Repudiation : abandon. 3. Chatelet : le baron du Chatelet. Mme de Bargeton le preferera a Lucien. 4. Tournure : allure, elegance. 5. Redingote : veste de soiree. Commentaire Vous commenterez l’extrait de Illusions perdues de Balzac (texte A), en vous aidant du parcours de lecture suivant : – vous analyserez comment evolue le regard que les personnages portent les uns sur les autres ; – vous etudierez quelle est l’influence de la societe environnante sur les jugements des personnages.