Le Repas De Noce

Le Repas De Noce

LE REPAS DE NOCE de Peter Bruegel http://www. fr. wikipedia. org Cette oeuvre de Pieter Bruegel l’Ancien datant de 1568 est tout d’abord une peinture à l’huile sur bois. Celle ci nous montre une scène de la vie quotidienne des paysans, ici en l’occurrence: « IJn Repas De Noce ». L’AUTEUR: http://www. fr. wikipe next page Pour la biographie de Pieter Bruegel L’ancien toutes les informations sont des informations qui ne sont pas sûres. Mais grâce au premier biographe de Peter : Van Mander nous avons quelques renseignements sur Peter Bruegel L’ancien.

PeterBruegel L’ancien serait né entre 1525 et 1 530 à Breughel près de Breda ille des Pays-Bas qui ? l’époque appartenait aux Hasbourgs. Mais comme de nombreux articles consacrés ? Pieter la ville de sa naissance ne serait pas sure, certains historiens soupçonneraient une confusion entre la ville de Breda (VIIIe flamande) et la ville de Bree (ville de Belgique). Il serait mort en 1569, il serait donc mort vers Pâge de 35 et 45 ans. Guilde.

En 1 552 il aurait fait un voyage en Italie où il aurait travaillé avec le miniaturiste Giorgio Clovio, les historiens supposent qu’il serait parti en Italie par le port de Naples, au décor de la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
chute d’Icare et du suicide de Saul et a de nombreux essins. Entre 1555 et 1563, il retourne à Anvers et travaille pour l’éditeur Jérôme Cock, il va réaliser quelques débuts de dessins pour la série d’Estampes. En 1559 il simplifie son nom en signant Bruegel au lieu de Brueghel.

A Anvers il fréquente un cercle dartiste et de personnes très cultivés comme le mécène Nicolas Jonghelich qui possédait 16 de ses œuvres, on sait que parmi ses fréquentations il avait un ami qui s’appelait Abraham Ortelius ? qui il a écrit quelques lignes très émouvantes en sa mémoire. En 1562 Pieter s’installe à Bruxelles et c’est en 1563 qu’il épouse Mayken Cocks ille de son maître Jérome Cock à Péglise Notre Dame de la Chapelle. En 1 564 son premier fils nait. La situation politique et religieuse se dégrade en Flandres.

En 1 567 le Duc d’Albe entreprend une opération de répression assez meurtrière et sanglante, c’est aussi à cette époque plus précisément en 1568 que Pieter aurait eu son second fils. Il aurait d’ailleurs reçu la protection du gouvernement des Pays-Bas espagnol et de Perrenot de Granvelle qui collectionnait ses œuvres. C’est en 1 569 qu’il mourût et il aurait été enseveli dans la Chapelle notre dame. 2 OF s collectionnait ses œuvres. On ne connaît pas grand chose de la personnalité de Pieter.

Mais Van Mander a dit qu’il aurait été un homme sage, discret, tranquille. Quand il était entouré il était amusant mais pouvait parfois faire peur à ses apprentis ou à son entourage avec ces histoires de fantômes de diables. L’OEUVRE Sur ce tableau, c’est la nourriture qui occupe le premier plan pour bien faire référence au « REPAS » de noce. La composition de ce tableau est assez simple: les personnages sont disposés sur la ligne de fuite qui se dirige vers la porte au fond de la pièce, l’espace nous à l’air alors moins occupé au premier plan.

La eule convive de ce repas à ne pas toucher à la nourriture est la mariée car comme le veut la tradition, elle n’a pas le droit de manger et de parler. Cest pour cela qu’elle paraît ailleurs, presque même en méditation. Elle est assise à côté des ses parents ce qui symbolise pour sa part, la contenance. Elle porte une couronne nuptial sur sa tête qui justifie bien que c’est elle la mariée et au dessus d’elle se trouve deux gerbes et un râteau qui sont interprétés comme un porte bonheur. Enfin, l’aspect convivial su repas est souligné par l’enfant avec un chapeau rouge, et avec un pain, la main à la bouche.

ES COULEURS. 3 OF s bouche. Les couleurs chaudes dominent largement le tableau. Les murs de la grange, qu’on imagine en terre ou en paille, et le sol de terre battue sont représentés avec des couleurs ocres et bruns. une grande variété de brun a également été utilisée pour peindre les ustensiles, les aliments et les boiseries. Dans les vêtements des paysans dominent les couleurs sombres (brunes, bleu et verts). remploi des ces couleurs expriment sans doute la pauvreté qui est présente malgré l’évènement ; les noces.

Cette oeuvre à beaucoup été parodiée, comme l’atteste cette eprésentation du tableau par Uderzo qui nous montre une version avec Astérix chez les Belges. oeuvre original reprise de l’oeuvre dans Astérix CONCLUSION: Il existe des écrits indiquant que Pieter Bruelgel aimait se rendre chez les paysans lors des grandes occasions. On peut donc en conclure qu’il y avait quand même un but dans ce tableau: montrer que mal ré leurs modestes moyens, chez es paysans régnait 4 OF S société. Le peintre principale de ce mouvement est Gustave Courbet (1819-1877).

En littérature ce mouvement prend de l’ampleur à la même période. Il est principalement rançais mais trouve des résonances en Europe, dans le costumbrismo espagnol, l’École de la Haye aux Pays-Bas, le mouvement russe des Ambulants et aussi aux Etats-Unis. Le réalisme, aussi bien dans le domaine de la peinture que dans la littérature, a été créé à la suite du développement de la photographie ( 1939), les artistes ont décidé de changer les règles de leurs arts, de ne plus représenter des scènes mythiques ou des scènes religieuses, mais plutôt représenter la réalité comme la photographie.

Pour Courbet, la peinture est « un art vivant, essentiellement oncret, représentant des chose réelles et existantes », c’est pour cela qu’il aurait réalisé des oeuvres qui ont choqué son public, en particulier les bourgeois qui avant de voir les tableaux représentant la dure vie des paysans, n’avaient aucune idée du mode de vie de ceux-ci.

Dans une période marquée par l’opposition entre le romantisme et le classicisme, le réalisme ouvre une nouvelle voie en évoquant la réalité sans idéalisation et en abordant des thématiques politiques ou sociales. Gustave Courbet (wikipedia. org) Les Casseurs De Pierres, de Gustaves Courbet (idixa. net) S OF s