Le rayonnement de l’armée Française sous Louis XIV

Le rayonnement de l’armée Française sous Louis XIV

LE RAYONNEMENT DE L’ARMEE FRANÇAISE SOUS LOUIS XIV Dans cet exposé nou française au 17 eme description se fera s OF4 éc n Swipe View next page cle qu ent de l’armée nde évolution. Cette Une armée qui devient permanente L’exemples d’un officiers brillant : Vauban La marine Française Une armée qui devient permanente . C’est sous le règne de Louis XIV que la France c’est doté d’une véritable armée de métiers. Ce changement a vu le jour grâce aux efforts de Louvois et son père Michel le Tellier qui on créés la meilleur armée d’Europe.

Ses talents sont reconnus le 3 Mai 1655, à l’âge de 22 ans, il devient « ingénieur militaire responsable des fortifications Durant plus de vingt ans, Vauban, au service de Louis XIV, fortifie le royaume en se consacrant aux défenses côtières et terrestre (places du Nord et de l’Est). Pour protéger l’arsenal de Rochefort, il est décidé de construire un fort en mer : le célèbre fort Boyard. De 1 653 à 1659, il participe à 14 sièges et est blessé plusieurs fois.

II perfectionne la défense des villes et dirige lui-même de nombreux sièges. En 1 667 Vauban assiège les villes de Tournait, de Douai et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de Lille, prisent en seulement 9 jours. I dirige aussi le Siège Maastricht en 1673. Enfin, il succède le 4 Janvier 1678 à Clerville au poste de commissaire général des fortifications. En étudiant les travaux de Blaise de Pagan, Vauban perfectionne les méthodes d’attaques et de défense des places. Il veut à tout prix évité les pertes en homme en réduisant la durée des sièges.

Vauban conçoit alors le réseau défensif à partir du modelé du terrain et des lignes d’obstacles naturels (fleuves, montagnes, orphologie du littoral), adaptant au site chaque construction ancienne ou nouvelle. Il transforma ainsi les contraintes imposées par la nature en avantage défensif, dressant des forteresses sur des arrêtes rocheuses, ou les bâtissant sur un plateau dégagé. Vauban conçois aussi un système de tranchés souterraines tracées en lignes brisées et reliées entre elle par des parallèles entourant les fortifications de la ville.

La progression des assiégeant se fait a 2 des parallèles entourant les fortifications de la ville. La progression des assiégeant se fait alors par étape successive, râce à l’utilisation de batterie d’artillerie qui ont pour mission d’exécuté des brèches. Ces forts sont tous basés sur la technique du fort en étoile qui par ces formes géométriques particulières ne laisse aucun angle mort. Ces fortifications sont aussi conçues de manière à ce que l’adversaire sous-estime le fort.

Sa technique est si bien pensée, que l’armée de Louis XIV ne met que treize jours pour s’emparer de la ville de Maastricht en Juin 1673. Louis XIV le fait Maréchal de France le 14 janvier 1703 pour ses services rendus au royaume. Il décédera le 30 mars 1707 à Paris. En 1 681, Colbert a réorganisé la marine royale à fin d’en faire un instrument en période de guerre qu’il veut efficace. un système de classes assure les effectifs de la marine royale La marine était bien plus importante que de nos jours, les pécheurs sont nombreux ainsi que les équipages de la marine marchande.

La marine de guerre est commandée par des officiers nobles mais a besoin d’équipages. Depuis Louis XIV, le littoral est divisé en quartiers ou Amirautés. Les marins sont répartis en trois ou quatre classes numériquement égales. Dans chaque quartier de la côte, les ommissaires choisissent les hommes pour le service du roi selon les besoins et le temps de service déjà accompli par les marins. es règles semblent claires, mais leur application pose problème.

En temps de guerre, la classe de service est toujours insuf 3 claires, mais leur application pose problème. En temps de guerre, la classe de service est toujours insuffisante en nombre. Les salaires sur les bateaux royaux sont plus faibles que ceux des équipages marchands ou corsaires. Le trésor royal, toujours à court d’argent, paie avec beaucoup de retard. Cependant, es risques pris par les équipages sont évidents. En mai 1760, une mutinerie de matelots a lieu au Havre au moment de leur embarquement sur les navires de guerres royaux.

Plusieurs matelots fuient vers la campagne. La maréchaussée (équivalent de la gendarmerie) en arrête jusqu’en juin et les reconduit à bord des navires. La formation des officiers mariniers est organisée par les écoles d’Hydrographie. La formation pour la marine marchande et la marine de guerre est Identique. Mais les officiers nobles pensent qu’avoir de beaux quartiers suffit à être compétent.. Au 1 7e siècle, Colbert choisi Dieppe et le Havre pour implanter les premières écoles d’Hydrographie royales.

L’Ordonnance de 1681 • L’Ordonnance de 1681 définit les matières de l’enseignement, du recrutement, des différents postes à bord des navires et leur durée jusqu’à la Révolution. Les qualifications des hauts postes comme Maître, Pilote ou Capitaine par les professeurs d’Hydrographies royaux. Les conditions d’admission sont différentes selon le cadre d’un petit cabotage (court voyage), grand cabotage (destinations europeennes) ou d’un long cours (Indes, Antilles, Amériques, etc. ). 4